Jacqueline Sauvage m’empêche de dormir..

justice-626461_1280

Elle me cause du souci cette dame… et j’avais envie de vous en parler.

Le 12 août dernier, nous rentrions de vacances. Quelques heures à passer sur la route, durant lesquelles nous avons mis France info, histoire de se reconnecter à notre monde. Et on a pas été déçus…

Ce jour-là, était rendu le verdict du tribunal d’application des peines, qui aurait permis la libération de Jacqueline Sauvage. Et en fait, non, elle n’allait pas être libérée.

Pourquoi ?

Parce qu’elle se perçoit encore trop comme une victime nous dit-on.

Pardon ????? Une victime ? elle ?

Non mais vous déconnez j’espère ?

Se faire tabasser pendant plus de 45 ans, et se sentir victime ? Non mais elle est carrément gonflée quand même non ? bah euhh..non.

J’ai une nouvelle pour vous les gars : vous pourrez lui faire suivre toutes les thérapies du monde, à mon avis, elle se sentira victime jusqu’à la fin de ses jours, je dirai malheureusement, car on efface pas 47 ans comme ça.

Mais qui sont ces magistrats qui ont pris cette décision ? Je ne sais pas. Je suppute que ce sont tous des hommes, mon cerveau ne conçoit même pas qu’une femme ait pu s’associer à cette décision.

Alors oui, techniquement, elle a commis un meurtre. C’est vrai. Sauf que moi, j’appelle ça de l’instinct de survie. Un jour, elle a eu le courage et l’opportunité d’en finir. Et elle l’a fait. Et puis c’est pas comme si il avait essayé de l’étrangler 45 minutes avant… ah bah oui mais Jacqueline qu’est ce que t’as foutu ? Apparemment il aurait fallu réagir immédiatement après pour que ça passe en légitime défense .. Quoi ? Ta quoi ? ta conscience ? du quoi ? du courage ? ah bah oui mais là …

Donc si je résume, cette femme qui a eu une vie terrible avec des épreuves quotidiennes,  (quotidiennes ! ) doit rester en prison ? Remarque en même temps : après ce qu’elle a vécu, la prison, c’est presque le paradis pour elle, non ? alors pourquoi s’en faire ? Faudrait quand même pas qu’elle puisse un minimum commencer à profiter de la vie et de ses proches, ça serait trop de bonheur, de toute façon je crois qu’elle ne supporterait pas.

Et puis il parait qu’ils n’étaient pas d’accord pour qu’elle aille vivre chez sa fille, à quelques kilomètres de son ancienne maison. Ça (aussi) ça les dérange, les magistrats.

Ils ont raison : vaux mieux qu’elle prenne un petit appart, toute seule, à 300 kms de son lieu de vie, elle se sentira tellement mieux. Pourquoi voudrait-elle enfin profiter de ses filles franchement ?

Et qu’est ce qui risque de se passer si elle habite à 4 kms de son ancienne maison ? J’aimerai bien savoir moi, j’comprends pas. Peut-être que si elle passe devant, elle va péter un boulon ? Elle va rentrer, prendre les quelques affaires auxquelles elle tient, et elle va mettre des bâtons de dynamite. Tout faire péter. Parce qu’à mon avis pour elle, ce lieu représente tout ce qu’elle a subi, elle, et ses enfants. Et bah moi je lui en voudrais même pas de tout faire péter. Si ça peut lui faire un peu de bien !

Mais non, il faut qu’elle reste en prison. Et pendant ce temps-là, au nom de la liberté individuelle, il y a des individus qui parcourent tranquillement la France à la recherche d’une kalachnikov ou juste d’un couteau pour commettre je ne sais quelle atrocité.. mais elle, c’est sûr, elle est un danger pour la société.

Elle n’aura donc pas de répit ? Elle n’aura pas le droit de vivre un peu sereinement, avec les siens ?

Mais dites-moi, tous ces mecs, là, qui tabassent leur femme, et qui se retrouvent en prison (pitié, dites moi qu’ils se retrouvent en prison), est-ce qu’avant de les relâcher, on s’assure qu’ils ont compris le mal qu’il ont fait, qu’ils ont été bourreau ?

Oui ?

Sur ?

Ils ont eu assez de psychothérapies, eux ?

J’aimerai bien être sûre en fait, parce que eux, je ne sais pas si ils ne vont pas recommencer, un jour.

Jusqu’à ce que ça finisse mal, pas pour eux, mais pour la femme en face d’eux. Parce que les statistiques, on nous les sort assez régulièrement, une femme meure tous les 3 jours sous les coups de son conjoint.

Et combien osent partir ? Combien se défendent ? Vous pensez que vous leur avez envoyé un bon signal là, messieurs les magistrats ? Vous croyez que les femmes battues vont trouver la force de franchir la porte d’un commissariat ? Je ne dis pas qu’il faut féliciter Jacqueline pour ce qu’elle a fait, c’est pas ce qu’on vous demande, mais je pense qu’elle a largement assez payé, toute sa vie, et encore maintenant.

Ce 12 août, j’ai été touchée d’entendre toutes les membres de son comité de soutien, qui étaient désemparées, et totalement abasourdies par cette nouvelle. Un comité de soutien, c’est ce qu’elle mérite d’avoir, au minimum. Mais dites-moi, ils sont les hommes, dans le comité de soutien ? il y en a ? Non parce que je n’en ai pas entendu. Alors ils sont où, les vrais mecs ? ceux avec quelque chose dans le slip ? Il n’y en a donc aucun pour prendre sa défense ? ça fait pas assez viril ? C’est un truc de bonne femme ? Franchement, ça ferait de l’effet d’entendre des hommes prendre sa défense non ? Moi j’en ai entendu qu’un : mon mec. Bon le problème c’est qu’au niveau médiatique, c’est limité, il n’a a peu près que moi comme public. Je n’ai entendu personne de sexe masculin s’exprimer. Et j’avoue que ça aussi, ça m’énerve. Depuis je suis allée voir sur le net, et j’ai vu passer quelques tweets d’hommes politiques… youpi.

Ses avocates aussi, se sont battues. Et un avocat homme, ça en aurait jeté aussi, vous croyez pas ? Je ne sais pas si c’est elle qui ne voulait que des avocates femmes, ou si aucun homme ne voulait prendre sa défense, je ne sais pas. J’aurai juste aimé.

Voilà, c’est une décision qui me sidère, en 2016. J’y pense, souvent. Et ça m’empêche parfois de dormir. Je voulais vous le dire. J’ai peut être dit des choses fausses, je me suis basée sur ce que j’ai entendu sur France info, et sur les quelques articles que j’ai lu.

Je suis bloggeuse, pas journaliste, je n’ai fait qu’écrire mon ressenti. Je sais que je suis sortie de la ligne éditoriale de ce blog, je sais qu’il y a d’autres blogs qui traitent très bien des sujets d’actualité. Je n’ai pas créé le mien pour ça au départ, mais voilà, depuis quelques semaines, ça reste dans ma tête. J’ai hésité longtemps avant de publier, mais j’ai finalement décider de le faire, advienne que pourra. Ma vie n’en sera pas chamboulée, ma vie tellement rêvée, comparée à la sienne. Je trouve que cette info est passée un peu vite à la trappe, un 12 août, forcément…..

Publicités

33 réflexions sur “Jacqueline Sauvage m’empêche de dormir..

  1. Moi j’ai ouïe dire (et ça m’a rendu folle de rage) que les magistrats avaient fait ça pour « coincer » Hollande.
    Ba oui il n’a accordé qu’une grâce partielle parce que monsieur ne voulait pas prendre position entre la laisser en prison et la faire sortir.
    Du coup les juges pour l’emmerder ont décidé de « l’obliger » à prendre une décision en gros. D’arrêter d’avoir le cul entre deux chaises quoi.
    Très humains comme décision de jouer avec la vie d’une dame…
    Je ne sais même pas si je dois en rire tellement c’est absurde ou pleurer en me roulant en boule sous ma couette.

    J’espère que c’est une rumeur infondée mais malheureusement j’ai peur qu’on vive dans un monde tellement pourri que pour faire chier quelqu’un ou ne se pose pas une seul fois la question de savoir si on fait souffrir quelqu’un…
    J espère que cette dame pourra très vite sortir pour enfin commencer à vivre.

    Aimé par 1 personne

  2. Rassure-toi tout de suite, il y a bien des hommes, mis à part le tien, que ça fait vomir.
    Pour information, j’ai eu une amie qui se faisait frapper par son sous-homme, après 4 ans, elle a porté plainte. Il a pris 6 mois avec sursis tu sais… Rien que ça, n’est pas fait pour décourager… Cette justice absurde me fait penser à la religion : Les voies de la justice sont impénétrables…

    Après ne crois pas que les hommes s’en foutent. On les passe peut-être pas dans les médias mais je serais curieux de voir les tris dans les témoignages justement. Je ne veux pas croire qu’il n’y a pas une seul homme dans ce comité de soutien.

    Enfin, c’est une sombre histoire. Il y a des flous, des oublis, tout n’est pas net dans cette histoire : certains témoignages qui se contredisent, l »inceste » oublié… Cette histoire est devenu un instrument médiatique dans tous les sens :

    – pro féminisme : faire éclater au grand jour les violences faites aux femmes pour les inciter à parler.
    – Ceux qui se servent de cette histoire pour dénoncer le fait qu’on ne parle jamais de la violence sur les hommes…

    Et je ne parle même pas des diverses récupérations politiques…ça, on commence à être pas mal habitués…

    Aimé par 1 personne

  3. je n’ai rien a ajouter tellement je suis d’accord avec toi !!!! c’est pour ce genre de chose que je n’allume plus ni ma télé ni ma radio, pour écouter ce genre d’infos je préfère ne rien savoir de tout ça…

    Aimé par 1 personne

  4. Oui jugement totalement affreux. Je suis bien d’accord ce jugement est une honte. Et j’espère bien que les jurys qui des années auparavant ont participé à la décision de mettre cette femme en prison ne dorment pas bien la nuit non plus. Comment peut-on occulté à ce point le reste de l’histoire, son passée de femme battu, je me demande…

    Aimé par 1 personne

  5. Non mais aussi, quelle idée d’attendre 47 ans avant de le flinguer ? Franchement, elle aurait mieux fait de sortir le flingue plus tôt. Je ne suis pas sure qu’elle aurait été plus condamnée… Je ne suis pas sure que les hommes s’en foutent ni qu’il n’y ait aucune femme chez ces juges.

    Aimé par 1 personne

  6. En tant que femme, elle n’a pas trouvé de moyen de fuir en 47 ans. En tant que mère, elle n’a pas pu compter sur ses filles pour trouver un moyen de changer de vie. Et en tant que médiatisée, son comité l’enfonce plus que tout à trop bien vouloir faire les choses, les projecteurs la desservent. C’est dommage car justement ça aurait pu passé inaperçu et être réglé, avec la préventive, les remises de peine, elle sortait la tête haute. Triste vie.

    J'aime

  7. Pingback: Le blogging, cette drogue dure.. |

  8. Pingback: Il y a bien quelqu’un au bout du tuyau… |

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s