L’enfant que j’étais…. (tag)

IMG_1658.JPG

preuve en image du papier peint à fleurs..

 

Ahhhh cette chère Picou est entrain de devenir une incontournable de la blogo. Dans quelques années vous verrez, elle aura pris la place de hellocoton-facebook-instagram-etquesaisjeencore !!

En même temps elle a toujours de bonnes idées alors on ne peut rien faire ! Et comme elle est sympa, c’est encore plus énervant. bisous Picou !

bref, cette blogueuse parentale nous propose de parler de nous, lorsque nous étions petite. J’avais raconté l’année dernière mes souvenirs d’été enfant, mais là, c’est un peu différent.

J’avoue que je me suis laissée tentée moi aussi, à l’instar des 36 autres !!

M’enfin c’est un peu intime ce qu’elle nous demande non ? bon en même temps, je vous ai déjà raconté mes 2 accouchements alors…. c’est parti !

Qui j’étais étant enfant ?

Et bien sage, polie, qui fait pas de pli !!! La petite fille modèle quoi. Plutôt réservée.

Bah quoi ? Ca vous étonnes ? Et pourtant c’est à peu près ça. Je ne cherchais pas à enfreindre les règles, en même temps il n’y en avait pas tant que ça quand j’y repenses. On était pas derrière moi pour les devoirs, cela dit j’aurais eu trop peur de me faire gronder par les instits, alors je les faisais.. (surtout quand son père fait parti de la bande desdits insits, on se pose encore moins de questions !!). On m’obligeait pas à prendre une douche tous les jours. Les jouets étaient entassés dans une pièce prévue rien que pour ça, qu’on rangeait une fois tous les 2 ans. Le matin je me levais sans difficultés. Pas-un-pli je vous dis.

Bref, il était en dehors de mes possibilités de chercher à désobéir. Ne me demandez pas pourquoi. Ce qui est sur c’est que j’avais peur de me faire gronder par mon père, du coup j’essayais même pas. Il avait une grosse voix et la barbe. (Je le voyais gronder les élèves turbulents dans la cour ça me suffisait !!)

Ma grand mère me baladait chez tous les commerçants du coin, chez son coiffeur… en répétant à qui voulait bien l’entendre : regardez mes petits enfants comment ils sont beaux et bien élevés ! ( mon frère était du même acabit…)

J’étais aussi rêveuse. Je crois me souvenir que j’avais loupé la quasi intégralité d’une dictée au CP car j’étais partie dans mes pensées….

Mon jouet préféré… 

oulala c’est dur de savoir lequel était le number one !!

Je me souviens de ma bande de kiki, j’en avais 4. Mon petit poney, qu’est ce que je l’ai kiffé celui là !! Je l’ai rêvé pendant des semaines avant noël je me souviens…

J’adorais les barbies aussi, j’avoue mea culpa. Personne n’est parfait me direz vous.

Et puis en dehors des jouets, il y a un truc que j’adorais : aller fouiller dans la boite à bijoux de ma mère…..

De quoi je me régalais ?

Le gouter en rentrant de l’école  : du pain avec des carrés de chocolat. mmmmmm et du Nutella le matin, sur des wasa ( bah quoi ?? je vous ai dit que personne n’était parfait !!)

Il y a un truc que la mère faisait de temps en temps : des chips au four. Oui, vous avez bien lu !! Attention recette ultra complexe : tu ouvres un paquets de chips, tu les mets dans un grand plat, et tu les fais réchauffer 10 minutes au four. Et tu te régales.

J’en avais reparlé une fois adulte avec ma mère : elle m’avait dit que c’est ce qu’elle faisait quand elle était trop à l’arrache et qu’elle n’avait pas le temps de préparer quoi que ce soit !!! Bah ouais, je kiffais plus ça que sa terrine de poisson en gelée ( team seventies les meufs je vous rappelle) qu’elle mettait 2 heures à faire…. les enfants sont ingrats ! ( y compris moi donc ) .

Je m’étais fait gronder… 

bah euhh non jamais !!!! Fatalement, quand tu oses pas désobéir…

Allez je vous sens déçues…. en cherchant bien, j’avais mis une claque à mon frère je crois, mais je devais déjà avoir au moins 11 ans… ça compte ?? oui bon ok. Mais c’est lui qui avait commencé, il m’avait tiré les cheveux !!! Alors je lui ai collé une baffe (oui c’est bizarre mais l’adolescence devait commencer à me travailler !!) Et Môsieur avait un appareil dentaire alors il avait eu soit disant très mal et mon père s’était pointé. Il m’avait grondé en m’attrapant la joue et l’avait pincée, c’est la seule fois qu’il a un tant soit peu porté la main sur moi. Je n’ai jamais reçu de fessées ou de claques.

A quoi je rêvais ?

Si seulement je m’en souvenais…

J’aimais les animaux. ça c’est sur. J’avais dit à ma mère que je voulais au moins 6 chiens, en lui citant les races et tout.

Bon. J’ai 2 cochons d’inde, ça compte non ??? Je crois qu’à l’époque je n’avais pas vraiment conscience de tout ce que ça implique d’avoir un animal (et heureusement).

Je rêvais d’amour, d’avoir un amoureux, tout ça… J‘ai été très tôt, une amoureuse dans l’âme. Je ne sais pas comment vous expliquer ça. Je regardais candy et ces amours malheureuses… Je ne rêvais pas de mon futur métier. Je n’y pensais tout simplement pas. Je ne me projetais pas comme ça dans ma vie d’adulte. Je me projetais avec ma vie de famille uniquement.

Et finalement, est-ce que ça n’est pas ça le plus important dans la vie ? (ne me remerciez pas pour cette minute philosophique). Tiens n’empêche que là, je viens de me remettre les idées en place. boum.

Qu’est ce que je lisais ? 

Je lisais le club des cinq, en bibliothèque verte.  Je lisais beaucoup de BD aussi, mes parents en avait un paquet. Tintin, Lucky luke, Astérix, Johan et Pirlouit…

Ma mère m’avait ramené quelques livres aussi que j’avais beaucoup aimé, je n’ai pas réussi à remettre la main dessus chez mes parents, mais les fouilles ne sont pas terminées (ça fait 45 ans que ça s’entasse, y’a des couches géologiques à respecter). Il y en avait un qui racontait la vie d’une famille de vampires. c’était principalement un petit garçon vampire et sa petite sœur, qui volaient et allaient rendre visite à un petit garçon (pas vampire !) de la ville, la nuit. Ils étaient copains, ils leur arrivaient tout un tas d’aventures, c’était vraiment chouette !! Impossible de me rappeler du titre…  Je me souviens d’un autre, c’était une famille avec des enfants qui habitaient New York. j’adorais aussi ce livre, ça parlait de bloc, ces quartiers de New York… Il leur arrivait aussi tout un tas de trucs (remarque comme je raconte bien les histoires !!!)

Je lisais aussi beaucoup les malheurs de Sophie, que j’ai eu en BD (celles qui me suivent sur insta on vu les photos des couvertures au printemps d’ailleurs, quand les fouilles ont été fructueuses) .

Et l’enfant que j’étais trouverait mon moi de maintenant… 

M’enfin c’est quoi ces questions ? comment peut on répondre à ça ? Pfffff….

Bon.

Je pense qu’elle serait contente que j’ai trouvé mon amoureux, après quelques divagations.

Elle serait heureuse que j’ai des enfants.

Elle serait perturbée par ce que je n’habiterais pas près de chez mes parents,

perturbée parce qu’on n’irait plus manger chez papi mamie le dimanche des rameaux ou de la toussaint.

Oui ma chérie, les grands-parents disparaissent un jour. Même les parents, mais ça il ne vaut pas mieux que tu le saches, ça te rendrait beaucoup trop triste. ça n’est même pas envisageable dans ta petite tête blonde.

Reste avec tes rêves et profites.

Non, tu ne vois presque plus ton frère. Oui je sais, qui l’eu cru.

Ta maison d’enfance est encore là, dernier rocher de ta vie d’enfance. Que ce passera-t-il quand elle ne sera plus à la famille ? ouïe, ça fait mal.

Tu as une nouvelle famille maintenant, celle que tu as construite. C’est toi l’adulte maintenant, c’est toi la maman. Je sais que tu es encore là, petite fille, tapie au fond de moi. Tu existes toujours. Beaucoup de choses ont changé autour de toi, tu es souvent enfouie très profond. tu t’es peu être étouffée avec trop de dureté. La vie était bien plus simple quand tu ne te préoccupais que de savoir quel BD tu allais choisir pour lire le soir dans le lit..

Je ne sais pas vraiment ce que tu penserais de moi. Je pense que tu aurais juste envie de me faire un câlin, si tu osais, bien sûr…

Bon dieu j’ai sorti mes tripes et je ne l’ai pas vu venir…. 

 

 

Publicités

17 réflexions sur “L’enfant que j’étais…. (tag)

  1. Avant tout plein de pensées positives pour aujourd’hui!
    Merci beaucoup pour cette belle participation à mon tag, et les jolis mots pour moi.
    Beaucoup d’émotion dans ce discours avec ton toi enfant…C’est à la fois chouette et un peu perturbant de se replonger dans ses souvenirs d’enfance, et se confronter à nos reves de mioches…je crois que la mini-pas-délire serait pourtant fière d’avoir réussi à faire rocker un peu tout ça pour devenir maman délire, non? C’est un bel accomplissement!

    Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s