news en vrac : ski, coaching, et belles rencontres !

img_0502

éléphant des neiges

 

Me voila reviendue  !! (oui j’écris ce que je veux, même des fautes de conjugaison)

Quelle semaine mes amies, quelle semaine ! ou plutôt quels 10 jours !

J’ai la tête et le cœur en ébullition !

On va faire ça dans l’ordre chronologique, histoire que je me perde pas ( et vous non plus)

J’ai donc commencé par suivre 3 jours de formation au métier de coach, qui ne sont que le début de la formation bien sur.

J’ai envie de vous dire d’emblée : ce métier est puissant. Car, oui, j’ai testé. et c’est juste whaoooowww y’a pas d’autre mots. Je ne peux pas tout vous raconter ici, mais je peux vous donner mon ressenti.

Pour commencer j’ai choisi la bonne école. J’ai suivi mon instinct, et c’est bien de suivre son instinct. L’humain est au centre de tout là bas. Non pas que les autres écoles n’y soient pas sensibles, mais certaines ont une approche disons …plus commerciale.

J’ai trouvé ces 3 jours passionnants. Parler de l’être humain, de sa façon de fonctionner, des ressources qu’il a en lui.. Je buvais les paroles. Je fronçais tout le temps les sourcils pour rester concentrée et essayer de ne pas en perdre un miette.

Bon j’aurai pu me décontracter, vu que tous les sujets abordés nous sont donnés par écrit en fin de stage … En tout cas les mots, les expressions se sont bousculés dans ma tête, bien au delà de ces 3 jours.

Nous avons quasi directement mis la théorie en pratique sous forme de jeu de rôle, en étant tour à tour coach ou coaché. Il ne s’agissait pas d’inventer une problématique, mais bien d’en prendre une existante, plutôt « légère » bien entendu, les exercices ne durant qu’une vingtaine de minutes. Mais parfois, on pense en prendre une « légère », et quand on gratte un peu, on se rend compte que les origines de cette problématique sont parfois bien plus profondes qu’on ne se l’imaginait..

pui-ssant je vous dis.

Bien sûr je me suis grave gaufrée par moment, c’est un peu le but, qu’on fasse toutes les erreurs maintenant. Il faut réapprendre à écouter vraiment, sans donner de conseils.. Détricoter tous ses réflexes qui existent depuis qu’on est en age de parler, ou presque.

Je vous le donne donc en mille : c’est chaud ! c’est perturbant, déstabilisant, mais il faut que je m’accroche ! En tout cas c’est passionnant. J’ai envie plus que tout d’en faire mon métier, même si j’ai peur de ne pas y arriver ( c’est nor-mal y parait)..

Le samedi, je suis partie en fin d’après midi rejoindre ma p’tite famille dans les Pyrénées, j’ai donc pris le train Bordeaux-Dax-Pau-Lannemezan.

Et là, ça aurait pu être un voyage comme un autre. Mais non.

Ça a été un voyage extra-ordinaire. Comme un prolongement de ses 3 belles journées à parler de l’humain et à faire de belles rencontres.

Dès le départ j’ai retrouvé une autre personne qui faisait partie du stage et qui rentrait chez elle à Pau. Chouette, de la compagnie !

En prenant place dans le train, nous nous sommes retrouvées en face de 2 mamies, je dirai dans les 70 ans.

Elles ne se connaissaient pas.

Et pourtant.

Elles ont commencé à discuter.

De leurs petits enfants, de leur vie.. et nous de partager cela avec elles. L’une était 100% landaise, l’autre était d’origine Laotienne. Elle est arrivée en France vers l’age de 10 ans. Ce fut un réel plaisir de les voir s’échanger des petits bouts de vie. Toujours en souriant, en laissant l’autre s’exprimer à loisir, sans jamais porter le moindre jugement ou avis qui pourrait heurter. C’est bien simple, nous n’avons pas vu passer l’heure et demie du voyage. Nous avons dégusté ces moments de réel partage. Hasard de la vie ou pas ? Je ne sais pas. Lorsque nous sommes descendues à Dax, nous nous sommes dit au revoir chaleureusement, la mamie landaise m’a dit « merci pour votre sourire  » ! bam ! mon cœur a explosé !

Et on pourrait se dire que ça s’arrête là. Et bah non, même pas. En montant à Bordeaux, nous avions aidé une autre mamie, plutôt au delà de 80 ans cette fois. Elle était inquiète car à Dax il n’y avait que 5 minutes pour monter dans le train pour Pau. (bon moi aussi j’étais inquiète mais je suis jeune, hein, alors j’ai rien dit et j’ai fait genre je gère !!)

Nous l’avons donc guidé à Dax et elle est montée à côté de nous. Nous avons commencé à discuter avec elle. Figurez vous que cette dame d’un age plus que respectable a déménagé depuis moins d’un an sur Pau, elle habitait auparavant Paris. Elle n’en pouvait plus, nous a-t-elle dit, des dégradations dans son immeuble, et puis elle avait du mal à supporter de voir des SDF dans la rue. Ça l’affectait beaucoup. Elle est donc venue à Pau car elle a un neveu qui habite sur place.  » Mais il ne venait me voir que de temps en temps, il fallait que j’apprenne a me débrouiller seule !  »

Quel bout de bonne femme ! Au bout d’un moment, on a dérivé sur la politique. Elle était perdue, elle voulait connaitre notre avis… Comment vous dire madame, nous aussi, on est un peu perdues..

Pendant que nous discutions, un homme seul assis de l’autre coté du couloir a commencé à nous écouter. Puis il est venu s’asseoir à coté de nous ! On a tenté tous les 4 de trouver des explications, d’essayer de comprendre certaines choses.. vraiment, cette discussion était intéressante (moi qui déteste parler politique la plupart du temps.. ) et encore une fois dans la bienveillance et l’écoute de l’autre. La pauvre mamie était un peu déçue, elle pensait qu’on allait éclairer ses incertitudes, mais elle a vite compris que nous étions un peu dans le même flou qu’elle.

Nous nous sommes dit au revoir à Pau, elle a décliné l’offre de ma camarade qui lui proposait de la ramener chez elle. « Je vais prendre le bus ! »

Moi je vous le dis, si je suis comme ça à 80 ans, et bah je serais drôlement fière de moi.

Et c’est là que vous vous dites « elle se croit vraiment dans le monde des bisounours la maman délire !  »

mmmmmm… ou alors nous sommes tellement immergés dans ce flot d’anxiété et de négativisme qu’on ne s’imagine même plus que le bon existe autour de nous. Il suffit d’ouvrir les yeux. Je ne dis pas que les mauvaises personnes n’existent pas.. Malheureusement, elles sont bien là, de tout bord et de tout poils, sous de multiples facettes… mais mais mais, tout n’est pas si noir (on nous mentirait ????) . En tout cas c’est ce que j’ai gardé en tête depuis ce jour là.

Après ce fabuleux voyage, j’ai retrouvé mes p’tits chatons et leur papa, pour une semaine de folaïe.

IMG_0504.JPG

la vue de notre pause pique nique

 

Ski à gogo (j’ai du empêcher p’tit poulet d’enfiler sa combi à 7h10, le cours n’étant qu’à 10h30.. ) c’était la surexcitation complète. fous rires et délires en pagailles..

J’avais parfois la sensation d’être partie avec des copains. J’explique ça par le fait que sur les pistes, les mioches étaient quasi méconnaissables avec leur combi, casque et masque. On ne voyait que leur bouche et leur menton !! Je n’arrivais plus vraiment à les identifier comme mes enfants (ouppsss) Et quand on descendait les pistes, j’étais toujours derrière, en essayant de les suivre… (allez maman, prends la bosse avec nous, tu peux y arriver !) disparition complète de la figure parentale !

Attendez…. J’entend papa délire qui me hurle un truc à l’oreille…

Oui ok, quand ils se disputaient parce que l’un avait dépassé l’autre, ils redevenaient instantanément des enfants immatures.

Mais finalement, ça n’est pas arrivé si souvent, en tout cas bien moins que l’année dernière ! Et puis je suis définitivement fan de cette école de ski, (qui n’est pas l’esf..) avec ses moniteurs à fond dans l’humour et qui n’espèrent pas plus que les enfants s’amusent tout en progressant. D’ailleurs les minis délires ne s’y trompent pas, ils adorent !

On a pris une bonne grosse dose de soleil et de raclette, ce qui ne gâche rien !

Bon en tout cas, il ne me reste plus qu’à me remettre au sport…

img_0520

votre dévouée

Publicités

38 réflexions sur “news en vrac : ski, coaching, et belles rencontres !

  1. ah très belles ces rencontres
    tu sais je pense pareil cela me fait le coup à chaque fois que je vais en province
    toujours l occasion de papoter avec des gens
    prendre son temps
    choes que je fais moins à Paris cr tjrs en train de courir

    Aimé par 1 personne

  2. Je veux absolument connaître cette école de ski! Parce que nous… bof bof!
    Et il faudrait que tu nous expliques le métier de coach parce que je ne vois pas du tout de quoi il s’agit 😉
    Bises et bravo pour ces belles rencontres, parfois il suffit de pas grand chose pour éclairer le quotidien

    Aimé par 1 personne

    • l’école de ski c’est évolution 2. dans les Pyrénées ils ne sont présents qu’à st Lary, et il y en a un peu dans les Alpes mais je n’ai pas testé. le coaching ? a la il va falloir que je fasse un billet car en commentaire ça va faire court ! en gros, un coach t’aide et te soutien lorsque tu as un objectif, une préoccupation, un problème.. il va t’aider a trouver la ressource et les réponses en toi. il va t’aider à mieux te comprendre, et à te dépasser. lorsque j’aurai créé mon site internet, je te passerai le lien !! 🙂

      J'aime

  3. C’est un article qui fait plaisir à lire, en tout cas 🙂

    J’aurais même une vision plus optimiste (ou plus pessimiste, selon) : il y a sûrement du bon en chaque personne, ou presque. Ce sont souvent les circonstances qui font de nous de bonnes ou de mauvaises personnes. Peut-être que ces petites mamies sont les terreurs de leur voisinage, peut-être qu’elles frappent avec leur balai quand il y a des enfants qui courent en haut, ou se délectent des commérages… Mais dans un contexte détendu avec des personnes souriantes, dans un cadre favorisant la bienveillance et l’écoute, elles ont sans doute donné le meilleur d’elles-mêmes, et vous aussi d’ailleurs 🙂

    Et elles avaient l’air drôlement chouettes, ces vacances au ski 😉

    Aimé par 1 personne

    • haha tu as peut être raison !! moi même si on prend le dernier muffin sous mon nez a la boulangerie je deviens un dragon !!! (non j’déconnes même pas en fait…) (et je trouve toujours des explications aux mauvais comportements des gens, ça exaspère mon mari !)

      J'aime

    • ah bah faut bien qu’on ait des avantages à habiter le noooooord !!! c’est vrai que le ski je kiffe ! en plus on a même pas eu froid, il faisait 10 degrés ( avec ma doudoune de combat j’avais trop chaud !!! )

      J'aime

  4. Quel bonheur de lire ta joie et ton entrain !!
    Ton nouveau métier et son apprentissage ont l’air absolument passionnant ! Parler de l’humain, décrypter l’humain, écouter .. Gratter au fond de soi, je pense que tu as compris que ça me passionne aussi !
    J’ai hâte que tu nous en dise plus là dessus !
    Tu vas y arriver c’est certain. Vu la motivation que tu as, tu pourrais déplacer des montagnes !

    Aimé par 1 personne

    • merci Rozie ! oui l’être humain est passionnant. je suis heureuse de lentement me diriger vers un métier qui y ait consacré.. j’espère que tu as raison, j’ai parfois des moments de doutes, c’est pas facile de repartir de zéro ( a mon grand age !!) ..

      J'aime

      • Pas facile, mais c’est un beau défi, et je suis sûre que tu vas le relever avec brio ! « Ton grand âge » … Hahaha, n’importe quoi ! T’inquiète pas, retourner aux études c’est toujours compliqué, que tu aies 25 ans ou 60 … J’en sais quelque chose, j’ai essayé !

        Aimé par 1 personne

  5. Heureuse de lire que ces quelques jours ont été aussi épatants! Quand on avance dans la direction de ses envies, des opportunités et belles rencontres se présentent. Tu en ai la preuve. Trois jours pendant lesquels tu as dû en apprendre beaucoup. Je te sens passionnée par ce métier, c’est certain tu vas y arriver (pas facile de trouver des écoles, il y en a tellement, avec beaucoup de formations en ligne, mais c’est certain que le face à face apporte beaucoup plus).
    Bon retour à toute la petite famille – vous devez être bronzés et en pleine forme!

    Aimé par 1 personne

    • oui c’est vrai que j’avais hésité au tout début avec une formation par correspondance.. quelle erreur j’aurai fait ! en matière de coaching, on a très vite vu que rien ne vaut la pratique ! on est en forme, et les enfants encore plus : ils se remettent de leur semaine de ski chez leur grands parents..

      Aimé par 1 personne

  6. Quel plaisir de te lire, ton enthousiasme est contagieux, j’adore. Et je suis persuadée que la majorité des gens sont de chouettes personnes. C’est juste qu’ils sont plus discrets que les pénibles donc on croit qu’ils sont moins nombreux alors que pas du tout !
    Hâte de connaître la suite de tes aventures d’apprentie-coach 😉 Bises.

    Aimé par 1 personne

  7. Pingback: Dans quel état j’erre ? |

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s