Comment traumatiser votre enfant

IMG_0287a.jpg

Rahhhh si c’est pas du titre racoleur ça ma bonne dame, je sais pas ce que c’est !

Mais bon, il me faut rendre à césar ce que césar a écrit… à savoir que ce titre est en réalité celui d’un livre.

Et oui, figurez-vous qu’il y a une nana qui « en a eu » assez pour écrire un livre comme ça !

Oulala la folle. Et moi, j’ai été assez zinzin pour l’acheter. (je suis sure que vous n’êtes qu’à moitié surprises !)

Cela dit j’ai une excuse en béton armé pour l’avoir lu : c’est ma psy qui me l’a conseillé. Alors, là, excusez du peu, on ne discute pas ! Elle-même l’a lue, « pour elle » qu’elle m’a dit !!

Je ne peux pas résister au plaisir de vous en dire un peu plus ..

Dans ce petit livre ( 9.90€ ) l’auteure part du principe que de toute façon, quoiqu’on fasse, quoi qu’on dise, il y a forcément un moment où on se plante avec nos mouflets (et elle n’a pas tout à fait tort n’est pas…) D’ailleurs, il n’y a qu’à repenser à sa propre éducation : on a tous quelque chose à reprocher à nos parents non ?

Du coup, quitte à y aller, autant le faire à fond.

Et je peux vous dire qu’elle ne fait pas dans la dentelle.

Vous en avez marre, vous aussi, de lire des livres sur la bienveillance, la non-violence verbale, le « attention-a-nos-petits-chéris-il-ne-faut-pas-leur-parler-comme-ça » ?

C’est vrai quoi, on a parfois marre, de s’auto-flageller en tant que parent. On mange des carottes et du tofu bio, et par moment, on a juste envie d’un bon hamburger bien dégoulinant. Bah là, c’est un peu pareil. Ce livre est horrible, mais il fait un bien fou.

Pour vous expliquer un peu comment ça se passe là dedans, il y a 7 profils de parents, classés suivant le type de névrose je dirais.

Nous avons donc (par ordre d’apparition) : le parent tyrannique, le parent ambitieux, le parent narcissique, le parent indulgent, le parent copain, le parent humiliateur, le parent négligent.

Et pour tous, la même trame : le profil type du parent en question, et la marche à suivre pour traumatiser son enfant, de la période la grossesse à l’âge adulte (rien que ça !), en suivant ce profil.

Je ne peux résister au plaisir de vous en citer quelques passages des plus… croustillants :

« Non seulement vous leur avez donné la vie, mais vous mettez un toit sur leur tête et de la nourriture dans leur assiette (….) jusqu’à ce qu’ils aient 18 ans au moins et qu’ils n’acceptent plus de vous ni argent ni logis, ils doivent se soumettre à vos règles. Rappelez leur constamment cette réalité avec des phrases comme : quand tu paieras les factures, tu feras la loi. « 

« Vous leur avez torché les fesses, pourquoi n’auriez vous pas le droit de lire leur journal intime ? « 

« Pourquoi ? parce que vous le dites. Cette explication suffit. Vous êtes adultes, vous savez et n’avez jamais tort. »

« Il est vital de ramener toute conversation à vous. S’il a passé une mauvaise journée à l’école, dites-lui bien : c’est pas grave. Quand j’avais ton âge… »

« La discipline est réservée aux parents méchants, voire sadiques- sans compter que c’est la partie la moins drôle du boulot de parent ! C’est à votre enfant de dire quand il veut aller au lit, manger des brocolis ou faire ses devoirs. Si vous êtes du genre à acheter des fruits bio et faire les courses avec un sac en toile, vous pourrez justifier vos méthodes d’éducation comme étant « naturelles ». »

« s’il renverse son jus d’orange, n’attribuez pas sa maladresse à un manque de compréhension des lois de la gravité combiné à la faiblesse de sa motricité musculaire, mettez vous en colère et traitez le d’empoté. »

« Si vous réagissez à la moindre égratignure, ils ne développeront jamais la capacité de se calmer tout seuls. Quand vous êtes occupé, vous êtes occupé, et il n’est jamais trop tôt pour leur apprendre à garder leurs problèmes pour eux quand vous avez autre chose à faire. »

A vous de retrouver à quel type de parents ces phrases font références…

Bon par contre je préfère quand même vous prévenir, il y a des moments où vous allez rire jaune. Le jaune du « oupps, ça, je l’ai déjà dit », ou au moins déjà pensé.. et là, ça gratte, ça pique, ça dérange…

En théorie, je pense, c’est là que ça doit faire tilt en fait. C’est là qu’on doit se dire : oui j’ai pensé ça, c’est vrai que c’est un peu moyen..

Bon rassurez-vous, vous n’allez pas vous mettre à culpabiliser. Ça va juste vous remettre quelques idées (préconçues) en place. Et surtout, vous allez rire !

Et sans doute que comme moi, en lisant, vous allez penser à certaines personnes de votre connaissance, qui ressemblent (enfin de loin) à un profil donné…D’ailleurs je sais moi-même dans quelle catégorie me placer…

Mais j’y pense, c’est bientôt noël ! Profitez-en pour offrir ce petit cadeau à tata Raimonde, ou votre belle sœur Josiane .. mêlez le cadeau à la masse des paquets qui sera au pied du sapin, et surtout oubliez soigneusement de mettre de qui ça vient ! (il ne faudrait pas que le petit dernier capte que le père noël n’existe pas, n’est-ce pas !) il ne faut pas qu’il ou elle remonte la piste jusqu’à vous (je suis fourbe je sais), quitte à souligner les passages qui vous ont fait le plus penser à ce parent qui vous exaspère parfois..

Je finirai quand même par dire, au cas ou il y en a certains ou certaines qui auraient un petit manque niveau second degré, qu’il ne faut pas prendre tout cela au pied de la lettre …hein ? C’est de l’humour mes chéries, de l’humour grinçant, comme on aime !

Et ne faites pas comme moi, quiquiche blonde puissance 1000, qui cherche ce livre au rayon « éducation » ou « bien être », allez directement au rayon BD/humour, là ou il est rangé….

 

Publicités

21 réflexions sur “Comment traumatiser votre enfant

  1. Excellent ! Je me souviens avoir lu il y a trèèèès longtemps : « comment ne pas être une mère parfaite » de Libby Purves et j’ai sans doute appliqué sa méthode, d’après ce que disent mes enfants… Mais le livre que tu nous présentes a l’air beaucoup plus drôle, merci pour cette bonne idée de cadeau !

    Aimé par 1 personne

  2. Ah c’est rigolo (ou pas) mais tu me rappelles que ce livre est dans notre bibliothèque.
    Des amis (ou pas) nous l’avait offert pour ma première grossesse. Je pense que j’y ai jeté un oeil en diagonale mais maintenant que j’ai un vrai enfant qui me fait angoisser, il serait peut être judicieux d’y rejeter un oeil. Merci du rappel 🙂

    Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s