Comment rester amoureux quand on a des enfants (dans les pattes) ?

hands-437968_1280

Oui je sais, je jette un caillou dans la flaque, à moins que ça soit un rocher dans l’océan … bref je mets les sandales dans la choucroute.

Bien sûr qu’on les aime nos petits, c’est pas la question.

Mais quand on est constamment 4 à la maison, du coup, est-on encore un couple ?

Je l’avoue en ce moment c’est pas toujours facile, et pas uniquement à cause des sautes d’humeur de mon p’tit poulet.

L’autre jour, une bonne amie me disait : est-ce que vous allez bientôt pouvoir vous faire un week end en amoureux ?

Oui, peut-être..

mais là n’est pas la question, finalement !

Car si un couple ne doit sa survie qu’au nombre de week end en amoureux qu’il fait dans l’année, je comprends mieux le taux de divorce !

C’est tout le temps qu’on devrait se comporter en amoureux non ?

C’est quand même grâce à ça qu’on est ensemble, au départ !

Nous ne sommes pas les dirigeants d’une petite entreprise. Et pourtant, nous devons gérer l’approvisionnement, la propreté, le fonctionnement d’une maison, d’un foyer.

J’ai tout le temps souvent le sentiment d’être écrasée sous le poids du rouleau compresseur routinier, qui se déclenche le matin au réveil, et qui ne s’arrête presque jamais.

Oui, le soir, après que nos chers petits se soient laissés aller dans les bras d’une certaine Morphée, nous devrions nous retrouver.

Là encore, les discussions sont souvent d’ordre logistique (les prévisions de vacances scolaires, qui garde les petits, ou.. qui les emmènera..). Parfois même on en « profite » pour se prendre le chou. (comme disait une grande philosophe -ma belle-mère- : quand tu t’engueules pas à cause des enfants, tu t’engueules à cause des parents)

Puis, bien souvent, je sens mes yeux me piquer, mes membres s’engourdir…. Non pas déjà le sommeil !! pitié ! Laissez-moi regarder un film avec mon chéri jusqu’au bout !

Et bien non. James bond a beau faire des triples saltos arrière en dégommant 40 méchants à coups de machette, il ne me tient pas éveillée. Une fois installée dans le canapé, je laisse la douce chaleur des bras de mon chéri m’envahir et je sombre immanquablement.. au bout de 15 minutes.

Et une fois de plus, j’ai l’impression de ne pas avoir profité de nous, de la soirée.

Alors oui, éventuellement le week end, le rouleau compresseur ralenti un peu sa course folle, par moment…

Mais il y a quand même les lessives, les courses, les aller-retour pour emmener les uns ou les autres à leurs activités sportives, les devoirs, l’entretien du jardin..

Et on se retrouve parfois le samedi soir, 18h à se dire : bon qu’est-ce qu’on fait ?? bah euhhhhhhhh chaipas ! (parfois, l’improvisation, ça marche pas… )

Et j’ai juste envie de dire  : arrrrrggggggggggggggggggggggggggggg !!

Toute cette logistique, on ne peut pas vraiment l’éliminer.

Alors il faut essayer de profiter de l’autre, même dans ses moment-là.

Juste savourer le fait d’être ensemble.

Cultiver notre amour, ne pas le laisser s’effilocher comme un pull trop usé, lessivé par ces discussions nécessaires mais vides d’émotions sur «  comment on fait ce soir-qui va chercher les petits-qui prend du pain « (pas de mention inutile, malheureusement) ….

Ca serait si bien de juste pouvoir papoter, prendre un apéro, rêvasser, se regarder, se remémorer, se projeter.. juste profiter du moment, de chaque moment.

Il nous faut apprendre à chérir chaque petit instant du quotidien, lui aussi mérite d’être enveloppé dans l’amour finalement ! (amis de la guimauve bonsoir)

Je me demande comment y arriver.

Parfois on y arrive très bien, et ça se fait naturellement, et puis parfois, non. Pas du tout. Le mécanisme est comme enrayé. La spirale s’enroule dans l’autre sens, le mauvais… et c’est la dégringolade. Et là, il faut arrêter la machine infernale pour la faire redémarrer dans l’autre sens.

Je ne sais pas si vous avez saisi ma pensée. Je ne parle pas de ce resto qu’on peut se faire une fois de temps en temps, je parle de tous les jours.

Nous ne devons pas vivre uniquement pour le week end ou les vacances non ? sinon, à quoi bon ??

Comment faites-vous ?

Tout cela est-il naturel chez vous ?

Devez-vous lutter vous aussi, pour appuyer sur pause ?

Arrivez-vous à être de vrais amoureux, même quand le quotidien vous envahit ?

 

 

Publicités

35 réflexions sur “Comment rester amoureux quand on a des enfants (dans les pattes) ?

  1. Parfois c’est dur parfois plus simple, il n’y a pas de recette je pense, il faut juste se donner la peine de chaque jour s’apporter une petite attention… un petit rien qui fait la différence, tant que l’amour est là il faut se battre pour lui… mais tu connais déjà mon sentiment sur tout ça et je pourrais en débattre des heures, on en parle quand tu veux devant un verre et une bonne petite bouffe bisous ma poule et courage

    Aimé par 2 people

  2. Mon dieu que ton article me parle ! Nous c’est pareil, j’ai beau être à la maison, le soir c’est la course, jusqu’a 21h que Chouquette soit au lit. J’arrête pas de lui demander à ce qu’on passe des soirées ensemble, car si j’insiste pas il reste sur son pc, et même si on est ensemble, il est sur ses jeux sur mon mobile, du coup j’ai souvent l’impression qu’on est juste des parents, surtout que quand on se parle, c’est du quotidien… et encore moi à 22h30 grand max, souvent je tape le K.O.

    Aimé par 2 people

  3. Tu viens de décrire notre vie sauf que pour nous ce n’est que 3 enfants. On est en plus en expatriation sans personne a qui les refiler de temps en temps, et on est en plus dans un pays ou il n’y a pas une goute d’alcool. by by l’apéro. Chez moi aussi James Bond à le même effet soporifique que pour toi. Bref pour te dire que chez moi non plus nous n’avons pas la solution. c’est au jour le jour…

    Aimé par 1 personne

    • c’est vrai que toi no alcool c’est la loose ! bon moi en même temps j’ai un souci : l’alcool provoque un effet méga soporifique ! je m’endors dans la demi heure qui suit.. alors si je veux vraiment profiter d’une soirée il vaut mieux que j’évite…

      J'aime

  4. Même scénario ici, on a peu de temps pour s’occuper l’un de l’autre, d’autant plus que comme le dit Stéphanie plus haut, quand on vit au bout du monde on n’a vraiment aucune aide pour pouvoir souffler… Mais finalement on le vit plutôt bien car on sait que c’est temporaire et surtout, quand on s’occupe de la maison, des enfants, des tâches quotidiennes ou du jardin, on ressent tous les 2 de la fierté car c’est ce que nous avons construit ensemble finalement. On essaie de faire toutes les tâches ensemble (cuisiner, ranger, coucher les enfants…) ce qui nous permet de discuter de nos journées, de nos passe-temps (tennis pour lui, blog pour moi), de nos projets. On gère le quotidien comme une équipe et ça devient un moment de partage finalement. C’est l’expatriation qui nous a appris ça, car de toute façon on ne peut compter que l’un sur l’autre…

    Aimé par 1 personne

    • j’aime beaucoup ta façon de voir les choses, comme le quotidien est un travail d’équipe épanouissant ! nous en faisons autant l’un que l’autre, pour ça je ne peux rien dire, c’est juste que j’ai l’impression que notre vie se résume parfois qu’a ça…

      Aimé par 1 personne

  5. Déjà, je pense qu’après un certain nombre d’années, on n’est plus vraiment amoureux.
    On s’aime, bien entendu, mais les petits papillons dans le ventre se sont fait la malle à Madagascar depuis quelques temps déjà.
    Alors, ce n’est pas facile tous les jours, c’est sûr. On a choisi une autre forme d’amour en fondant une famille. Et cet amour là dure bien plus longtemps que l’amour fusionnel.
    Et je suis certaine que même les couples n’ayant pas d’enfant ni le fameux rouleau compresseur n’échappent pas à la routine après quelques années. .
    D’où l’importance des week-ends en amoureux, pour se rappeler et revivre les sentiments oubliés. . Et repartir pour un tour !

    Aimé par 1 personne

    • le coup des papillons c’est dur a entendre… mais je te rejoins, je pense qu’enfants ou pas le problème de la routine est le même… mais on ne peut pas toujours s’accorder de long moments pour le couple… ni même des petits ! il faut apprendre a profiter de chaque jour… ( des que je trouve comment je te fais signe ! )

      J'aime

      • J’exagère peut-être un peu.. mon mari me dit toujours quand je l’embrasse qu’il a des étoiles dans les yeux ; -) c’est pour plaisanter mais ya peut-être un fond de vérité 🙂

        Aimé par 1 personne

  6. Clairement ici on est du genre schizophrènes : on a une personnalité quand notre fille est là, et une autre quand elle n’est pas là (chez la nounou, couchée, ou plus exceptionnellement ailleurs, chez un parent ou que sais-je…). Je trouve ça limite effrayant. A quel point on peut être stressés et sur les nerfs quand elle est là, et à quel point on se détend et on redevient amoureux quand elle n’est pas là.

    Bref, comment rester amoureux au cœur du quotidien, je ne saurais pas te dire. On a généralement tant de choses à penser qu’on ne pense même pas à être amoureux. Mais quelques heures par jour, on a des moments tous les deux où on retrouve celui qu’on a aimé, où on se sent à nouveau jeunes et passionnés, et je trouve que c’est suffisant pour se rappeler pourquoi on est ensemble. (Et puis rationnellement, la logistique a beau être stressante, on assure quand même, tous les deux, on est une équipe, et c’est aussi pour ça qu’on est ensemble !)

    Aimé par 1 personne

    • nous aussi on est un peu schizophrènes ! heureusement quand les enfants sont calmes on arrive à être détendus même quand ils sont là… par contre on a pas quelques heures par jour ou on est tous les 2 …. ( a part la nuit, mais on dort !!!)

      J'aime

  7. J’adore ton article…. Ouai, bon… T’as jeté la moitié d’une montagne dans une flaque mais c’est un débat passionnant. Je rejoins un peu les avis énoncés par les copi-net… Je crois que cet état de fait est assez inévitable. Sauf que moi… Bin ça me convient bien (la plupart du temps soyons d’accord). L’amour, le passionnel, n’est pas pour moi. Je le trouve trop intense, trop violent. Moi j’aime l’amour apaisé, vrai, simple, sûr. Celui où on peut discuter de tout, affalé sur le lit en petite culotte trouée, pas rasée, pas maquillée, sans avoir honte (oui… appelle-moi « glamour-women »). Moi j’aime aussi la liberté de ne pas être toujours « collé » à deux. D’avoir mes soirées pépères à faire des DIY ou à blogger tandis que je l’entends jouer avec ses potes dans la pièce à côté. Etre en couple c’est être toujours en équilibre précaire. C’est même un double équilibre (le sien et celui de l’autre combiné en un seul), et clairement ce n’est pas facile de le garder à flot. Un rien et on bascule. Et alors il est facile de douter, de remettre en question. Mais le couple (et l’amour) c’est fait de moments forts et de moments faibles. Et le plus dur est d’arriver à tenir quand on n’est pas au beau fixe en se disant que ça ira mieux demain.

    Aimé par 2 people

    • bah tu vois moi je me demande parfois si cette tendance à ne rien cacher a l’autre n’est pas néfaste. je n’aime pas du tout qu’il déboule dans la salle de bains quand je suis en pleine séance arrache de poils ( des jambes je précise !!!!) bien sur on ne peut pas être comme dans les feux de l’amour , fraiche et maquillée au réveil, mais bon… garder un peu le mystère et ne pas montrer son coté le plus obscur, ça ne peut être que positif… par contre je suis d’accord qu’on a besoin de moments chacun pour soi, et ça on y arrive a peu près, c’est déjà ça…. moi j’aimerai bien un peu plus de folie par moment…

      Aimé par 1 personne

  8. Pas facile quand le quotidien nous envahit! La c’est la loose. Trois semaines de grippes tournantes a la maison et juste un quotidien a ramasser des mouchoirs sales.
    D’habitude, nos moments a nous sont le week-end, en sortie et dans la voiture. On casse le rythme, on se retrouve (et on met les enfants devant un Ipad si on a envie de refaire le monde). Le week-end on laisse tomber toutes les obligations et parfois c’est un peu la panique le dimanche soir quand on se rend compte qu’il faut habiller Petit-Un en tigre pour l’ecole le lendemain et envoyer Petit-Deux avec un gateau au chocolat… alors qu’on n’avait pas lu les papiers de la maitresse avant. Bref, ca pimente aussi nos dimanches soirs! (Nobody’s perfect…)
    … En semaine, comme beaucoup, on a le quotidien, mais mon mari qui est super extraordinaire trouve tous les jours le temps de m’envoyer un ou duex textos amoureux… et rien que ca, ca m’ensoleille la journee!

    Aimé par 1 personne

    • il est mignon !! c’est bien, il a raison ! nous aussi parfois, on arrive à s’écrire des trucs.. heureusement ! bon moi j’avoue que la panique du week end ça pimente pas, ca fout la merde !! ça stresse papa délire qui du coup me refout son stress, d’où la spirale infernale… en cas de contagion de grippe, on est à la limite de la dépression nerveuse !!!

      J'aime

  9. Je me retrouve pas mal dans ce que tu écris. J’ai un mari qui part avant que je sois levée et rentre tarddd.
    Alors il y a des périodes ou on a l’impression de seulement se croiser et c’est très désagréable.
    Je n’ai rien de très exceptionnel à proposer…

    Ici on a deux heures, tous les mardis avec une baby sitter ou on prend un peu de temps pour nous.
    On se textote beaucoup, mon mari me laisse des petits mots . On essaie d’être attentifs et de se faire plaisir avec des petites choses..

    Aimé par 1 personne

    • pas facile… le mien a des horaires variables, et c’est vrai que lorsqu’il rentre plus tôt on voit la différence… mais il ne fait pas toujours ce qu’il veut évidemment ! les
      petites attentions font des océans d’amour..; (oooghhh c’est beau !)

      J'aime

  10. Comme JeNeSuisPasUnePoule, notre amour avec le Breton a toujours été plutôt routinier avec quelques pépites de folies par-ci, par-là. Aussi, l’arrivé des deux gnomes n’a pas vraiment changer notre vie, juste mis certains coup de folie en stand by, en attendant qu’ils grandissent un peu 😉
    Sinon, j’ai tendance à me dégager du temps libre en étant justement ultra-routinière sur tâches domestiques et autres activités triviales. À voir si je continuerais à y arrivé lorsque j’aurais trouvé du boulot …

    Aimé par 1 personne

    • sans doute tu mettras un peu de temps à remettre en place une organisation, mais ça devrait le faire… nous on a un peu de mal à gérer plus de 3 trucs en même temps du coup on a souvent la sensation d’être débordés, et ça nous fout le moral en l’air…..

      Aimé par 1 personne

  11. Apparemment beaucoup de lectrices se retrouvent dans ton témoignage… Et moi aussi ! Bien sur parfois le quotidien manque de romantisme. Ma petite astuce à moi quand j ai l impression de ne plus etre assez connectee à lui est de proposer un massage. Juste un massage hein je précise pas de grandes acrobaties 😉 , parfois ne serait-ce que de se passer mutuellement de la crème hydratante sur les mains 5 minutes avant de se coucher ! Ca fait du bien et on papote en meme temps de nos journées…

    Aimé par 1 personne

  12. un article qui va parler à beaucoup de parents!
    moi c’est encore pire, mon amoureux ne vit plus avec nous à cause du travail, et là c’est encore plus dur de pouvoir se retrouver…
    je crois que tu as tout dit dans ton article, on se laisse entrainer par le quotidien, et des fois on ressent le besoin de mettre sur pause car on s’oublie trop souvent…
    il y a des périodes où je me sens plus amoureuse que d’autres… je me demande si cela m’aurait pareil sans enfants… j’avoue aussi être une maman avant d’être une épouse… mais ce n’est pas pour autant que je ne l’aime plus…
    bref, ton article me parle et parlerait à mon mari aussi s’il le lisait…
    trop de gens se séparent si facilement de nos jours…

    Aimé par 1 personne

  13. Yo Maman Délire ! Pas vraiment Délire ton billet ! 😛

    Ici, je vais peut-être faire tâche mais tout va bien. Et je t’interdis de dire que c’est parce que nous n’avons qu’un seul enfant pour le moment !

    En fait, depuis le premier jour, avec ma femme, nous sommes un couple ultra fusionnel. Nous ne faisons rien l’un sans l’autre, nous sortons ensemble, nous voyons les mêmes amis ensemble bref tu as saisi l’idée. Ce mode de fonctionnement ne correspond pas à tout le monde, on a déjà eu pas mal de réflexions sur le coin du nez… Ce qui est plutôt étrange car en quoi ça regarde les gens…

    Bref, ce qui peut paraître absurde pour certains est en fait notre véritable force. Les temps seuls tous les deux, nous les prenons tous les soirs/jours quasiment. Un petit apéro, un petit plat surprise, un petit dèj au lit quand c’est possible, des petits mots sur des post-it tous les matins sur la glace de la salle de bain ou sur l’ordinateur etc. Pas mal de petites attentions, rien d’extravagant ou de démesuré bien sûr mais c’est suffisant pour ne pas avoir à rallumer la flamme car elle ne vacille jamais. Qu’on s’entende bien, je ne pense pas qu’on soit un couple supérieur aux autres – enfin si, mais bon c’est pas blogosphèrement correct ! – mais si ça peut filer quelques idées.

    Un soir je me suis fait choper par ma voisine de palier de 76 ans en train de coller un feuille A4 sur ma porte : « Mon amour, entre vite, il fait très chaud ici… »
    Une fleur scotchée dessus et hop ! Le but ici n’est pas de se chauffer – enfin un peu mais il y a vait la petite lol – mais ce genre de petits trucs a le don de balayer la fatigue et de redonner la pêche 😉

    PS : Pas la peine de dire que je suis un homme extraordinaire, je le sais 😛

    Aimé par 2 people

    • j’aurai aimé voir la tête de ta voisine !!!! elle avait p’tet envie de rentrer elle aussi lol ! bah écoute si ce mode de fonctionnement vous va, c’est le principal, les autres son s’en fiche ! moi j’avoue que j’aime bien les soirées copines et lui aussi sort parfois de son coté. mais on aime aussi sortir ensemble bien entendu, par contre avec les petits dans les pattes sans grands parents a proximité c’est pas souvent…. bah oui je suis moins délire en ce moment, mais t’inquiètes, ça reviendra… (enfin j’espère !!)

      J'aime

  14. Comme je te comprends…😕 nous on a les filles de mon cher et tendre qu’1 semaine sur deux, donc on a largement le temps de profiter de nous 2. Mais à temps plein, j’imagine comme ça doit être difficile de préserver l’étincelle… essayer de vous prévoir de petites soirées resto-ciné de temps en temps?

    J'aime

  15. Oh là là!!! tu as mis des micros et des caméras chez nous lol???Ma vie de tous les jours vient d’être décrite ici….. Mais nous aussi 3 enfants (1 du premier mariage de mon mari (13 ans), une puce en commun(10 ans) et un petit dernier de 21 mois (petit bébé pilule)). Ici aussi la routine pèse…. Le rouleau compresseur est tout a fait bien décrit. Nous ne sommes pas expatriés mais nous n’avons pas la possibilité de faire garder le petit dernier par les grands parents. Les miens sont à 860 km et ceux de mon mari ne peuvent pas le prendre pour le moment, puisque bébé ne fait pas ses nuits encore….
    On a pas de temps à nous,on court toujours pour l’un ou pour l’autre. Quand on rentre du boulot c’est toujours le même sénario: devoirs, lavage, repas, dodo. La journée de parents se termine à 21h mais hop à 2h30 debout pour le bib , on se recouche et 6h30 debout pour le boulot et levés les grands qui vont à l’école…. et la journée recommence boulot, courses, lessive, devoirs, préparations des repas, dodo….
    Les journées passent et se ressemblent toutes ou presque. Le week end on voit les copains (et heureusement), pas tous les week end… compétitions de tennis de table pour le grand, danse pour la puce le samedi matin et le petit ben il retourne tout dans la maison, donc il faut qu’il se défoule donc sorti au parc obligatoire. Et le dimanche c’est beaux-parents le matin et dimanche après midi ménage et intendance de la maison. Nous sommes las de tout çà aussi. Et heureusement qu’il y a encore l’amour sinon ben c’est foutu. Il y a des hauts et des bas comme dans chaque couple . Profiter des petits moments à deux , on a pas le choix , aussi petit soient ils (une douche commune, un câlin dans le fauteuil, un bisous pendant la préparation du repas….). Mais si vous avez une solution miracle pour arrêter le rouleau compresseur qu’est la famille et raviver le couple je suis preneuse.

    J'aime

    • ah oui c’est costaud chez toi aussi ! bon je suppose que déjà ça ira mieux quand le petit dernier fera ses nuits.. nous aussi les grands parents sont a 600 kms.. mais peut être que tu pourrais laisser les 2 grands au moins chez tes beaux parents ? une seul à gérer ça allège un peu.. comme le disait Stéphanie du blog elle a 40 ans, je pense qu’il faut prendre toutes ses petites choses qui illuminent une journée et s’en servir pour positiver. un bisou, un regard, un coup de fil d’une amie, un commentaire d’une nana , un nouvel abonnement sur son blog ( merci à toi ❤ !) et pour le couple, prendre du temps avant que l'emploi du temps ne se libère, car il ne se libèrera pas avant une bonne vingtaine d'années… il faut inclure ça dans l'emploi du temps ( je vais essayer moi aussi de l'appliquer car je suis en train de te donner un conseil alors que je ne le fais pas !!! lol)

      Aimé par 1 personne

      • ben on a eu deux soirs tranquilloux, donc deux petites soirées en amoureux, on avait que la grande qui s’est fait une soirée Twilight dans sa chambre et bébé couché très tôt car malade et le grand chez un copain pour le premier soir et hier tranquilloux aussi, le grand chez ses parrain-marraine et la grande a voulu dormir chez mamie , donc que bébé à gérer mais comme il est malade dodo tôt , même d’habitude à 20h30 grand maximum il est au lit. On a passé une super soirée et aujourd’hui les grands ne reviennent pas avant 16h, donc on a que bébé. çà fait du bien de pouvoir se retrouver , prendre du temps pour nous. j’ai préparé hier soir un bon repas à mon chéri et un super apéro quand bébé a été couché , une douche commune, un bon film..et ce matin super petit déj à 3. c’était super sympa!!!! il faut profiter de sa moitié et prendre chaque minute ensemble, sinon la distance s’installe et c’est la fin du couple

        J'aime

  16. Pingback: (re)mettre du positif dans sa vie ! |

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s