Noël : entre euphorie et dépression…

noel

Oui mes chéries (je suis progressivement en train de me transformer en Cristina)(après Jean Claude Van Damne, faudrait peut-être que je m’inquiètes) vous avez bien lu.

A l’approche de Noël, je deviens bipolaire.

Je vois bien tout ces billets sur le thème de noël qui commencent à pulluler. Oui je vous vois, avec vos calendriers de l’avent de fifou, vos décos de noël déjà sorties avant même le 1er décembre, vous êtes comme des fofolles ! A croire que vous avez snifé autre chose que de la neige !

Bon déjà moi, faire le sapin avant le 1er décembre, vous m’excuserez, mais c’est mentalement pas envisageable. Novembre c’est novembre. Ce mois est pourri (que j’ai décidé) donc pourri il restera jusqu’au bout. Non mais.

Cela dit à partir du 1er décembre, je sens bien au plus profond de mon petit être que le vieux 45 tours « nana Mouskouri chante noël «  ( #team40 souviens toi) ne demande qu’à ressortir. Oui, je suis guedin devant les décorations de noël. Vous m’auriez vu en alsace au mois d’aout dans ce magasin de ouf, c’était un genre de ikea sauf qu’il n’y avait que des décorations de noël.. il a fallu me retenir pour que je n’y laisse pas 3 mois de salaire. Bref.

Oui mais voilà. Depuis quelques années, ma mère noël à moi, elle est plus là. Et l’esprit de noël, le jour de noël, c’était elle. Non seulement le 25 décembre c’était chez elle (oui chez mon père aussi, mais lui, sa mission, c’était : ouvrir les huitres / recoudre les fesses du chapon / aller chercher les 5 baguettes, le pain au son, et les petits fours salés).

Bref.

En 38 ans, je n’avais jamais mis les pieds ailleurs que chez mes parents ce jour-là. Le menu était quasiment toujours le même, avec quasiment les mêmes personnes. Est-ce qu’on s’entendait tous bien ? non bien sûr que non, dans toutes les familles, on a tous nos préférences, et des personnes avec qui on est pas forcement d’accord. Mais la seule personne qui rassemblait tout le monde, qui riait avec tout le monde, qui avait un mot gentil (sans arrière-pensée !!) avec tout le monde, c’était elle. Elle était le ciment de cette famille. Donc depuis qu’elle n’est plus là, je dois reconstruire un nouveau noël.

Le premier sans elle a bien sûr été terrible. On était perdus, mon père, ma tatie, moi… on a été disséminés un peu partout. J’étais dans ma belle-famille ce jour-là. C’était une belle journée bien sûr, un vrai noël, mais mes repères étaient complétement chamboulés. Mon père était là aussi, et il était perdu aussi. Mais on a gardé le sourire car c’était le jour de noël.

Les suivants, j’ai continué sur la voie du changement. Je n’avais pas d’autre choix que d’avancer, et tant mieux ! J’ai même pour la première fois de ma vie, fait noël à la maison. J’ai réalisé que ma mère l’organisait chez elle tous les ans depuis qu’elle avait 25 ans !! Alors il était plus que temps que je me lance non ?? oui mais voilà, ma mère adorait cuisiner, et elle avait toujours ses petits trucs à me conseiller. Et là bam ! elle était plus là, pour me les filer, les tuyaux. J’ai dû errer sur internet pour connaitre la meilleure méthode pour cuire un chapon.

Et vous savez quoi ? I did it ! même qu’il était bon, même qu’il était pas trop sec. Yeahhhh J’ai vaincu le chapon, sans crise de nerfs (enfin quasi)

Alors voilà. Je continue mon bonhomme de chemin de noël.

Oui, je refais un sapin, comment pourrais-je priver mes enfants de ça ? Eux aussi ont le droit de vivre la magie de noël.

Après tout, à noël, on a tous une personne disparue qui nous manque, non ? une grand-mère, un grand-oncle, et parfois même, malheureusement,un enfant.. alors non, je n’ai pas le droit de déprimer. Mon malheur n’est pas forcément plus grand que celui de mon voisin ou ma copine.

La magie de noël c’est de profiter de ceux qu’on aime, et en premier, son mari et/ou, ses enfants. Et avoir aussi une pensée pour celles ou ceux qui n’ont pas de compagnon, ou qui attendent d’avoir des cadeaux de bébé à mettre au pied du sapin.

Alors oui, malgré certaines pensées, je vais bien. Je vais mieux.

Je vous promets, je vais essayer au fil des années de laisser la magie de noël m’emporter. Déjà je progresse, j’ai arrêté de dire à mes collègues « j’aime pas noël !! »( j’te dis pas l’ambiance sympatoche que ça mettait dans le bureau les années précédentes !!!)

Parce qu’au fond de moi, je sais bien que c’est pas vrai. En vrai, j’adore noël, mais je n’aime pas que ma mère ne soit pas là, je n’aime pas cavaler aux 4 coins de la France pour voir la famille, je n’aime pas trouver un cadeau à tout prix alors que finalement, on devrait juste profiter de se retrouver autour d’une table ! Les seuls que j’adore gâter ce sont les enfants, car eux, ils sont comme des foufous à noël. C’est un jour dément pour eux ! En plus ils ont même pas la cuisson d’un chapon à surveiller, trop la chance.

Donc voilà, ne vous inquiétez pas , moi aussi je mettrai des photos de mes décos sur insta, y’a pas de raison, j’veux jouer aussi ! Mais y’a toujours ce bidule dans un petit coin de ma tête qui dit que cette année encore, le 25, je ne mangerai pas la purée de céleri-pommes de terres de maman.

Sur ce, j’espère que je ne vous ai pas miné le moral, ou que j’ai pas trop cassé l’ambiance… mais il fallait que ça sorte … (je voulais sortir d’autres billets, mais bizarrement celui là refaisait surface chaque fois que je voulais me mettre à écrire…) (monblogmathérapie)

Allez, bisous pailletés les cocottes (et le coco) !

PS : les ma-gni-faïks sapins en pomme de pin sont l’oeuvre de mes enfants. OOOhh je vous vois glousser au loin. Mais je rigolerai moi aussi quand vous devrez inclure dans votre déco scandi-ikeo-bobo-noëlesque les mignonneries de vos chérubins faites à base d’amour et de rouleau de papier toilettes !!!

Publicités

44 réflexions sur “Noël : entre euphorie et dépression…

  1. C’est très touchant, ce que tu écris.
    Chez nous, c’est mon grand-père qu’est décédé un 4 janvier. Il était malade. Alors depuis, Noël .. Pour mon père (son fils), c’est la déprime, la tristesse, les souvenirs refoulés. Par voie de conséquence, ça l’a été pour moi aussi, un moment.
    Et puis j’ai décidé que j’adorais Noël, et que je n’allais pas laisser ce (gros et terrible) chagrin gâcher tous mes prochains Noël !
    Je suis de tout coeur avec toi, continue à avancer et à apprécier ces fêtes avec ceux qui sont encore là. C’es tellement chouette ! ❤

    Aimé par 1 personne

    • Oui ça m’a fait du bien… c’est un long cheminement le deuil de sa maman… et je ne pensais avoir à gérer ça à mon âge… cette année ça ne sera pas chez moi.. mais j’ai fait la purée aussi l’année dernière et je l’ai réussie !

      J'aime

  2. Il est vraiment très beau ton message…. ta maman a eu l’air d’être un personnage exceptionnel….. courage pour cette période, et regarde tes petits, cela vaut tout l’or du monde… (ou des hommes, ça dépend si t’aimes Céline Dion ou pas!!)

    J'aime

  3. Dur dur de fêter Noël quand il manque quelqu’un. Parfois la fête de famille vole en éclats.
    Mais malgré tout, Noël reste Noël et j’aurai encore 10 ans d’âge mental devant les décorations de Noêl et le 25 Décembre au matin devant mon Disney préféré, je parcourrai les rues de mon quartier à pied pour voir la déco extérieur des voisins et profiterai du repas de Noël.

    Aimé par 1 personne

    • oui c’est dur mais il faut réussir à le dépasser.. j’aimerai bien prendre le temps de regarder un Disney le 25 mais soit je suis en train de préparer, soit je file un coup de main si je suis chez quelqu’un, soit je regarde mes petits ouvrir leurs cadeaux !

      Aimé par 2 people

  4. J’ai lu ton article hier mais je n’ai pas su que dire … Je suis sure que tu excelleras dans la magie de noël et puis, dis toi que malgré tout, ta maman est toujours là, du moins dans tes pensées et dans ton cœur, dans ta façon d’être ❤

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis sûre que ton entourage aime ce que tu fais pour Noël !
    Perso, pour Noël, la seule chose que je sois capable de faire, c’est décorer la maison lol !!!! Pour la cuisine je suis une nullité de pure compète (le chapon j’aurais même pas osé essayer, je crois que je me serais limitée aux steaks hachés pour tout le monde lol), et on reconnaît toujours mes cadeaux car ce sont ceux qui sont mal emballés (j’y arrive pas ça veut pas) lol !!!!

    Courage et des bisous ♥

    Ah oui, pour l’ambiance au boulot parce que tu disais que t’aimais pas Noël, je suis sûre que t’exagères, je connais beaucoup de monde qui n’aime pas Noël, tu n’es pas la seule, donc ne t’inquiète pas !

    Aimé par 1 personne

    • bah le chapon c’et rien de plus qu’un gros poulet au final !!! mais je suis comme toi, je ne sais pas trop emballer les cadeaux… a mon boulot, c’est toutes des fofolles de noël !! mais je ne leur en veux pas… et la bas tout le monde connait mon histoire alors …

      J'aime

  6. Ca prend du temps de reconstruire Noël à sa façon. Et puis je crois que tu as raison Noël nous ramène toujours à nos souvenirs et quand ces souvenirs parlent de personnes qui ne sont plus près de nous, ça fait un peu mal. Je t’envoie d’affectueuses pensées. Et bravo à tes enfants, je les trouve sympa leurs sapins en pommes de pin!!
    https://latmospherique.wordpress.com

    Aimé par 1 personne

  7. Tu as réussi à me faire pleurer ! Ta maman me fait beaucoup à ma grand-mère…
    Mais la magie de Noël c’est aussi ça : de penser à eux, de leur faire une place dans nos cœurs, dans nos pensées tout en profitant de ce joli moment en famille, en profitant d’être avec ceux qu’on aime… On se crée de nouveaux Noëls, de nouvelles manières de le marquer…
    Bises !

    Aimé par 1 personne

    • ah je suis désolée.. moi aussi j’ai repleuré en relisant mon texte.. moi qui croyait que j’avais versé toutes mon quota de larmes depuis sa disparition… tous les ans c’est un nouveau noel , avec de nouveaux souvenirs… je me laisse entrainer par mes enfants..

      Aimé par 1 personne

  8. Comme il me fait du bien et qu’il m’est douloureux de te lire. Je vais connaître mon premier Noël sans mon papa et c’est terrible combien cette fête me fait mal. J’ai même pleuré en achetant le calendrier de l’Avent car c’est lui qui l’offrait aux enfants.
    Dur. Dur

    Aimé par 1 personne

    • alors je ne vais pas te dire que celui là sera facile… mais les prochains le seront moins, tu verras… il faut beaucoup de temps pour panser ses blessures.. si tu as envie d’en parler plus longuement n’hésite pas à m’écrire en MP…

      J'aime

  9. bon je vais être franche! sur le coup tu m’as pété l’esprit de noël.. encore une qui se plaint de cette jolie fête… mais je t’ai lu jusqu’au bout… et je comprends mieux ton malaise! j’ai réfléchi! si je perdais un de mes parents je pense que noël ne serait plus jamais pareil… je l’ai vécu à moitié, vu que je n’ai plus de frère… cela fera le troisième noël, et cette année, je me suis dit que je ne voulais pas penser à celui qui ne serait pas là, et je me sens mieux et même pas coupable! mais c’est de très loin différent à ta situation! ne pas oublier ta maman c’est essentiel, faites vous un petit geste pour la rendre présente? une petite bougie dédié et allumée pour elle.. nous ça nous a aidé quand après des années de noel , il manquait quelqu’un à table. c’est pas grand chose mais parfois….
    on sent que tu es un peu le cul entre deux chaises pour cette fête… alors je viens m’asseoir prés de toi et je te pousse du bon côté, ça marche?

    Aimé par 1 personne

    • je ne suis pas sure que nos situations soit si différentes ! il te manque quelqu’un a toi aussi, pourquoi ne pas penser à lui ? comme tu dis tu peux allumer une bougie.. moi je n’ai pas forcement besoin d’une manifestation physique pour penser à elle.. rien que lorsque je suis derrière les fourneaux j’ai l’impression qu’elle est à côté de moi et qu’elle me souffle des conseils à l’oreille…. je la fais vivre dans mon esprit, je sais toujours ce qu’elle dirait si elle était là.. merci de t’assoir à coté de moi !

      J'aime

  10. C’est vrai que c’est toujours ambigüe cette période de l’année… on s’en réjouit, et en même temps on repense à des souvenirs heureux qui nous manquent tellement… c’est pourquoi il faut s’accrocher à toutes les belles choses de Noël: faire plaisir à ceux qu’on aime, parer notre univers de lumière et de paillettes, cuisiner de bonnes choses… tout ça quoi! 😊 biz

    J'aime

  11. Pingback: Et vous appelez ça des vacances ? |

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s