Happy birthday to me !!

guinea-pig-1969698_1280.jpg

Oui, aujourd’hui c’est mon anniversaire.

Je garde pour moi cet âge que la décence m’oblige à taire. (rigolez pas)

Je n’ai pas trop envie de faire un bilan de ma vie, j’ai encore trop de trucs à réaliser !! (même si je pense de plus en plus à écrire mes mémoires, histoire de mettre sur le papier tous ces souvenirs qui un jour s’effaceront irrémédiablement)( rassurez-vous je ne les publierai pas sur le blog, ça sera uniquement pour ma descendance, qu’ils puissent avoir une trace de la jeunesse de leur maman)

Bref.

A l’occasion de l’anniversaire de mes enfants, je vous avais raconté mes accouchements (ici ou )(quelle originalité n’est-ce pas !!)

Alors du coup, le jour du mien, que vais-je pouvoir vous raconter ?

Mon arrivée dans ce monde aussi ! Pourquoi pas ? Je vous rassure, je ne suis pas une extraterrestre, je ne me souviens pas ce jour-là. Par contre, ma maman m’en a souvent parlé, notamment à l’occasion de mes précédents anniversaires. Et comme elle n’est plus là pour le raconter, je me dis que c’est plutôt une bonne idée que je l’écrive, comme ça je conserverai une trace de ce récit.

Alors voilà.

Il y a fort fort longtemps, ma maman attendait un bébé. C’était déjà son 2eme notez. Elle ne savait pas si c’était un garçon ou une fille (pas d’écho à cette époque)(mon année de naissance commence par 197 je te rappelle)

C’était un lundi. Elle était à la maison. Il faisait mauvais ce jour-là, la tempête soufflait. Il faut vous dire que la maison de mes parents a souvent été surnommée « les hauts de hurlevent ». Elle a été construite tout en haut d’une colline, avec une vue dégagée à 180° de la région parisienne, avec en face au loin, Paris, et sa tour. En tout cas pas grand-chose pour arrêter le vent !

Ma maman était plutôt tranquille ce jour-là à priori, car je n’étais pas attendue avant un petit mois.

Et pourtant, elle a commencé à ressentir des contractions. Elle n’a pas paniqué, mais elle a voulu joindre mon père, en toute logique, pour qu’il l’emmène à l’hôpital.

Sauf que mon père était instit. Et quand un instit est en classe, il n’a pas le téléphone (étant donné que le téléphone portable n’est même pas encore dans la tête de steve jobs)(oui je sais ça n’est pas lui qui a inventé le téléphone portable mais comme je connais pas le nom de l’inventeur… Géo trouvetout ?). Pas de bol, les contractions n’ont pas démarré pendant la récré (mauvais timing !)

Elle a donc commencé à faire ses exercices de respiration, tout en essayant de joindre ses parents. Qui n’étaient pas chez eux (en même temps des agriculteurs chez eux dans l’après-midi c’est pas très courant).

Elle a fini par joindre un ami de la famille qui avait la bonne idée d’être chez lui ce jour-là.

Il l’a donc emmené à l’hôpital, à un quart d’heure de la maison. (le même que celui ou j’ai accouché de mes enfants…)

Si je me souviens bien de ce qu’elle m’a raconté, elle est arrivée dans l’après-midi, et mon heure de naissance est 15h40… rapide non ? (tiens je viens de réaliser que c’est peut être un truc héréditaire finalement !!)

Et voilà ce qu’elle me disait toujours :

A 15h40, on m’a donné un petit paquet tout plié ! les jambes repliées, les bras repliés ! ». Vous reconnaitrez que j’ai donc tout fait pour lui faciliter la tâche !. Sauf que… je suis arrivée par le siège. Et oui. A l’époque, on ne détectait pas ça non plus… En tout cas vus que j’etais « pliée » je suis passée comme une lettre à la poste ! ( oui bon ok un colis quoi !)

Et pourquoi donc suis-je arrivée un mois en avance par le siège ?

Ma mère avait une théorie la dessus :

Le samedi précédent ma fracassante arrivée, c’était le jour de mariage de son beau-frère (le frère de mon père quoi).

Elle s’est e-cla-tée. Elle a dansé toute la nuit m’a-t-elle dit !!!

Bref, je suppose que dans mon petit cocon douillet j’ai moyennement apprécié le secouage de pruneau dont j’ai fait l’objet !

Et donc mesdames et messieurs, sous vos applaudissements, 50 cm et 3.080 kg ! je vous épargne les photos avec les bajoues et 3 poils sul’ caillou, je n’aurais pas pu postuler pour helene !!!

Que pourrais-je vous dire d’autre ? Il parait, selon la légende ma maman, que j’étais un bébé facile.

tu dormais, et quand tu avais faim, tu pleurais, je te nourrissais, et tu retournais dormir..

  Elle est pas belle la vie (pour ma mère) ? Un bébé de reve quoi ( oui je m’autocomplimente, et alors ??)

Et puis j’ai eu de la chance : ma maman a choisi de rester à la maison jusqu’à mes 3 ans. A l’époque, pas de congé parental. Elle a tout simplement démissionné, et mon père a travaillé tous les étés en centre de loisirs en plus de son boulot d’instit pour faire bouillir la marmite pendant cette période.

Bon je vais vous dire, je ne sais pas si cela à un lien de cause à effet, mais j’étais carrément scotchée à ma mère. Un repas de famille ? il fallait que je sois assise à côté d’elle (même chez mon oncle et ma tante avec les cousins et cousines..) D’ailleurs à l’école, je reportais cet amour débordant sur une atsem, que je collais littéralement. Je suis incapable de me rappeler des maitresses que j’ai eu pendant les 3 années de maternelles, par contre l’atsem, je me souviens de son visage comme si c’était hier.

Ça doit venir de là mon côté pas du tout aventurière… mais bon je me soigne maintenant (lol)

Et après, je me demande comment cela se fait-il que mon p’tit poulet soit si collé à sa mère, lui qui est resté avec moi ses 3 premières années..

Comme quoi il suffit d’écrire pour que certaines choses vous semble d’un coup évident !

Bon je vous laisse, il faut que je découvre ce que papa délire trame dans mon dos pour cette journée..( un jour si vous êtes sages, je vous raconterai toutes les surprises qu’il a pu me faire pour mon annif’)(il est passé bac + 48 en organisation d’anniversaires ou cadeaux surprises) (non je le prête pas, il est rien que pour moi !)

 

 

 

Publicités

42 réflexions sur “Happy birthday to me !!

  1. Joyeux anniversaire ! Je trouve très touchants les récits de naissance. Le jour de l’anniversaire de mes enfants, elles me redemandent (surtout la plus jeune) comment ça s’est passé, comment elles sont arrivées au monde, et je raconte pour la nième fois la même chose. Je crois qu’on a besoin de ces moments, c’est important de les transmettre, encore et encore, et de les entendre car chaque naissance est toujours unique et différente et bien qu’on soit le héros du jour, on en garde aucun souvenir. Passe une très belle journée !

    Aimé par 1 personne

  2. alors pour commencer, joyeux anniversaire en retard….
    ensuite, le récit des surprises pour tes anniv’ je l’attends et tu as éveillé ma curiosité !!
    c’est chouette que ta maman ait pu te raconter cela…
    moi je sais juste que c’est mon papa qui voulait une fille et qu’il a été exaucé, ils avaient pas voulu connaitre le sexe.
    je sais aussi que la sage femme est montée sur le ventre de maman car après chaque poussée je remontais (j’ai connu pour mon fils)… et c’est tout ce que je sais…
    et l’an dernier, j’ai appris que quand j’étais dans son ventre, j’ai eu une malformation de développement congénitale, qui se manifestera beaucoup plus tard et qui est la cause de mon handicap… si je n’en avais pas parlé, ma mère ne l’aurait jamais su

    Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s