reconversion semaine 1 : lost in translation

IMG_0970.JPG

Je rame, je rame….

arrrrgggggggg.

Voila un peu le résumé de ce (futur) billet.

On ne peux pas vraiment dire que c’est la première semaine de ma reconversion, mais c’est la première semaine ou je ne travaille plus dans mon ancien job.

Et donc ? Et donc, et donc ? Comment ça va ??

et bahhh euuuuhhhhhhhhhhhhhhh. Je suis perdue.

Lundi, ça allait plutôt bien. J’ai pris le train le matin, pour aller sur Bordeaux (comme des gens normaux qui travaillent)(mais c’est quoi des gens normaux qui travaillent ????). Je vous le donne en mille : pour me faire coacher . Après je devais voir ma coupine qui elle aussi a quitté son job il y a 3 mois, manque de bol son petit chou a fait une grosse crise d’asthme, elle a préféré dormir sur un fauteuil dans une chambre d’hôpital .. libre à elle ! (je vous rassure, il va bien, il est rentré à la maison, et elle a pu dormir !) (sinon j’aurais pas fait de l’humour la dessus of course). Pas grave, je suis allée traîner à la librairie, avant de rentrer à la maison juste à l’heure pour aller chercher les petits à la sortie de l’école.

Et là, je me suis demandée ce que je faisais là. Ainsi que tout le reste de la semaine.

A l’ouverture des portes à l’école à 8h21, à auchan à 9h28, à la maison à 10h12, devant mon ordi perso à 11h44, à manger mon p’tit tup’ dans le jardin à 12h47..

M’enfin qu’est ce que je fais là ?

Je pensais mettre du temps à réaliser que j’avais quitté mon job, vu que c’était l’été, toussa toussa… et bah non. ça m’est tombé dessus direct, comme une bonne vielle enclume sur le bide.

Parce que j’ai eu mal au bide tous les jours. Angoisse ? peur ? stress ? Que sais-je…

Bien sur j’ai une liste de choses à faire longue comme 3 bras et 4 jambes, que je veux faire avant la fin de l’été, ne me demandez pas pourquoi. Ranger la maison de fond en comble, trier pour la brocante, repeindre le couloir, lire 3587 livres, coacher, commencer mon mémoire, profiter de mes enfants, être en forme le soir quand mon chéri rentrerait du boulot, un bon dîner déjà prêt sur la table….

Too much ? oui, peut être un peu…

Bien sur cette liste n’a pas évolué de la semaine. J’ai fait des choses quand même, mais pas ce que j’avais prévu.

Par exemple, j’ai eu un pote de ma classe de 4 ème au téléphone. Il m’a appelé lorsqu’il a vu mon statut facebook perso dans lequel je disais que je repartais de zéro. Il a monté sa boite il y a 2 ans, il voulait m’encourager et me donner des tuyaux. Ça faisait 25 ans qu’on s’était pas parlé.. 1h30 au téléphone… comme quoi internet peu amener le pire mais aussi le meilleur !

J’ai quand même noté ce que j’ai fait de mes journées, histoire de dire que je n’ai pas « rien fait » !

Et puis il a eu ces moments de grosse fatigue. Le soir vers 17h.. j’aurai pu aller me coucher directement et dormir 12 heures.. Pourquoi ? je ne sais pas . Jeudi par exemple, j’ai beaucoup réfléchi  sur le coaching, j’ai relu, j’ai essayé de penser à quel type de questions je pourrais poser … et le soir j’étais vidée.

Ça m’a fait repenser à la conversation que j’avais eu avec l’orthophoniste de la pucinette, l’année dernière. Je me plaignais car lorsque ma fille jouait au playmobil le samedi matin, elle était en pleine forme, et dès qu’on se mettait aux devoirs, au bout de 20 minutes, elle avait l’air complètement éreintée. Ça avait le don de m’énerver ! Elle m’avait expliqué :

mais vous faites appel à des ressources intellectuelles, c’est pour ça qu’elle se fatigue ! ça lui demande beaucoup moins d’efforts de jouer aux playmobil !!

Se pourrait-il que je sois fatiguée car je me sers de mon cerveau ?? lol. A réfléchir… (enfin pas trop !! )

Hier samedi, j’étais vidée du début à la fin de la journée. Du coup j’ai pris une décision radicale pour aujourd’hui : me lever uniquement quand j’en aurai envie (oui les enfants nous laisse dormir)(pas taper). ça peut paraître très simple comme chose à faire, mais pour moi c’est très inhabituel. J’ai toujours une tonnes de choses que je veux faire le dimanche matin. j’ai décidé que aujourd’hui : pas de pression. A part écrire ce petit article qui me sert à y voir plus clair.

Moralité : se détendre du string, sans doute.

Garder en tête que ma formation finit fin octobre, donc de toute façon, je ne lance pas mon business maintenant. Tout ça doit encore se préciser dans ma tête. Par contre par moment j’ai des bouts de texte pour mon mémoire qui me viennent, il faut que je les écrive dès que possible, un peu comme lorsque j’écris pour ici. Le cerveau fonctionne, c’est au moins une bonne nouvelle. Penser à ne pas le faire surchauffer …

Et donc, comment ça va se passer, après ? La semaine prochaine, je suis à la maison avec mes 2 petits boulets d’amours, donc je mets tout ça en veilleuse et je suis avec eux. La semaine suivante, je serai seule à la maison dans la journée, sans contrainte. J’ai déjà des rendez vous à droite à gauche….

penser à garder du temps pour respirer par la bouche.

PS : vous êtes bien sur un blog de maman. mais la maman vit une grosse période de changement. Il y a aura toujours des billets « enfants », mais aussi sans doute beaucoup de billets sur sa vie, à elle. Des objections ?

 

 

 

 

 

Publicités

43 réflexions sur “reconversion semaine 1 : lost in translation

    • J’avoue que je suis assez mal à l’aise dans le fait de prendre mon temps et d’y aller cool… Dans ma tête c’est plutôt : tu as du temps, alors mais le à profit au maximum ! Cela dit si je ne me laisse pas le temps de souffler je vais péter un plomb assez vite…

      J'aime

  1. C’est tout à fait normal que tu sois perdue, fatiguée voir que tu demandes si tu as pris la bonne décision. Tu viens de mettre fin à une partie de ton histoire et tu t’en vas vers l’inconnu mais n’oublie que tu fais ce qui t’inspire le plus, ce qui te fais vibrer.
    Tu me fais penser à moi lorsque je suis tombée en arrêt de travail pour dépression ( sauf que toi, tu n’es pas en dépression LOL ) alors autorise toi de prendre soin de toi, de t’ecouter un peu et réfléchir à ton avenir. Je te souhaite bonne chance et j’ai hâte de lire ton prochain article.

    Aimé par 1 personne

  2. Non pas du tout au contraire c’est passionnant ! Ce n’est pas toujours facile de trouver quelque chose d’intelligent à dire en commentaire (a part courage !) mais de mon côté je reste fidèle au poste 🙂 .Par contre je ne sais pas si c’est possible mais j’aimerais bien savoir quel était ton métier à l’origine.

    Aimé par 1 personne

    • merci ! j’apprécie toujours tes commentaires ! mon métier ? au départ j’étais assistante commerciale ( le relais entre les commerciaux sur le terrain et les point de vente) puis supply chain planner, ou en bon français gestionnaire de stock. (optimiser les stocks) bren toujours en contact avec des clients, des commerciaux, des fournisseurs.. c’est ce coté contact qui me plaisait le plus !

      J'aime

  3. Ca me semble normal, c’est un tel changement! Laisses toi le temps, c’est encore tout neuf, voyons! prends quelques semaines pour la jouer façon « vacances », tu les as bien méritées et Rome ne se fait pas en un jour ;o)

    Aimé par 1 personne

    • Rome ! tu as raison ! cela dit nous partons en vacances quoi qu’il en soit, c’est pour cela que je voulais d’autant plus optimiser le temps que j’ai à la maison, car nous serons partis 3 semaines ( mais je ne vais pas m’en plaindre !)

      J'aime

  4. Moi aussi je suis curieuse : tu faisais quoi / tu te diriges vers quoi ? Je pense que c’est bien normal d’être perdue en tout cas! Nouveau rythme nouveaux objectifs nouveaux challenges… c’est le contraire qui serait étonnant !
    Et si ce que tu fais est à bordeaux et que ça te tente, je prendrai bien un café avec toi à la rentrée 😊

    Aimé par 1 personne

  5. Toutes tes interrogations sont normales ! Un changement de rythme si radical ne se fait pas du Jour au lendemain ! Et que les sujets dévient un peu sur ton blog, c’est très bien… cela reste toi, ta vie et tes projets…
    Profite de ta semaine avec tes loulous sans te prendre la tête (facile à dire hein !!)…

    Bonne journée

    Virginie

    Aimé par 1 personne

  6. pas d’objection votre honneur !
    toute période de transition est épuisante, c’est physique mais surtout morale. C’est pour mieux repartir ensuite. Et puis quoi de pire pour les ultraorganisées que de perdre sa routine, ses habitudes ??? perdre du temps car on ne maitrise plus exactement quoi faire, comment le faire, et le pire se demander pourquoi le faire ? alors que tout était réglé, au millimétre près, que les choses habituelles se faisaient sans (trop) réfléchir.
    Faut se laisser du temps je crois, s’accorder des périodes d’errance, c’est normal quand on connait pas la route, et encore +++ si la route n’est même pas encore tracées non ?!?

    Aimé par 1 personne

    • très bonne analyse très chère ! c’est vrai quand dans mon précédent job j’y allais presque les yeux fermés, c’était très cadré, et je savais combien de temps me prenait chaque chose. là, je suis un peu dans le flou artistique total ! je vois le bout de la route, mais pas vraiment le chemin pour y arriver…

      Aimé par 1 personne

  7. C’est marrant mais ton article me parle vraiment… Car j’ai passée un an à la maison, à m’occuper de ma deuxième fille, qui allait un peu à la crèche ces 3 derniers mois, mais au final, j’ai eu l’impression de ne rien arriver à faire de productif de mes journées, en comparaison de l’époque où je bossais de 8h à 18h… Etrange sensation de vide, il y a toujours un truc qui nous appelle (un bébé oui certes, mais pas que), un rdv, des paperasses à gérer, et au final on a très peu de temps pour soi et pour ses projets perso. C’est une nouvelle organisation à prendre. Mais par exemple, quand je bossais au bureau, à 8h30 tout le monde était dispatché chez la nounou et moi j’étais prête à bosser. Maintenant le matin on prend le temps, et au final après 3 courses et 2 lessives, j’allume mon ordi vers 11h. Et comme je vais les chercher plus tôt au final ma journée de 10h de taf se transforme en 3-4h.
    C’est trèèèès frustrant. Du coup, à la rentrée, je vais reprendre un salariat à mi-temps, et gérer mes projets sur l’autre moitié de semaine. Peut-Être cela m’aidera-t-til à garder un rythme plus soutenu (au final bien mois fatiguant paradoxalement…).
    Courage !
    Bises

    Aimé par 1 personne

  8. C’est un peu normal d’être perdue, c’est ta première semaine, loin d’habitudes prises depuis longtemps. Il faut reprendre ses marques dans un nouvel emploi du temps. Donne toi le temps de trouver ton équilibre – l’été est toujours une période un peu entre-deux. Mais l’occasion de tout remettre à jour pour une rentrée sereine!
    Profitez bien de tes loulous la semaine prochaine. Grosses bises

    Aimé par 1 personne

  9. eh mes enfants aussi nous laisse dormir le matin si on veut tirer un peu plus… c’est cool hein et on fait des rageurs chez d’autres parents…
    sinon, je pense que ta « drôle » de semaine est normale… tu changes de rythme, ce n’est pas anodin…

    Aimé par 1 personne

  10. Hello 🙂 Je passe bien tard faire un petit coucou: je suis perdue dans le grand chambardement des vacances des enfants 😉
    Ca me parait bien normal qu’il te faille un temps d’adaptation pour trouver ton nouveau rythme, mais en meme temps, que de motivation devant ces nouveaux projets qui s’ouvrent a toi! Tout va se mettre a plat petit a petit j’imagine 😉
    … Quant aux sujets de tes billets, promis, je continuerai a te lire encore et encore… C’est toujours un plaisir que de suivre tes aventures et de profiter de ta formidable energie! A tres vite et une belle transition a toi!

    Aimé par 1 personne

    • merci ma belle ! oui avec les enfants a la maison on a pas trop le loisir de se connecter ! je profite d’un moment de répis pour venir faire un tour, donc tu es largement excusée ! oui ça va avancer petit à a petit, mais la patience n’est pas mon fort d’habitude…

      J'aime

  11. Je crois qu’au final tu as trouvé ta solution toute seule : pas de pression.
    Bon ok, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais après tut, toi aussi tu as le droit à des vacances.
    au stade où tu en es, tu a une telle montagne devant toi qu’il est difficile de savoir où commencer, mais bon même pour gravir les plus hauts sommets il suffit de commencer par faire un seul pas.

    Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s