Le blogging, cette drogue dure..

apero-cosmique

 

Se réveiller en pleine nuit et rédiger un billet dans sa tête…

 

Cliquer frénétiquement sur ses stats à la sortie d’un article…

 

Avoir des sueurs froides à l’approche de midi en attendant les sélections hellocoton !

Retenir une crise d’euphorie lorsqu’on est en grande Une !!!

 

Avoir le cœur qui bondit à chaque commentaire qui arrive..

 

Se sentir fébrile sans sa dose cosmique hebdomadaire…

 

S’engouffrer dans un blog jusque-là inconnu et le sniffer jusqu’au dernier article…

 

Lire, lire, lire jusqu’à en avoir les yeux qui piquent !

 

Ressentir le manque et la frustration lorsqu’on a pas le temps de commenter…

 

Avoir un pincement au cœur lorsqu’on se rend compte qu’on a un abonné en moins…

 

Etre parfois incomprise par ceux qui ne se sont jamais piqué aux blogs…

 

Oui, le blogging peut être une drogue dure. Mais si on arrive à la maitriser, elle devient très douce, comme une soirée au champagne entre copines

 

C’était ma participation aux apéros cosmiques de miss Aileza !

Je suis droguée à mon blog, c’est vrai. Mais je suis aussi accro aux blogs des autres. Chacune son style, ses sujets de prédilections. Je ris, je pleure, je suis émue, je réfléchis, je rêve…  toutes ses émotions qui me transperce quand je lis vos blogs, j’aimerai à chaque fois pouvoir vous le dire, mais je n’ai bien souvent pas le temps… alors j’en profite pour vous dire merci  !!

 

Publicités

40 réflexions sur “Le blogging, cette drogue dure..

  1. Ooooh mais t’es adorable ma petite Maman Délire ❤
    Je crois que c'est une drogue pour beaucoup d'entre nous 😉
    Et moi aussi j'en aurais des personnes géniales à remercier dont tu fais partie ma jolie !

    Aimé par 2 people

  2. Hi hi, j’ai failli la faire, moi aussi, dans ma frénésie de lecture post-création de blog! Finalement mon choix se portera sur…Ma couette! A paraître ce week-end si tout va bien (et si je réussis à en sortir, justement, de ma couette!) ;o)

    Aimé par 2 people

  3. Pingback: La vérité  – fleur de flocons

  4. Bon, j’arrive après la bataille et en plus pour dire comme tout le monde : quelle parfaite description, moi qui était très light avec mon smartphone, je passe mon temps à checker les commentaires, j’ai honte…
    Juste un conseil un peu bizarre, écrire c’est long, parler beaucoup moins, et ça ne demande pas de lumière : pour toutes celles qui n’arrivent plus à suivre le tourbillon d’idées, je vous propose de télécharger une appli dictaphone, et de vous laisser des notes vocales. Bien sûr, il faut tout retaper après, mais au moins on ne perd pas ses idées.
    Personnellement, je n’en suis pas là, mais je m’envoie régulièrement des SMS quand je pense à un truc, que je recopie ensuite dans un fichier Idées. (et ça fait une drôle de conversation avec moi-même, que j’aime bien relire de temps en temps – mais il faut être explicite, des fois je suis incapable de me rappeler pourquoi c’était intéressant 😉 )

    Aimé par 1 personne

    • t’inquiètes y’a pas de date de péremption sur un billet !! 🙂 moi je rêve d’un truc ou on parle, et ça écrit direct sur l’ordi !!! qu’est ce que je gagnerai comme temps ! remarque je crois que ça existe, ça s’appelle une (ou un) secrétaire !!

      J'aime

      • Sinon, il y a des logiciels de dictée, comme Dragon Naturally Speaking – on l’utilise au boulot, ça te divise le temps de saisie par 2 ou 3 (désolée pour la pub, mais ils ne m’ont pas payée pour, c’est sincère)

        J'aime

  5. Pingback: Les Apéros cosmiques : « Cette drogue dure » – La Cacahouète Cosmique

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s