Laissons les s’envoler …

birdcage-213139_1280

Je n’aime pas trop réagir à chaud mais là il y a quelque chose qui me fait gamberger. (bon au final j’ai quand même laissé se reposer ce billet quelques jours…)

Maman bavarde a publié un billet sur un traceur GPS à donner à ses enfants pour pouvoir les suivre à la trace, lors de leurs trajets seuls. (comme son nom l’indique)

J’ai tenté de laisser un commentaire 3 fois mais à priori ça bug.. bref. en lisant les commentaires, je me suis rendue compte que j’étais la seule à me dire que ça n’était pas forcément une bonne idée.

Pour être franche, bien sûr que je suis flippée ! D’ailleurs pour celles qui ne l’ont pas lu (bouuuhh les vilaines) j’avais fait un billet au printemps là-dessus, car au mois de mai la pucinette a fait un petit trajet toute seule, et mon cœur s’est arrêté de battre pendant 20 minutes. (je suis une survivor !)

Je pense que tous les parents sont angoissés à cette idée.

Mais honnêtement, à quoi va servir cet objet, à part nous rassurer ?

La pucinette va aller au collège dans quelques mois. Elle fera très certainement les allers retour à pied.

Je ne compte pas l’équiper de ce GPS, ni même d’un téléphone portable (en tout cas pas tout de suite) . Pourquoi ? parce que je n’en vois pas l’utilité : elle aura 5 minutes à faire à pied pour se rendre au collège, et l’inverse pour revenir. Le tout en traversant des lotissements, et sans doute en même temps que quelques copines.

Que va-t-on lui demander ? De nous appeler lorsqu’elle sera arrivée à la maison. Elle pourra tout à fait le faire du téléphone fixe.. Je dirai même que c’est indispensable que cet appel provienne du téléphone fixe, car si elle le fait avec son portable, qu’est ce qui nous prouvera qu’elle sera bien à la maison ? (et pas chez une copine, ou… un copain ( ouppss je viens de perdre papa délire) )

Repartons quelques années en arrière si vous voulez bien. Lorsque j’allais au collège, techniquement parlant je ne rentrai pas chez moi à pied. La maison de mes parents était complètement excentrée de la ville, j’aurai fait les ¾ du chemin toute seule, le long d’une nationale. Mes parents n’étaient pas pour.

Mais j’allais jusqu’à l’école ou travaillait mon père. Elle se situait au milieu de lotissements, je ne marchais pas au bord d’une nationale.. parfois je faisais le trajet avec des copains copines qui habitaient dans ce secteur. En tout cas quasiment tous les enfants rentraient à pied seuls, sauf ceux dont la mère ne travaillait pas (qui devaient être … 5 ?) …

Papa délire, tout flippé qu’il est, est même rentré à partir du CM2 tout seul, avec son petit frère !

Et on s’en est sorti !

Je ne vois pas pourquoi nos enfants devraient faire différemment.

Soyons honnête, voire horrible, 2 minutes : de quoi avons-nous peur ? des enlèvements ? On en parle beaucoup dans les médias … Mais je pense que ça ne fait qu’augmenter notre psychose et notre peur du monde extérieur. La plupart sont malheureusement souvent du fait d’un membre de la famille.. les vrais psychopathes ne courent pas les rues.

Alors quelle est la probabilité que ça leur arrive ? Et soyons horribles jusqu’au bout, que va faire un psychopathe si il embarque un enfant ? se débarrasser de son GPS ou de son portable.. qui ne servira donc à rien. La seule mesure qui a été à mon sens très utile est l’alerte enlèvement. Ça a été un réel progrès. Pour le reste..

Ce qui me dérange là dedans, c’est le message que nous délivrons à nos enfants en les équipant de GPS :

Le monde extérieur est peuplé de gens horribles et vous êtes en danger dès que vous mettez le nez dehors !  super départ dans la vie !

Voulez-vous vraiment qu’ils partent tous les matins avec la peur au ventre ? Parce que certains réagiront comme ça ! Je pense à mon p’tit poulet, déjà flippé pour un rien. Je vais éviter de lui rajouter du stress supplémentaire…

Et puis une fois qu’on les a équipé, on l’enlève quand ?? à 14 ans ? à 18 ans ? à 25 ans ? quelle est la limite ?

Parce que si on part par-là, des jeunes filles et des jeunes gens de 25 ans se font enlever aussi…. Et leur portable n’est malheureusement pas l’arme imparable.

Donc oui, je vais avoir beaucoup de mal à les laisser partir de la maison. Mais il va bien falloir !

les laisser grandir, prendre de l’autonomie, leur faire confiance, nous faire confiance.. un GPS ou un téléphone n’y changeront rien..

C’est difficile, mais nos parents l’ont fait. On doit le faire.

Méfions-nous des médias et des infos qui nous sont servies à longueur de journée. Ça vaut pour la politique, alors ça vaut aussi pour ce type de sujet… les infos sont parfois anxiogènes..

Il va falloir ouvrir la cage aux oiseaux .. (Pierre, si tu me lis …)

Soyons fort mes amis.

Publicités

46 réflexions sur “Laissons les s’envoler …

  1. Je n’ai pas lu l’article auquel tu fais référence… Honnêtement ? Je suis entièrement de ton avis. Je ne suis pas pour équiper les enfants de portables, de GPS. Rien que de parler d’équiper les enfants de GPS, de puces, me fait frémir ! Je pars du principe que je n’aimerais pas être ainsi pistée donc je ne vois pas pourquoi j’espère le ferais avec mes mômes ! Comme tu dis: quelle image leur renvoyons nous si nous le faisons ? D’un monde extérieur dangereux ? Il n’est pas parfait notre monde mais je ne le pense pas plus peuplé de psychopathes que celui dans lequel nous avons grandi ou nos parents… Ça peut aussi leur renvoyer une image de parents qui n’ont pas confiance en eux. Super !

    Il vaut mieux les responsabiliser.

    Perso, je ne faisais pas les trajets seule pour 2 excellentes raisons: nous habitions à 5 km du collège / lycée et ma mère y travaillait…

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu l’article de référence et même si c’est alléchant (c’est le but du marketing), je suis d’accord avec toi : il me suffit de repenser à mon enfance. À partir de 8/10 ans, mes parents nous ont laisser vagabonder (certes en bandes) dans le bled où nous passions nos vacances et je parle de vrai vagabondage avec je pense 2 ou 3 km d’éloignement. À partir de la 6ème, je suis rentrée en bus avec ma soeur jumelle, puis à pied du lycée, le tout sans portable et sans même appeler les parents, mon père rentrait 30 minutes après nous.
    Les garçons sont encore loin de cette autonomie, mais l’école et le collège sont à 5 minutes de la maison, alors je ne suis pas trop inquiète.(De toute façon, l’école appelle en cas d’absence non justifiée 😉)

    Aimé par 1 personne

  3. Idem, je pense que ça ne sert pas à grand chose, dans la mesure justement où un psychopathe éventuel se débarrasserait évidemment de l’objet. Quoique… peut-être pas, je ne sais pas.
    J’ai une peur bleue des enlèvements moi aussi. Quand ma petite soeur mettait du temps à rentrer de l’école, mon ventre commençait à se nouer.
    Je stresse déjà pour mes petits et je commence à les effrayer en leur disant de ne monter en voiture avec personne, mais c’est illusoire de vouloir lutter contre un esprit dérangé.
    Comme tu dis, cela reste exceptionnel. .. et je me rangerais du côté de la fatalité si cela devait se produire. ..
    Quelque chose me dit aussi qu’on ne peut pas les protéger de tout.

    Aimé par 1 personne

    • ah clairement le mal au ventre je l’aurai ! bien sur que je vais me faire du souci.. mais il faut apprendre à faire avec.. tu as encore pas mal de temps devant toi avant de te poser ce genre de questions, profites de tes p’tits bouts collés à tes basques !!

      J'aime

  4. je suis d’accord.. les médias nous font flipper à mort… ça marche sur moi d’ailleurs! alors déjà pour commencer je ne regarde même plus les infos, il n’y a que des horreurs, qui devaient aussi exister quand on était gosses mais dont on ne faisait pas autant de foin dessus
    les miens sont encore petits, mais j’imagine même pas comment je vais stresser quand viendra le moment de les laisser faire seul…. pouah
    mais de là à utiliser un gps… je ne sais pas. on en reparle dans 5 ans lol

    Aimé par 1 personne

  5. Mille fois OUI. Je me souviens aussi de mon enfance : on partait en vélo avec les copains, on se perdait dans des champs de maïs, on allait s’acheter des bonbons dans le village voisin… Je ne sais pas si on peut avoir exactement le même comportement aujourd’hui mais je ne vais pas priver mes enfants de liberté et leur construire une jolie cage qui ne servira qu’à nourrir l’anxiété et la dépression.

    Aimé par 1 personne

  6. Je suis aussi d’accord avec toi. Je pense déjà que nos enfants ont moins de liberté de mouvements que moi à leur époque, on a plus peur car on est plus informé sans doute…
    Petite, j’ai souvent joué dehors dans le quartier sans surveillance (bon, petite ville de campagne). Et pour le collège, j’y allais seule à vélo (3km) mais sur des routes où les voitures roulaient vite…
    Personnellement, je ne pense pas être une flippée par rapport à ça mais mes enfants sont petits alors je ne suis pas encore mise face à une situation de prise d’indépendance ;-). Cependant nous habitons un village et je pense que vers 8-9 ans je les laisserai aller seuls à l’école du village même s’il y a une route passante à traverser.
    Enfin on verra quand on y sera, mais ce qui est certain, c’est que je ne souhaite pas les suivre à la trace.

    Aimé par 1 personne

  7. Oh la la une réflexion hyper intéressante et une question que je ne me suis pas encore posée… En lisant je me suis dit : « Oh la la heureusement j’ai encore le temps ! ». Idéalement j’aimerais être comme toi et donc comme mes parents et faire confiance à mes enfants. Dans les faits je suis très angoissée et bien sûr ce type de petit objet a tout pour me séduire. Bref on verra bien mais bravo pour tes convictions !

    Aimé par 1 personne

  8. Intéressant! J’avoue ne m’être pas encore trop posée la question, mes petites sont encore…petites, donc, alors j’ai l’illusion de croire que j’ai encore bien du temps! Après, nous habitons en pleine ville, donc je tremble d’avance de tous les dangers qu’elles pourraient croiser…après, de là à leur mettre un GPS, je crois pas…Une laisse géante, peut être… ;o)

    Aimé par 1 personne

  9. Je n’ai pas lu cet article, et n’en ai pas envie… Encore du marketing qui se base sur nos peurs ! Ça me saoule ! Moi aussi j’allais à l’école à pied dès le cm1 de mémoire. Alors ok, on est plus à la même époque mais quand même… Laissons nous respirer, m#@&de !!
    (Ah ça fait du bien ! 😉 )

    Aimé par 1 personne

  10. J’ai un collegue qui a mis un GPS sur le telephone de sa femme, pour pouvoir la localiser… Curieusement, elle oublie toujours son telephone a la maison 😉
    … Quant a « pucer » mes enfants, je ne suis pas pour, sur le principe… mais attendons tout de meme de voir ce qu’il en sera quand ils auront l’age… Mes principes ont beaucoup evolue, deja, depuis que j’ai des enfants « pour de vrai » 😉
    Merci en tout cas pour ton billet, qui ouvre a un debat de fond tres interessant!

    Aimé par 1 personne

  11. Alors bon, comment dire? Merci merci merci pour ce billet…. je ne suis pas d’accord avec toi à 100% je le suis à 200%. Moi j’ai des enfants ados (ou en passe de le devenir avec mon 11 ans), qui circulent en ville, à pied sur les trottoirs, à vélo sur le bord de la route. Qui vont à la médiathèque, au supermarché du coin, aux sports divers et variés, ou tout simplement chez les potes. Et tu sais quoi? JE LEUR FAIT CONFIANCE! ouais, t’as vu, c’est un truc de ouf, la confiance……. alors bon je ne maîtrise pas, c’est sûr, une constante, c’est à dire les autres. Mais les autres sont ils plus dangereux quand nos enfants vaquent seuls et en toute confiance? Pas sûre….. même ma huit ans va seule à ses activités sportives, va jouer dans le champ au bout du lotissement, avec ses frères ou ses amis… ce qui affole les autres mamans…… mais pas moi….. peut être ai je trop confiance et foi en l’humanité, peut être……. on verra bien si le temps me donne raison!

    Bises et écris encore et encore, hein, j’adore te lire!

    Aimé par 1 personne

  12. Tout à fait d’accord avec toi ! On ne fait pas des enfants pour qu’ils restent toute leur vie dans notre giron, mais pour les aider à grandir, à s’épanouir… et à s’envoler. Faire confiance à ses enfants, c’est aussi leur montrer que l’on a confiance en l’humain en général, et l’humanité a sans doute plus besoin de confiance que de méfiance pour vivre en harmonie. À moins d’habiter dans un endroit qui craint vraiment, je ne vois pas l’intérêt d’un dispositif tel que le portable ou le GPS pour des enfants si jeunes. La difficulté pour le portable (selon ma petite expérience) c’est que même quand tu as des convictions, il est difficile de résister à la pression de la société : quand tous les copains de tes enfants ont un mobile, il est dur de ne pas céder et leur en offrir un, même si tu n’as pas envie qu’ils soient esclaves si tôt de ce type d’appareils dont ils ne sauront plus se passer après.
    Au Japon, c’est vrai que c’est très safe mais les enfants vont à l’école tout seuls dès 6 ans, prennent le métro (avec parfois un changement) et tout se passe très bien. Tous n’ont pas l’air d’avoir un mobile à cet âge (mais je n’ai pas fouillé leur cartable 😉 À bientôt !

    Aimé par 1 personne

    • oui je te rassure les miens auront des portables à un moment donné.. mais je vais essayer de résister le plus longtemps possible lol ! en lisant tes propos sur les enfants au japon, ça m’a rappelé mon voyage au Kenya, ou les enfants vont a l’école a pied évidemment, les plus grands s’occupent des plus petits, et on leur apprend une chanson qui dit quelques chose du style  » faites attention au lion » euhhh voilà quoi.. et c’est véridique, il passe dans la savane pour aller à l’école….

      J'aime

  13. Réflexion intéressante. J’avoue ne pas savoir où me positionner pour l’instant. En fait, j’ai confiance en mon fils mais, j’avoue, je n’ai pas du tout confiance en la bonté humaine ni dans les autres. Je trouve que le monde est devenu (ou est-ce une impression?) plus individualiste et cruel qu’il y a 25-30 ans.
    Moi aussi, vers 9-10 ans, j’avais la liberté de me balader dans mon village sans portable ni rien, suis-je prête à lui laisser cela, je ne sais pas.
    Je vois pas mal d’enfants dans mon village et si quelques uns profitent seulement de cette liberté pour s’amuser, d’autres (jeunes voire très jeunes) dégradent des biens privés et publics sans que cela dérangent leur parent (je cite « c’est normal, ils font ce qu’ils veulent, ils sont jeunes ») . En gros, ce que mes enfants font dehors, je m’en fous…Là, ca me dérange.
    Bref, je ne suis pas pour le GPS mais je ne sais pas encore comment je gérerais avec lui cette prise de liberté, à suivre!

    Aimé par 1 personne

    • ah mais c’est pas parce qu’il peuvent se promener seuls qu’ils pourront faire n’importe quoi !!!! je n’ose même pas imaginer la soufflante si on apprend que l’un de nos petits fait ce genre de chose.. enfin honnêtement, comment ces enfants ont ils été élevé chez eux pour dégrader des biens des qu’ils sont dehors ?? c’est peut être ça la vraie question..

      J'aime

  14. J’ai lu, moi aussi cet article et j’ai pensé tout comme toi. J’ai trouvé bizarre, intrusif voir dérangeant qu’on veuille traquer son enfant. La vie est faite de risques et il y en a partout… et oui c’est flippant! Mais on doit apprendre à vivre avec et éduquer nos enfant plutôt que les couver (n’oublie pas que je ne suis pas une poule ^^)

    Aimé par 1 personne

  15. Mon Grand va entrer en 6ème à la rentrée : j’appréhende déjà les angoisses que je vais ressentir quand je vais le savoir à l’extérieur du collège, d’autant plus qu’il lui faudra traverser une nationale très fréquentée, sans feu tricolore. Ca me rend malade d’avance…

    Aimé par 1 personne

    • ah merci ! c’est sur que les apéros, ça rapproche, c’est bien connu ! bon ne regarde pas trop les billets sur les enfants, ça risquerait de te faire flipper ! mais il y a en d’autres ou (bizarrement) je ne parle que de moi !! lol

      J'aime

  16. Je ne suis pas pour et je rejoins tes arguments. Bien sûr la peur est là – j’ai de la marge mais je sais que ça va venir vite – mais la refiler à nos enfants, ce n’est pas les aider. A nous de la gérer. Comme l’ont fait nos parents. A 8 ans, je rentrais de l’école toute seule le samedi midi. Et à 11 ans à peine j’avais une bonne heure de transport de chez moi à l’école. Ma mère flippait, je le sais. Surtout parce que j’étais une rêveuse et je ne voyais jamais le mal nulle part!!
    Autant apprendre à nos enfants à se méfier, leur donner les règles à suivre si ils se sentent en situation de danger. Mais les suivre avec le GPS, c’est too much.
    Il faut que nous apprenions à leur faire confiance. Et à leur donner confiance aussi!
    Bonne formation et bonnes vacances!!

    Aimé par 1 personne

  17. Je comprends ce que tu dis, mais j’avoue que je sais pas si j’arriverai à être aussi cool, à occulter le fait que je pourrais être du mauvais côté des statistiques. Et que dans ce cas très pessimiste j’en conviens, j’arriverai vraiment à me dire : « C’est la fatalité » au lieu de « Avec un GPS, ça ne serait peut-être pas arrivé ».

    Avec mon esprit de contradiction (je le sais, hein, que c’est un de mes défauts :p), tu aurais écrit un article en faveur des GPS, je t’aurais sûrement écrit qu’on ne peut pas être sans arrêt sur eux et que ce qui doit arriver arrive toujours 😉 Et puis en pratique, je ne pense pas que mon enfant aura un téléphone portable dès l’école primaire, et encore moins une balise GPS. Parce que je trouve aussi que c’est en faire un peu trop…

    Mais quand même, je ne sais pas si j’arriverai à les livrer à la ville sans défense sans avoir au fond mauvaise conscience (même si je suis persuadée que c’est l’attitude la plus raisonnable)… et surtout à ne pas m’en vouloir en cas de drame. Enfin pour l’instant ce n’est pas d’actualité (ouf !) (d’un autre côté, chez moi il y a des escaliers et pas de barrières, donc si, dans un sens, c’est un peu d’actualité, c’est un peu la même chose, et ça en dit sûrement long sur ce que je ferai plus tard quand il sera question de les laisser rentrer seuls).

    J'aime

  18. Pingback: Rubrique à brac |

  19. Merci pour ce super article, je suis complètement d’accord avec toi. Ce principe de GPS me paraît complètement contraire au principe de droit à la vie privée pour chaque être humain. J’ai lu un article très intéressant à ce sujet par là: http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2016/05/13/et-si-on-lachait-la-bride-a-nos-enfants_4919151_4497916.html – Je ne dis pas que tout est à garder, mais il avance quand même quelques postulats qui m’ont parus justifiés: à force de fantasmer le fait que les enfants ne vont pas prendre les bonnes décisions, ça devient effectivement le cas au bout de quelques années (en créant un problème réel de confiance en soi) + En les confinant à la maison, les enfants deviendraient de plus en plus accros aux écrans et aux choses dématérialisées pour avoir justement la possibilité de s’évader (ça ne me parait pas si faux que ça !). J’ai aimé l’idée de les laisser se planter et se confronter aux difficultés pour les rendre plus autonomes (même si ça doit être réellement affreux de voir son enfant souffrir, mais malheureusement la souffrance fait partie intégrante de la vie), de les laisser avoir leur jardin secret. J’ai bien noté la culpabilisation constante des parents aussi….Je ne vais pas faire mon hypocrite, n’ayant pas d’enfants, j’ai conscience de ne pas entrevoir un millième de l’angoisse qu’on peut éprouver en laissant son petit partir tout seul pour la première fois, mais comme tu dis il faut les préparer à l’autonomie et à s’envoler. Même si c’est très dur pour beaucoup de parents, je pense que ça implique un gros travail sur soi, nécessaire, pour que les enfants évoluent dans le « vrai monde » dans les meilleures conditions possibles plus tard. Merci encore ! Bon week-end 🙂

    Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s