C’est si dur d’élever ses enfants..

famille

Je suis pour l’éducation bienveillante.

Je suis pour l’harmonie dans une maison.

Je suis pour l’empathie.

Je suis pour la compréhension,

Je suis pour la patience avec ses enfants même quand ils sont surexcités.

Je suis pour des parents zens qui sont toujours à l’écoute.

Je suis à 200 % pour tout ça !!!

Le tout, mes chéris, c’est juste d’y arriver.

Cette fin d’année scolaire a été particulièrement chaude, et clairement pas à cause de la météo !

Dans cette maison, on entendait que cris, (stupeurs ?) et hurlements..

Des parents qui pétaient les plombs, des gamins qui hurlaient, ou qui tout simplement, n’en faisait qu’à leur tête.

A un moment donné, j’en pouvais plus. J’ai eu envie de rentrer un soir, de tous les prendre dans mes bras, mes enfants et mon chéri, et de leur dire : allez on arrête maintenant ! on crie plus, juste on s’aime.

Je n’ai pas pu (osé ?) faire ça comme ça, mais j’ai décidé de parler à p’tit poulet, car particulièrement lui crie beaucoup, et quand on s’énerve, il crie encore plus fort.

Et bon dieu c’est pas possible, c’est pas comme ça que je veux élever mes gosses, dans les cris et les larmes.

Alors l’autre soir je lui ai dit :

Ecoute il faut que tu essayes de ne plus faire de colères, ça n’est plus possible.

Mais je n’arriverai pas, c’est trop dur !

Et là, au lieu de crier, il s’est mis à pleurer, toutes les larmes de son corps. J’ai dû me retenir de ne pas fondre en larmes avec lui..Je ne m’attendais pas à une telle réponse..

Pourquoi c’est trop dur ?

On m’en demande trop !!

Et là mon cœur de maman s’est craquelé en mille morceaux..

Qui te demande trop ? papa et maman ?

Non, pas que vous, à l’école aussi.

(p’tit poulet finit le ce1, avec les félicitations de sa maitresse…)

Mais tu y arrives très bien à l’école ! tu as le droit de te tromper, tu es là-bas pour apprendre, tu ne sauras pas tout du premier coup !

Il faut vous expliquer que mon p’tit poulet a très souvent mal au ventre, on a déjà essayé pleins de choses, les médecins, les prises de sang, les échographies, les ostéopathes, mais aussi la kinésiologie, la synergéticienne (j’vous expliquerai ça)…

Et ces 3 dernières semaines, il a eu mal au ventre tous les soirs. Je viens de comprendre pourquoi : il a fait toutes ses évaluations en classe (il n’en parlait pas a la maison..).

Et voilà. L’angoisse. (ça promet..)

Alors je lui ai promis, qu’on allait aussi essayer de moins crier, son papa et moi, mais que lui aussi, devait faire ce qu’on lui demande. Que je comprenais qu’il était fatigué, que c’était la fin de l’année, mais qu’il fallait essayer.

Qu’il ne fallait pas nous contredire quand on lui demandait de faire quelque chose.

C’est un peu old school, mais quand les parents demandent de faire quelque chose, et bah il faut le faire, sans parlementer, négocier, commenter… parce que sinon les papas mamans ça les rend un peu tarés, de devoir se justifier, pour te faire aller prendre ta douche, ranger 3 jouets qui trainent, bref…

Mon p’tit poulet comme je l’ai déjà écrit, peut être un ange, ou un démon. Ça dépend. (de quoi ? je ne sais pas encore trop bien..)

Depuis ce moment (il y a une semaine), on y arrive à peu près.

Quelques jours après cette discussion, il continuait à monter ses legos, alors qu’il devait les enlever de la table, et mettre le couvert. Typiquement le genre de situation ou j’aurais commencé à m’énerver, ou ça aurait mal fini, une fois de plus. Cette fois, je me suis dit non. Je n’ai plus la force de crier, ou même de m’énerver.

Cette fois, je suis allée me poster devant lui, l’air réprobateur. Il savait que ce qu’il faisait allait complètement à l’encontre de ce qu’il était censé faire. Et il a commencé à pleurer. En disant qu’il était fatigué.

Oui je comprends bien, mais je suis désolée, je t’ai demandée de le faire, alors courage, il faut le faire.

Je ne bougeais pas. Il était un peu coincé, du coup. Il ne pouvait pas crier, car je ne criais pas.. il a continué à pleurer, mais il a fini par le faire.

Et après, il était tout heureux, à table. Il a senti lui aussi, qu’on avait réussi à ne pas péter les plombs, ni lui ni moi.

J’aimerai vous dire que maintenant, tout va aller bien, et que les cris, ça n’arrivera plus. Je dois avoir des talents de devin, car je sais que malheureusement, ça va arriver encore. (D’ailleurs le lendemain de cet épisode, j’ai crié sur ma pucinette… Je ferai un billet un jour, pour vous expliquer comment elle fonctionne, vous allez ha-llu-ci-ner.)

Mais je sais aussi que parfois, ça peut être évité.

L’éducation de nos enfants est un parcours semé d’embuches, la frappadingue à côté, c’est du pipi de chat.

Parce que ça dure des années, parce que dès qu’on a réussi à résoudre un problème, un autre se présente.

Parce que nos enfants grandissent et forgent au fur et mesure leur caractère.

Parce que nous sommes plus ou moins patients, suivant le temps, le sens du vent, le cours de la bourse et la couleur de nos chaussettes.

Il n’y a qu’à voir le nombre de billets qui traitent de ce sujet dans la blogo. C’est absolument intarissable, c’est sans fin. Une remise en question permanente. Ce qui s’applique aux uns ne peut pas s’appliquer aux autres, etc…

J’ai lu un livre qui donne de sacrées pistes, que j’essaye de mettre en application. Un billet-brouillon est là, mais je n’arrive pas à le sortir, tout simplement je suppose car je sens que je n’arrive pas à mettre en place tout ce qui est écrit, pourtant je sais que ça peut marcher. D’ailleurs il y a quelques trucs que j’ai réussi à mettre en place, malgré tout..Mais on ne peut pas appliquer à 100 % tout ce qui y est expliqué, à moins d’être le dalaï lama. Je vais essayer de le publier quand même, car il y a des pistes, à creuser.

Allez bientôt les vacances (pour les enfants du moins !). Certains vont partir loin de leurs parents (chez les papis mamies par exemple..), d’autres vont partir avec leur parents, d’autres vont rester à la maison.. mais espérons que cette période estivale sera synonyme de repos et d’apaisement pour nous, et pour toutes les familles.

Love and happiness on you mes amis, et mes amies.

(je vous inonde d’amour pour contrer ce monde si dur et si cruel)

bisous patasucrés.

 

Publicités

43 réflexions sur “C’est si dur d’élever ses enfants..

  1. Chez nous c’est un peu pareil… Mais avec des enfants plus petits, et au nombre de 3! Alors toutes les pistes m’intéressent… Même si on ne peut pas tout appliquer (en tout cas pas d’un coup), on peut en piocher quelques unes, et toute amélioration est bonne à prendre!

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup la façon dont tu as parlé avec lui 🙂 C’est vrai que parfois ca fait un cercle vicieux, ils sont énervés, on est énervés, du coup on s’énerve encore plus… bref, c’est bien que tu es pu mettre le doigt sur le problème, ca a du soulager ton fils de pouvoir en parler !

    Aimé par 1 personne

  3. Eh oui c’est dur… Moi qui suis loin d’être la mère parfaite (même si j’essaye) je confirme, c’est duuur…. Cette remise en question et cette incertitude permanente… oh oui c’est duuur…. En revanche un truc dont je suis assez fière c’est que je crie assez peu… ouai, bon il m’arrive de mettre des fessées alors c’est pas mieux… mais je ne crie pas^^

    Aimé par 1 personne

  4. Merci de nous préparer à ce qui nous attend avec nos bébés 😉 . Non sans rire je trouve ce billet très intéressant et très touchant. J’aimerais aussi beaucoup que tu publies l’autre, celui sur le livre que tu as lu. Et n’aies pas peur si tu ne respectes pas tout scrupuleusement ! Tu sais moi-même j’ai de grandes ambitions de maman compréhensive et bienveillante, j’ai lu Filliozat, mais je n’y arrive pas non plus toujours à TOUS les coups… Il y a parfois des dérapages, des éclats de voix, des gestes un peu brusques… Mais je me dis que le principal c’est l’objectif qu’on se fixe et la capacité à se remettre en question.

    Aimé par 1 personne

    • j’espère que tu n’en arrivera pas là ! même si heureusement c’est pas l’enfer tous les jours, en ce moment j’ai du mal a le supporter.. je sens à travers tes écrits que tu es quelqu’un de très posée, je pense que c’est un énorme atout pour élever des enfants ! je suis en train de relire ce fameux billet et de le modifier, mais y’en a 2/3 autres que je voulais publier avant !

      J'aime

  5. Très bon article, dans lequel peuvent se reconnaitre, me semble-t-il, à peu près tous les parents 😉 Chez nous, pour les cris et les colères, on avait trouvé un truc : la boîte à colère. Quand ma 2e voulait crier, on lui disait que dans sa chambre, il y avait sa « boite à colère » (virtuelle, hein, elle a beaucoup d’imagination alors ça marchait) et qu’elle pouvait crier dedans et surtout après bien la fermer pour que les cris ne s’échappent pas et restent dans une zone circonscrite. Du coup, parfois, on la voyait monter quatre à quatre dans sa chambre pour crier un bon coup…loin de nos oreilles. Elle revenait plutôt satisfaite et rassérénée… et nous aussi 🙂 Après au calme, on pouvait en discuter. Courage, mais tu sembles voir le bout du tunnel !

    Aimé par 1 personne

  6. Jolies et emouvantes pistes sur votre « vivre-ensemble ». Tu m a tiree quelque larmes parce que je me suis fachee sur les enfants hier et aujourd hui c est la loose.
    La fin d’annee est difficile de toute facon! Mes garcons sont en vacances depuis trois semaines et on commence a les sentir vraiment mieux… L’ecole est tout de meme une grosse pression! J’espere que ton fils arrivera a trouver de lui-meme les solutions pour s y sentir mieux 🙂

    J'aime

  7. Oh oui c’est dur d’élever des enfants… Moi aussi des fois je n’en peux plus des cris… Je voudrais les laisser là, tous seuls et partir loin, juste pour être au calme…. Mais c’est impossible évidemment, alors on a l’impression qu’on va craquer…. Mais heureusement, ça passe, et plus ils grandissent, plus on voit le bout du tunnel ❤ courage

    Aimé par 1 personne

  8. Il est beau ton billet 🙂
    Plein de sincérité, d’émotion et de désarroi aussi. Elever des enfants c’est une tâche colossale.
    Je me dis que chaque âge à ses bons et mauvais côtés. Et que si les parents parfaits n’existent pas, les enfants parfaits non plus 😉 Mais tant qu’il y a de l’amour et que la communication n’est pas rompue, rien n ‘est perdu et il ne peut en découler que du positif.
    Bises et courage ❤

    Aimé par 1 personne

  9. Et on parle des fois où ils ne crient pas, ils réclament juste d’être à côté de nous et nous on a juste envie qu’ils jouent dans leur chambre ?

    C’est dur d’être parent. Mais je crois que le plus dur c’est quand ENFIN on croit avoir trouvé un truc qui marche bien pour y arriver sans cris et que, BIM, juste là, maintenant, ça ne fonctionne plus et qu’il faut réinventer quelque chose … C’est beau l’éducation bienveillante sur le papier mais dans la réalité, c’est sacrément difficile !

    Allez, si je ne te revois pas d’ici là, je te souhaite d’excellentes vacances !

    Aimé par 1 personne

      • Oui, tu vas voir les vacances vont leur faire du bien ! Il y a quelques jours j’ai réalisé qu’en fait ils étaient juste claqués par la fin d’année (et encore ils n’ont pas eu 11 semaines à faire comme certains) et par miracle après ça, ça s’est calmé (juste j’avais compris qu’ils étaient très fatigués, ça m’a permis de relativiser et eux de se calmer)

        Aimé par 1 personne

  10. Oh que oui, c’est dur! Et perso, j’essaie vraiment d’avoir la bienveillance en ligne de mire mais comme tu dis, parfois, la fatigue, tout ça, ça rend moins patient…ici aussi fiston était intenable en cette fin d’année, comme s’il avait « buggé » (à devenir foufou et ne plus rien écouter, faire des bêtises qu’il n’avait jamais faites…)bref, c’est vrai que l’année se déroule assez vite et que le rythme est soutenu donc on essaie de faire du mieux qu’on peut et effectivement, essayer de ne pas crier tout en étant ferme! Pas facile! Bon courage et bonnes vacances!

    Aimé par 1 personne

  11. Pour te rassurer ou pas, le mien à 19 ans et il faut encore lui rappeler quelquefois (pas toujours hein faut pas déconner), de mettre la table, de prendre sa douche etc. Et comme toi j’essaye de ne pas crier (gueuler pour moi serait le terme le plus adéquat) mais les jours où tu es claquée et que tu n’as qu’une envie qu’on te fiche la paix 10 mn c’est difficile de rester zen. Allez je te souhaite un beau week-end plein d’amour bisou.

    Aimé par 1 personne

  12. Ô je vois qu’on est toutes dans la même galère 😉 Pas toujours évident de gérer la fatigue des uns et des autres et une ville de famille sans heurts. Ici aussi ça crie souvent en ce moment.
    Bravo d’avoir réussi à désamorcer cette crise avec ton fils en tout cas !

    Aimé par 1 personne

  13. Eh bien je ne dirait qu’une chose… bon courage à toi! 🙂 C’est vrai qu’on ne peut tellement rien prévoir avec l’éducation de enfants, que la seule chose à faire et de voir comme ça vient, et de composer au fur et à mesure des situations… Mais qu’est-ce que c’est dur de voir comme on est impuissant finalement face à tout cela… X(

    Aimé par 1 personne

  14. Notre fils est encore petit, mais il commence déjà à nous tester et à jouer avec nos nerfs. Il sait très bien quelles sont les choses qu’il n’a pas le droit de faire et bien évidemment il les fait à longueur de journée… Au bout d’un moment, ça m’énerve vraiment (merci les hormones de fin de grossesse ^^) Et je sais que ce sera de pire en pire en grandissant… En tout cas, j’ai bien aimé comme tu lui as parlé. J’espère que les vacances qui approchent à grand pas vont l’apaiser et que vous retrouverez très vite un climat serein et paisible à la maison 🙂

    Aimé par 1 personne

  15. Pingback: Comment faire obéir ses enfants au doigt et à l’oeil ! |

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s