30 octobre 2010 : récit d’une folle journée

2010_Pourny-2578.jpg

C’était une belle journée ensoleillée, ce 30 octobre.

Toute la semaine, on avait scruté la météo. Tu parles, quelle idée, un mariage en région parisienne un 30 octobre !! Bien sûr le vin d’honneur était prévu à l’intérieur, mais bon on préférait ne pas avoir à courir sous la pluie, j’étais moyennement équipée pour !!

Oui mais voilà : cette date nous était prédestinée, tout concordait.

Pour commencer, je ne suis pas patiente. Alors quand papa délire a sorti cette bague, fin décembre, dans un parc à Bruxelles, et que bien sûr j’ai dit oui, je ne pouvais pas me résoudre à attendre un an et demi pour vivre ce jour-là. (en même temps ça faisait un p’tit peu 11 ans que j’attendais !!!!!) Mais trouver l’endroit de nos rêves pour l’été suivant c’était même pas la peine de l’imaginer. Alors on s’est dit, pourquoi pas un peu plus tard dans la saison ?

Et là, on a pris un calendrier.

Le 30 octobre, c’était un samedi, ça commençait bien. Le 29 octobre, c’était l’anniversaire de notre premier rendez-vous (cherchez pas, vous ne saurez rien !!! pas même sous la torture)

Le soir du 30 octobre, on changeait d’heure (dans le bon sens) c’est bon ça !

Le 1er novembre tombait un lundi, donc nos invités qui venaient pour beaucoup de plusieurs centaines de kilomètres pourraient repartir tranquillement et se remettre du voyage sans avoir à travailler le lundi.

Ça tombait aussi pendant les vacances scolaires, donc nos proches dans l’éducation nationale et les enfants seraient aussi plus tranquilles, car encore une fois ils avaient de la route à faire pour beaucoup.

Parfait je vous dit !!!!

Alors bingo ! On a fait la tournée des salles, jusqu’à ce qu’on tombe amoureux d’un lieu extraordinaire. Nos critères étaient précis : nous voulions que quasiment tout le monde dorme sur place. Hors de question que les gens repartent après une soirée bien arrosée, d’autant que nous avions prévu le brunch du dimanche, pour prolonger la fête. Cet ancien corps de ferme restauré était absolument fabuleux, et il y avait une bonne quarantaine de chambres à disposition !

2010_Pourny-3807.jpg

Ce 30 octobre au matin, nous étions chez mes parents. Je crois que ma journée a commencé par une douche, tout ce qu’il y a de plus classique, puis je me souviens avoir utilisé le mouche bébé pour mon p ‘tit poulet qui avait 2 ans ¼… comme quoi une maman qui se marie reste une maman !!!

Vers 10h, la coiffeuse est arrivée. Je ne voulais pas cavaler, j’en voulais une à la maison. On s’est enfermé dans la salle de bain, seules les femmes avaient le droit de rentrer !!

Quelques invités sont arrivés le midi, ils ont mangé avec mes parents en bas pendant que j’étais enfermée dans cette satanée salle de bains !! Je serai bien descendue les voir mais je pouvais pas !! arrrggg.

Ma mère m’a monté à manger. Puis mes enfants sont venus, je les ai habillé. Ma pucinette avait une superbe robe blanche avec du tulle, une vraie princesse. Ses cousines avaient la même robe qu’elle, mais couleur vert d’eau. Toutes les 3 étaient magnifiques ! mon p’tit poulet avait une chemise avec pantalon et petit gilet. Un beau p’tit gars quoi !

Lorsque je suis sortie de la salle de bain, ma mère est venue m’aider à m’habiller. 2010_Pourny-2701.jpg

Bien sur elle était venue avec moi choisir cette robe absolument démentielle (si on trouve pas sa robe démentielle le jour de son mariage, je ne sais pas quand  !!!) Ma témoin était là aussi, j’avais besoin d’elle !

Une fois prête, mes enfants m’ont regardé d’un air interloqué.. surtout p’tit poulet, du haut de ses 2 ans , ses yeux disaient : elle me dit bien quelque chose elle, mais j’ la remets pas !

Nous sommes partis retrouver la voiture, une américaine décapotable bleu clair. Depuis que j’avais 13 ans et des bananes, je voulais me marier dans une americaine décapotable !

Je suis donc arrivée a la mairie à l’arrière de cette superbe voiture, escortée par nos fidèles amis sur leur Harley rutilantes, toutes sirènes dehors. (bonjour, je m’appelle lady gaga) (même si je suis sure qu’elle en à rien a carrer des Harley !)

Et là, le choc : tous nos amis et nos familles étaient là. Ce sentiment est indescriptible : tous les gens auxquels vous tenez sont présents, au même endroit, le même jour. C’était vraiment extraordinaire.

Et puis je l’ai vu, mon futur mari. Très beau, dans son costume. Nous l’avions choisi ensemble. Mais le voir là, devant la mairie, c’était fou. C’était pour lui que j’étais là.

J’ai salué tout le monde de loin, et puis je suis rentrée en dernière, au bras de mon père, ma fille et mes nièces portant ma traine (oui, une comme lady di, mais en plus court !!) .

2010_Pourny-2827.jpg

L’adjoint au maire nous a marié, de façon très conviviale. Nous nous étions rencontré la semaine d’avant, et il nous avait demandé de lui raconter quelques anecdotes sur nous, ce que nous avons fait avec plaisir. Il ne s’est donc pas contenté de nous marié civilement, il a rendu cette cérémonie plus fun et personnelle. Nous n’allions pas à l’église, et à cette époque c’était le tout début des cérémonies laïques, nous n’avons pas eu cette idée ! Du coup je n’ai pas eu cette frustration des mariages civils trop rapides. En même temps, les mots qu’il a prononcé en lisant les textes de loi ont fait écho en moi. Nous nous devons assistance mutuelle, nous nous engageons dans une communauté de vie… Nous vivions déjà ensemble, nous avions nos enfants, mais cela nous a scellé, encore plus.

Apres cette demie heure riche en émotions, ou j’ai embrassé un bon milliers de joues, certaines humides, nous sommes sortis sous un beau soleil d’automne. Nous avons pris la direction du lieu des festivités.2010_Pourny-3524.jpg

J’ai adoré le vin d’honneur. Tous ces visages souriants ! Tout ces gens qui venaient nous parler ! Le bonheur de les revoir, certains que nous n’avions pas vu depuis plusieurs années ! Il y a eu ce moment irréel qui restera gravé dans ma mémoire, ou j’ai vu mon ami fermier de 80 ans, parler avec cet autre ami anglais, biker de 60 ans, avec l’oncle de mon mari entre les 2 pour faire la traduction.. On s’en est pas remis !

Nous avons laissé les invités s’installer ensuite dans la salle de réception, ou nous sommes rentrés en dernier, sous les applaudissements ( on se serait cru à champs Elysées)(j’ai plus de 40 ans je te rappelle, on a les références qu’on peut !)

Au fond, un écran géant projetait les photos de nos enterrements de vie de jeune fille et garçon… glouppsss j’espère qu’elles ont fait un tri dans les photos !!!! oui, ça a l’air bon… ouffff !! Le repas était excellent, nous avons fait le tour des tables, pour partager un petit moment avec tous. Nous avions laissé des appareils photos jetables sur chaque table : riche idée !! je n’ai jamais autant ri que lorsqu’on a vu le résultat…. Chaque table avait fait preuve d’une imagination sans borne !

Nous avons eu droit a notre chanson, paroles qui nous collaient littéralement à la peau… puis nous avons fait chacun un discours.. nous n’avions pas de brouillon, et après coup on s’est rendu compte qu’on a remercié tout le monde, mais on a pas parlé de notre moitié respective !!!!

Nous avons fait notre première danse sur la musique d’Amélie poulain de Yann Tiersen, ça aussi depuis que je l’avais entendue je voulais que ça soit celle là !

2010_Pourny-4295.jpg

Le DJ a enchainé et littéralement mis le feu aux poudres.

Voir mon frère danser (rien que ça déjà c’est un exploit) sur du Madonna alors qu’il a passé toute son adolescence à râler sur le fait qu’il l’entendait à travers le mur qui séparait nos chambre m’a bien fait rire !!

Le champagne coulait à flots, même qu’il y avait nos trombines sur toutes les étiquettes ! (moment de kitchitude absolue !)

Les baby sitter veillaient sur la trentaine d’enfants présents (oui, 30 !!!) elles les ont emmené dans une chambre à coté de la salle pour qu’ils commencent leur nuit avant que leurs parents fourbus ne viennent les chercher.

La nuit fut longue et intense ! Nous avons fermé la salle tous les 2, avec le dj, à 5h du mat’..

Le lendemain, presque frais, nous sommes réapparus vers 10h, beaucoup prenaient déjà un café en attendant le brunch. Nous avons eu la surprise de voir un magnifique buffet, avec un pain de 3 metres de long !!!

La plupart de gens étaient encore là, le soleil aussi. Nous avons profité encore de leur présence.

Mes parents sont repartis dans l’après midi, emmenant nos enfants avec eux.

Le soir, nous avons diné avec les quelques amis anglais qui ne prenaient l’avion que le lendemain.

Nous avons profité d’eux jusqu’au bout.

Nous avons dormi sur place, et rejoins la maison de mes parents le lendemain matin..

Ce week end a été d’une intensité démentielle. Gravé dans ma mémoire à jamais.

J’ai malheureusement perdu plusieurs personnes depuis, dont ma mère, ce qui fait que j’y repense maintenant avec une nostalgie enveloppée d’une certaine tristesse..

Je vous laisse avec les quelques mots que j’ai redigé pour la carte de remerciements :

Quelques rayons de soleil,

De nombreuses retrouvailles,

Une foule d’émotions,

Bien sûr, beaucoup d’amour,

Et surtout, vous :

Rien ne manquait en cette journée si précieuse.

Merci d’avoir été là pour nous.

2010_Pourny-3366.jpg

 

Publicités

32 réflexions sur “30 octobre 2010 : récit d’une folle journée

  1. ouhaou, je n’ai que très rarement des sanglots dans la gorge en lisant des blogs, mais là, là….. ouhaou quoi…. merci de l’avoir partagé avec nous, quelle beauté et quelle simplicité, tout ce que j’aime……

    Aimé par 1 personne

  2. C’était un magnifique mariage et tu étais absolument radieuse (c’est une banalité de dire ça mais c’est vrai, tu étais une des plus jolies mariées que j’ai pu voir !) joyeux anniversaire à vous 2 ! ET je me suis reconnue sur une de tes photos en arrière plan ! 😉 Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Wahou !!! J’adooooore les récits de mariage !
    Comme ça avait l’air beau, et romantique, et magique !! Ta salle est incroyable, la voiture géniale et ta robe .. Elle fait rêver !!
    Comme je te comprends pour la date, on a eu le même genre de coïncidences qui nous faisait dire que ce serait ce jour-là et pas un autre !
    Toutes mes félicitations pour vos 6 ans de mariage ! C’est trop chouette !
    (Tu la sens, la fille qu’a pas fait le deuil de son mariage ^^?)

    Aimé par 1 personne

  4. Waou! Je t’imagine dans cette robe et je me dis que tu devais être canon! Bon anniversaire à tous les deux!
    PS: je suis vraiment contente de t’avoir rencontrée en vrai! Tu es comme je m’imaginais!… Bref je te kiffe autant dans la vraie vie que sur le grand internet!

    Aimé par 1 personne

    • oui c’est top ! je pense que ma fille s’en souviendra, pour p’tit poulet ça sera un peu juste, d’autant qu’il a dormi sur les genoux d’une tata pendant la mairie ! quelle idée de se marier à l’heure de la sieste aussi…

      J'aime

  5. Pingback: Mon mec à moi… |

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s