Accouchement ou gastro : les tergiversations d’une nulle-ipare

imm014_15

c’est beau un bébé qui dort.. n’est ce pas ? 😉

 

J’ai un gros bidou. Et j’ai chaud ! normal, on est au mois d’aout.

Je suis arrêtée depuis 2 mois, la faute aux contractions et au temps de trajet journalier de 2h30 pour aller et revenir du boulot. Et puis on a déménagé au mois de juillet, sinon ça serait pas drôle !!

Garçon ou fille ? On sait pas. On adore les surprises avec papa délire, et puis en fait on s’en fiche : on va avoir un bébé !

On cherche des prénoms, et c’est chaud ! papa délire part au fin fond de l’Ouzbékistan ou de la Finlande pour me sortir des prénoms certes chantants mais qui ne collent pas vraiment avec son nom de famille plutôt français ! Bref, on bataille, on campe sur nos positions, on discute, on triture les syllabes dans tous les sens…

La date du terme est au 11 septembre. Vous aussi cette date vous glace les sangs ? Je prie pour que le bébé arrive avant, ou après, mais pas ce jour-là…

Tous les voyants sont au vert. Le seul petit souci est un diabète gestationnel qui m’a privé de tous les fruits d’été, jus, gâteaux, céréales…Du coup je n’ai pris que 9 kilos ! bah tu parles en ne mangeant que des légumes, des galettes de mais et du saint moret, on va pas bien loin !!!

Ah si ! je me suis découverte une passion pour la viande rouge. Ca tombe bien : je suis immunisée contre la toxo, moi qui n’ai jamais croisé un chat ..Du coup papa délire n’a plus le loisir de finir les entrecôtes dont je délaissais d’habitude les contours ( le meilleur y parait !!). Je ne laisse plus rien, une vraie morphale !

J’ai trouvé la perle parmi les perles : uns sage-femme extraordinaire, d’une bienveillance absolue, douce, calme, sereine, pleine de bons conseils. Qui est là 24/24 pour ses patientes.. Elle fait la préparation à l’accouchement en piscine. Elle me parle d’allaitement, je ne sais pas trop quoi faire, mais elle me convainc d’essayer. Je me suis toujours dit que j’essayerais, et que au pire si ça n’allait pas, j’arrêterais, tout simplement.

Je fais le son grave en « on » comme elle dit, pour expulser l’air le plus longtemps possible. Ca pourrait vraiment aider pour si jamais, je n’avais pas de péri..(mais j’ai vu l’anesthésiste : je l’aurai ma péri !) Je ne me sens pas une âme de guerrière amazonienne, je suis plutôt dans la catèg des chochottes !

22 aout : je suis à 3 semaines du terme.

Ce soir-là, papa délire reçoit un coup de fil du compagnon de ma meilleure amie. Il a pas trop la frite, et pour cause : ils se séparent, elle en avait sa claque comme on dit. J’avais bien senti la dernière fois que je les avais vu que c’était un peu tendu, mais je n’imaginais pas ça.. Je suppose qu’elle ne m’a rien dit pour ne pas me stresser, mais quand même, même enceinte je suis prête à l’écouter ! Je suis inquiète pour elle, mais il est tard, je l’appellerai demain matin..

Nous partageons un repas léger le soir : quelques concombres pour moi, ça me suffit, pour une fois. Ensuite, nous partons nous coucher.

23 aout : c’est le petit matin, il commence à faire jour. Je suis réveillée, j’ai mal au ventre. Ça ne fait pas comme les contractions auxquelles je me suis habituée depuis 2 mois. Le ventre ne se tend pas.

Je vais aux toilettes. Je fais ma petite affaire. Je reviens dans la chambre. J’ai toujours mal au bide. Mais qu’est ce qui m’arrive ? J’ai la gastro ou quoi ??

Oui mes libellules pailletées, vous avez bien lu. Je suis enceinte de 8 mois et demi, j’ai mal au ventre, et je crois que j’ai la gastro. Maintenant avec le recul je sais que c’est débile, mais sur le coup, ça ne me paraissait pas débile. J’avais des problèmes intestinaux récurrents, dont je ne te parlerai pas plus, parce que je veux que tu continues à me lire, je te l’ai déjà dit !

Et puis ça fait pas mal comme d’habitude, donc voilà j’ai la gastro. Comment ça mon subconscient préfère me voiler la face parce que j’ai trop les chocottes d’accoucher ? non mais whhoo ? je suis méga prête je te signale !!! Je fais le son « onnnn » et tout. Même que j’ai massé mon périnée (non ça n’était pas érotique, je t’arrête de suite).

Et puis d’façon j’m’en fous, j’ai demandé la péri.

Bref. J’ai mal, j’ai mal, j’ai mal.

Papa délire émerge. Me demande ce qui se passe.

J’ai mal au ventre, je crois que j’ai la gastro !!

Ah bon ????

Nous entrons à présent dans une faille spatio temporelle, que l’absence de montre à mon poignet ce jour là ainsi que les 10 ans qui viennent de s’écouler ont rendu encore plus floue.

Au bout d’un moment, papa délire me demande si je veux qu’il m’emmène à l’hôpital. (Je crois qu’il a des doutes sur la version gastro)(moi aussi je commence à douter)

J’ai trop mal, je ne peux même pas aller jusqu’à la voiture !! j’ai trop maaaaaaaaaal !!!!!!

Appelle le SAMU !!!

Et vous savez ce qu’il me répond le malotru ??

 C’est quoi le numéro du SAMU ??????

 Le 15 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je crois que j’ai hurlé sur ce coup là.(non mais sans déc’ il faut que je lui dise tout ou quoi ???)

V’la que le SAMU déboule. Là je ne sais plus très bien pourquoi, mais ils décident d’appeler le smur.

Le smur arrive.

Je me retrouve dans ma chambre, simplement vêtue d’une culotte et d’un vieux T shirt publicitaire, avec 7 gars en blouse blanche. (arrête de fantasmer je te dis !!)

Il y en a un qui m’ausculte :

 C’est bon, je ne sens pas la tête, on vous emmène à l’hôpital !

WTF ???

( je crois que je n’ai pas osé lui parler de gastro)

A partir de là, c’est (encore plus) la grosse panique :

Papa délire se souvient d’un coup que le livreur de fioul doit venir ce matin remplir la cuve. Il appelle mon père pour qu’il vienne à la maison attendre la livraison pendant que nous allons à l’hôpital.

En l’attendant, il tente de prendre un semblant de petit déjeuner.(2 jours plus tard il retrouvera un toast tout sec dans le grille-pain, seul et abandonné )

Mon grand-père qui habite en face déboule pour savoir ce qui se passe (c’est rien papi, c’est la gastro !!!!!!)

Mon père déboule lui aussi comme un boulet de canon.

Sur ces entrepotes je pars dans l’ambulance. Papa délire bondit dans la 106 pour me suivre, après avoir expliqué  à mon père que non, il ne vient pas à l’hôpital avec nous, il reste pour réceptionner le livreur de fioul bordel !!!!!!

Dans l’ambulance, je fais rire les gars en blouse blanche en leur demandant pourquoi ils ont choisi exprès la route avec tous les dos d’ânes ??? Ils veulent ma mort ou quoi ???? un infirmier tente de redresser un peu le dossier mais pas de bol : j’ai été installée à l’envers, les pieds à la place de la tête sur le brancard ( merci le stagiaire du mois d’aout).

On arrive à l’hôpital. Je pars dans une pièce ou une sage-femme m’ausculte.

 Vous êtes à 8 madame !

Gloupppppppssssssss !

Me revient en tête cette phrase de ma sage-femme préférée : après 8, ça ne sert plus à rien de vous poser la péri, c’est trop tard……

 Je ne peux plus avoir la péridurale alors ?

 Bah euhhhhhhh….

Elle n’osait pas me répondre franchement la pauvre…

Je ne passe donc pas par la case salle de travail, je ne touche pas 20 000 francs euros.

Je suis directement éjectée en salle d’accouchement.

Et là dans ma tête ça fait tilt :

Bon bah là ma cocotte, va falloir te les sortir comme on dit, et te concentrer sur ce que tu as appris pendant tes cours de préparation !! c’est parti pour le son grave !

ooooooooooooooooooooooooonnnnnnnnnn

On me prend pour un moine tibétain.

Sur ces entrecuisses, papa délire déboule, une charlotte sur la tête. (J’ai appris après qu’il a erré dans les couloirs et s’est même trompé de salle d’accouchement le pauvre) (lolll).

Arrive une sage-femme accompagnée de sa stagiaire. La stagiaire essaye désespérément de me piquer le bras, abandonne, et recommence sur l’autre bras, puis re-abandonne ( je t’explique pas les bras que j’ai eu en rentrant à la maison…)

A part ça, elles sont au top, on dirait qu’elles encouragent l’équipe de France en finale de la coupe de monde !

Allez ! on y va ! allez, vous allez y arriver !!

Je me sens carrément galvanisé !!

Bon par contre, j’ai méga méga méga méga méga mal, mais faut y aller, j’ai pas le choix…

Je sens bien que bébé a du mal à sortir, que ça prend du temps. Et je commence à ne plus en pouvoir..

Je pleure, je n’ai plus de force. Je sais que je n’ai pas lutté des heures, mais j’ai rien dans le bide depuis la veille et ma salade de concombres. Et moi tous les matins, je mange un demi-sanglier ! Du coup mes petits muscles sont en coton lyophilisé.

Papa délire à coté en profite pour me dire que la prochaine fois il me fera manger du riz tous les soirs le dernier mois, histoire que j’arrive à la mater avec une réserve d’énergie ! (perds pas une occasion celui-là pour critiquer ce que je mange et/ou ce que je bois le vilain ! )

C’est à ce moment-là que je me dit :

Plus jamais ça ok ???? on aura qu’un seul enfant, le prochain, on adopte !!!!

Ce moment de l’expulsion va me paraitre une éternité. Je crois que ça a duré plus de 45 minutes, j’en peux plus. Je pousse, mais le bébé fait le yoyo et remonte à chaque fois..

ah bah tu voulais sortir alors faut y aller maintenant !! Tu peux pas rester là-dedans, c’est fini !!!

Je sens bien que la sage-femme tente le tout pour le tout pour le faire sortir sans se servir des forceps ou des cuillères…( je ne te donnerai pas plus d’explications afin de t’éviter un petit gerbillot sur ton tout beau smartphone).

Papa délire la voit sortir un grand ciseau, et ne rien me dire… Il se dit : est ce que je lui dis ou pas ? bon, je ferme ma gueule.. 

Elle m’explique que le son « on » c’est très bien, mais que là il va falloir bloquer ma respiration et me facher un grand coup pour que bébé passe le cap.

Alors je me fâche toute rouge…

La tête passe enfin le col du Galibier. Et le reste aussi, cool !!!! ça tombe bien, j’en pouvais vraiment plus…

A 11h21, enfin, la délivrance !

On me pose notre bébé sur le ventre. Je plane à quinze mille, que du bonheur.

Au bout d’un moment, la sage-femme amusée me dit :

Mais vous ne regardez pas ce que c’est ?????

C’est vrai ça !!! tellement je planais et j’étais heureuse d’avoir mon bébé, que je n’avais pas pensé à regarder le sexe !!!!

Je le soulève, et je vois une petite zézette de fille !!!

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!

Et là du coup, discussion rapide avec le papa tout neuf : nous avions chacun un prénom en tête pour une fille. Certes, très proches, mais pas identique quand même…

Alors quel prénom on choisit ?

Ok, on prend le tien…

(tu parles qu’après un accouchement un femme a envie de batailler pour le prénom !! ) il a gagné le bougre.

Mais connaissant ma fille maintenant, ce prénom nous a été envoyé par une force cosmique interplanétaire, il ne saurait en être autrement, tellement il colle à son caractère…

On m’enlève ma petite puce, histoire que j’éjecte vite fait bien fait le placenta, et qu’accessoirement on me recouse mon épisio.

Quoi ???? j’ai eu une épisio ??????

J’ai même eu droit à une petite anesthésie locale pour les points, trop la chance !!!

Le papa quant’à lui déclenche le mode « je ne lâche plus ma fille d’une semelle « (10 ans après j’ai pas encore trouvé le bouton of, c’est un problème ).

Il la suit pour les premiers soins. Elle n’a que 35° de température, du coup elle est mise en couveuse à côté de moi, pendant une heure. Elle dort.

Et c’est là que je me dis que j’aurais pu faire du peau à peau pour la réchauffer ! J’aurai pu tenter une mise au sein…mais en primipare que je suis, je me tais et laisse faire l’équipe médicale.

Au bout de 2 heures on remonte dans la chambre.

Papa délire va appeler mes parents pour annoncer la bonne nouvelle.

J’ai dit à tes parents que c’est une fille !

Mais tu n’as pas dit le prénom ????

Euhh non..

Je leur ai dit de passer demain, ils voulaient venir cet après-midi…

Ah oui !! Je suis pas en grande forme là !

Je rappelle mes parents, pour leur donner le prénom, quand même !!

Mon père me demande si ils peuvent passer cet après-midi…

Euuhh non ! (toujours pas) (pitié )

A la mater, les débuts de l’allaitement sont… galère.

Mademoiselle n’est pas du tout au taquet question sein. Elle laisse mollement ses lèvres sur mon téton sans s’énerver. Bref, stimulation zéro ! Je me retrouve parfois avec une sage-femme et deux aides-soignantes sur mon dos et celui de ma fille pour essayer de la stimuler… (sérénité quand tu nous tiens…)

Mais maintenant, primipare surhormonée que je suis, je veux y arriver, à l’allaiter !!!

Au bout de 48h de conseils en tout genre et de fatigue, une sage-femme arrive avec un bout de sein en silicone.

Et là d’un coup, ça va mieux. Mademoiselle préfère le plastique, ok ! c’est son choix..

Son poids remonte, on me laisse rentrer chez moi…

Je ne sais pas si j’arriverai un jour à faire un billet sur les premières semaines à la maison et cet allaitement qui a démarré de façon catastrophique. 10 ans après, je ressens encore la culpabilité …

En tout cas je suis incapable de vous dire combien de temps a réellement duré cet accouchement.Je ne connais que l’heure de fin : 11h21.

L’heure de début ? bah il faisait jour…

L’heure à laquelle je suis partie pour l’hôpital ? il faisait encore plus jour..

Vous en avez pas encore eu assez  ? bah vous pouvez toujours aller lire mon 2ème accouchement ..( comme ça cette fois vous les aurez lu dans l’ordre chronologique !)(c’est pire que star wars ici, on écrit tout à l’envers)

PS : ça va papabackstage, t’as pas vomi ? remarque, t’as vécu celui de mamanbackstage en live alors..en plus il parait qu’elle va remettre ça ! (et toi aussi du coup !)

Publicités

48 réflexions sur “Accouchement ou gastro : les tergiversations d’une nulle-ipare

  1. Je me suis écroulé de rire « C’est quoi le numéro du samu ?? » tu m’as tuée ! EN revanche t’as de la chance, moi j’ai eu la belle famille dans la chambre avant moi le jour de l’accouchement ! Merci doudou de pas avoir osé leur dire non :/ En revanche je suis très curieuse de connaitre le prénom de ta fille :p

    Aimé par 1 personne

  2. Ahahahahah pardon…
    Il est 18h10 là, c’est pas encore l’heure de l’apéro donc non je n’ai pas vomi ! Qu’est-ce que c’est que cette insinuation ?!

    Ahahahaha 7 blouses blanches, le papa, le grand-papa… C’était journée porte ouverte quoi !

    Pauvre Papa Délire… Ouais parce que pendant que MADAME fait son intéressante à geindre, lui il doit se trimbaler une charlotte sur la tête alors si en plus il se plante de salle… 🙂 Et puis j’imagine bien ma tronche en voyant les grands ciseaux…

    Ce que tu racontes sur l’allaitement, on connait bien ici. J’en ferai certainement un article un de ces quatres. C’est la seule chose que je reproche aux sages-femmes de notre maternité, elles n’ont pas voulu lâcher l’affaire. Résultat : des douleurs atroces pour ma femme et sous-poids pour la petite. Et puis comme tu dis, super le fait de se faire triturer les seins et les tétons par deux femmes… Non, pas de fantasmes je te rassure 😉 (j’étais trop fatigué pour ça 🙂 )

    Et oui on va remettre ça… Pareil pour elle, j’espère que la prochaine fois, elle aura droit à la péri… Mais cette deuxième grossesse me rassure sur un point : quand elle a accouché de noter fille, elle a aussi dit « Plus JAMAIIIIIS ! Si t’en veux un autre, tu le portes, tu l’accouches, tu l’allaites, moi je prends le produit fini ! »

    Ps : V’la que c’est moi qui fait des comm’ de 30 bornes de long. Je passe trop de temps à te lire !

    Aimé par 1 personne

    • hihi ! oui a un moment donné c’était un vrai hall de gare chez moi ! bon je te rassure pour l’allaitement, c’est moi qui voulait aussi… mais avec le recul je pense que je me suis trop acharnée. pour allaiter, il faut être 2, la maman, et le bébé.. et parfois, le bébé, bah c’est pas son truc.. comme toi un jour je ferai peut être un billet la dessus… bon je sens quand même qu’on va bien rigoler ces prochains mois sur ton blog !

      J'aime

  3. J’adore! Dire que tu ne m’ avais jamais raconté tout ça (en détail du moins) on m’ a posée la péri a 7 et j’ai eu la trouille de ne pas l’avoir tellement la douleur était intense, alors chapeau bas!

    Aimé par 1 personne

  4. Le titre est excellentissime! Et l’article aussi ! Bon, j’imagine que tu ne nous lâcheras jamais le prénom de ta puce (même pas à moi ? ) (hyène). Mais c’est beau un accouchement comme le tien ! Ça fait rêver ! Tu l’as bien mérité! Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • merci ma belle ! pour le prénom, y’a moyen que tu le trouves toute seule dans mon prochain billet… c’est sur que pour toi qui a eu des accouchements dignes de la guerre de 14, ça doit te sembler paradisiaque ! euh mérité par contre , je sais pas ??

      J'aime

  5. Merci pour cet article savoureux (dans le bon sens du terme hein, surtout que là on parle d’accouchement, alors niveau savoureux…). Bref, je me suis bien marrée !

    C’est vraiment bizarre cette histoire d’accouchement quand même. Moi on m’avait prévenu que je n’aurais pas de péri à cause de plaquettes trop basses, mais quand je suis arrivée à la maternité, 1 mois avant terme et en pleine crise de pré-éclampsie, je suis tombée sur LE jour du grand colloque des anesthésistes de Lyon, genre le truc qui se passe une fois tous les 10 ans, et 6 anesthésistes seniors sont venus dans ma chambre et ont choisi le risque de me la poser ! Et parfois on devrait l’avoir et on l’a pas… (ça te parle ?!)

    Aimé par 1 personne

  6. J’ai pleuré de rire en te lisant, le coup du brancard à l’envers puis de Papa Délire qui se trompe de salle d’accouchement… MDR !
    Bon par contre j’ai moins ri pour la partie « épisio sans consentement », mais ça, c’est mon coté « mon corps, mon choix, mon droit ». 😉

    Bon ben du coup je vais lire le second hein ! Espèce de racoleuse ! 😀 (Humour, au cas où… ^^)

    Aimé par 1 personne

    • merci ! sur le coup de l’épisio, je ne l’ai pas écrit vu la longueur indescente de ce billet, mais on a fait un rapide check avec la sage femme au départ, je lui ai dit que je préférais éviter au maximum, mais que si on avait pas le choix… elle en a fait uen petite, franchement ca a été ( merci la bouée sur la chaise en rentrant a la maison quand même…) tu peux y aller sur l’humour ! normalement j’en ai.. 🙂

      J'aime

  7. J’adore tellement les récits d’accouchement, et le tien est top!! S’il faisait un peu jour quand ça a commencé, et que tu as pondu à 11h21, ça a dû aller vite quand même 🙂
    Mais je comprends que ça n’a pas dû être simple quand tu as compris que tu étais à 8 et que pour la péri c’était mort… nous l’expulsion a duré bien moins longtemps mais comme toi j’entendais parler de ventouses, forceps, et puis mon mari a vu le médecin attraper une grande paire de ciseaux et COUIC !! Voilà qui fait partie des choses que je suis contente de ne pas avoir vu.. comme la tête qui commençait à sortir et tout et tout… beurk. Moi je pousse, le reste je veux pas savoir ! ^^

    Aimé par 1 personne

  8. un bel accouchement tout de même!
    et moi aussi, quand on m’a posé bébé sur le ventre, j’ai carrément zappé de demander si c’était un mec ou une fille lol. Pour le coup, moi c’était des « petites bouboules » comme me la annoncé son père!

    J'aime

  9. Super récit ! Moi aussi j’ai voulu préserver le mystère jusqu’au bout. Ça nous évite de nous faire une idée préconçue de notre futur bébé. J’ai rencontré des parents très déçus de découvrir que leur enfant était de sexe différent par rapport à ce qu’on leur avait annoncé et je trouve cela vraiment triste.

    Aimé par 1 personne

  10. Rhaaa! Voila, je l’ai enfin trouve ton billet! J’attendais la partie 3 de « Pour accoucher dans le bonheur et l’allegresse… » avec impatience (et presque un peu d’agacement)… Et en fait, t’avais fait une blague: t’avais change le titre! Bon, je l’avais loupe, c’est de ma faute, parce que j’etais (enfin) partie accoucher. C’est pour la bonne cause.
    Rhooo la la, sept blouses blanches dans ton salon au milieu des contractions… c’est digne d’un accouchement a la cour du Roi Soleil, ca… M’enfin, heureusement que c’etait qu’une gastro 😉

    Aimé par 1 personne

  11. Pingback: Happy birthday to me !! |

  12. Pingback: Il y a bien quelqu’un au bout du tuyau… |

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s