Le syndrome de la page blanche…

clark-tibbs-367075.jpg

Les filles,

Je crois que j’ai le syndrome de la blogueuse qui voudrait faire aussi bien que son dernier article, mais qui peut point. Ca fait 3 / 4 jours que je tourne autour de l’ordi.

Que je commence un article… Que j’arrête. Non pas cette idée. Non c’est pas drôle. Non c’est même pas émouvant.

Du coup rien ne sort.

Se mettre la pression toute seule ? yep, I’m here.

Et puis pour être honnête, il y a un deuxième problème.

Je voulais raconter cet épisode qui est arrivé à p’tit poulet cette semaine.

Il a eu une mauvaise note, en tout cas une note en dessous de la moyenne, ce qui ne lui arrive jamais (jamais en dessous de 15 p’tit poulet…) résultat : psychodrame à la maison ( à coté Santa Barbara c’est de la gniogniotte) (quoi ? tu connais pas Santa Barbara ??? ) (quoi ? tu utilises pas le mot gniogniottes ???). J’avais envie de vous raconter, de théâtraliser (enfin à peine vu comme il arrive à vivre le truc à fond !!) parce qu’il l’a très, très mal pris. Et puis non. J’arrive pas. Il s’est senti tellement mal, il a pris le truc en plein cœur, alors que franchement, c’est pas grave ! Mais voila, de son point de vue, c’est très grave ( mais pas de sa faute, faut pas déconner non plus) .

Du coup je suis mal à l’aise d’en parler.

Et je pense qu’il ne voudrait pas que j’en parle. Alors non, je ne raconterai pas, même si j’en ai envie, même si ça permettrait de discuter de cette pression qu’ils se mettent tout seul parfois, à moins que ça ne soit un peu la faute aux parents ? (promis j’y suis pour rien votre honneur). Bref, je peux pas le partager, ça me frustre un peu, mais je me dois de le respecter.

Vous savez mes enfants grandissent, et même si je vous parlerai encore d’eux, je resterai aussi plus sur la réserve. Ils n’ont pas choisis qu’on parle d’eux ici, et heureusement que je suis anonyme, mais je sais aussi que cet anonymat est somme toute très relatif ..

Bon la bonne nouvelle, c’est que moi je suis ok pour vous parler de moi !

Vous êtes contentes hein ????? hein ?????

Revenonzendonc au syndrome du « quoi-écrire-après-avoir-publié-un-article-qui-a-eu-un-petit-succès » … succès relatif on en convient, mais quand même, une auteur dont je viens de finir le livre est allée le lire ! ( et là seules celles qui me suivent sur Instagram savent de qui je parle hihi)

Bref.

Cet article qui m’est venu en 10 minutes, a eu les honneurs d’hellocoton, et pleins de supers commentaires. Je ne vais plus à l’inter du coin sans lunettes de soleil, c’est dire !

Et d’autres articles pour lesquels j’ai passé des heures laborieuses et pénibles ont à peine retenu votre attention (vilaines !) .

Moralité : quand je fonctionne à l’intuition et à l’impulsion, c’est là que ça marche, que ça fait écho.

Quand j’y repense depuis le début de ce blog, les articles qui ont le plus touché sont venus directement de mes tripes et de mon cœur. Pas de difficulté à les écrire, juste laisser mes pensées se traduire sur l’écran. Bien souvent, les phrases me sont venues en pleine nuit, il a suffit de les immortaliser le lendemain (oui j’utilise des grands mots !)

Une question me taraude alors : dois-je systématiquement attendre cet éclair de génie ( oui j’utilise les grands mots j’ai dit !!) sous peine d’écrire un article tous les 2 mois, ou continuer à essayer de publier plus régulièrement, même si c’est pas transcendant, pour que vous ne m’oubliiez pas ??? Ne vaut il pas ne pas écrire d’articles plutôt que d’écrire un article chiant, ou du moins qui n’apporte rien ?

Cela dit, pour revenir à ce dernier article (encore lui) je ne pensais pas qu’il vous toucherais tant que ça. Comment savoir à l’avance dans ce cas…

Ahhhhh les problèmes de blogueuses…. Vous en pensez quoi, vous ?

Je rajoute pour ma défense, qu’en ce moment mon cerveau est aussi pris par quelques menues diversions, comme, par exemple, mettre en ligne un site pro (dans quelques jours gniiiiiiiiiiiiiiii) , et je vous le donne en mille, écrire des articles de blog dédiés à celui ci. Je ne raconterai pas ma vie là bas, mais je parlerai de ce qui m’anime. Encore un autre challenge…

Bref, mon cerveau n’est pas extensible (quoi que quand il est bien nourri il est plutôt productif) !

En tout cas une chose dont je parlerai sans doute ici très prochainement, c’est comment mes nouvelles journées d’entrepreneuse mélangent allègrement vie pro et perso, histoire de vous faire partager mon quotidien !

Bon là tout de suite, je pars une semaine au ski ( me jetez pas de cailloux) (c’est mes enfants qui m’obligent, c’est pas ma faute ! )(je teste la méthode p’tit poulet, on va voir si ça marche)

En attendant, j’ai un défi pour vous, ou plutôt un tag.

Puisque ce fameux dernier article vous a plu, vous a parlé, alors c’est à vous.

Tag Flashback : choisissez une date, transposez là à chaque décennie, et dites moi vous êtes, à chaque date. Comme un instantané, à l’instant T.  Je vous attends ! Venez me le signaler, comme ça je mettrai vos billets en dessous du mien ! Et si certaines veulent le faire uniquement en image via Instagram, elles sont les bienvenues !! #flashbackmamandelire !!

A vous, les studios !!!

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

49 réflexions sur “Le syndrome de la page blanche…

  1. J’ai rien compris à cette histoire de tag ?!
    Sinon pour le reste, moi, je sais que je veux traiter certains sujets, alors je les liste. Et je les écris quand ils viennent. Je ne force pas. Comme je suis irrégulière dans mes écrits, je programme, c’est à dire que si j’écris deux articles de suite, je les programme pour plus tard. Pour le moment, j’essaye de publier tous les 5 jours. Si par la suite je ne tiens pas le rythme, j’espacerais. Mais écrire pour combler, non. Pour pas me faire oublier, dans ce cas, je mets un petit mot sur ma page facebook 😉

    Aimé par 1 personne

    • bienvenue ici ! alors si j’ai bien compris, tu viens de commencer ton blog, donc c’est logique que tu saches pas ce qu’est un tag : c’est un article écrit par une blogueuse, et elle invite d’autres blogueuses à écrire un article en suivant la même idée ou les mêmes questions. donc j’ai proposé que les blogueuses écrivent leur version de mon dernier article « flashback » ! pour le manque d’inspiration, c’est ce que je faisais au début, mais maintenant je n’ai plus le temps d’avoir des articles d’avance !

      Aimé par 1 personne

  2. Bah là je me rend compte que j’ai pas lu ton dernier article…. Bouhhh… La vilaine! DU coup j’y vais de ce pas. Et moi j’aime bien te lire même quand t’as pas d’inspi, j’ai l’impression qu’on se fait un petit café en terrasse, ça me plaît!

    Aimé par 1 personne

  3. C’est pas grave de ne pas avoir d’inspiration, on s’en fout, on aime te lire quand-même! En ce qui concerne tes enfants et les enfants en général, je n’ai pas le même avis que toi. Puisque tu es anonyme et que eux aussi (zéro photo, zéro allusion à leur identité), je ne vois pas pourquoi tu n’aurais pas le droit de parler d’eux et des soucis qu’ils te causent (ou de tes états d’âme). La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Je comprends tes appréhensions, mais ce blog est ton espace, pas le leur. Mais je comprends. Bref, c’est compliqué, si tu as besoin de te confier hors caméras, ich bin da ❤

    Aimé par 1 personne

    • merci ma frau. oui je suis anonyme, sauf pour quelques copines qui me lisent mais j’ai confiance en elles. sur ce coup là j’avais plus l’impression de trahir p’tit poulet , il voulait pas que j’en parle… je sais pas, ça me mettait mal à l’aise…

      J'aime

  4. Ah le syndrome de la page blanche … C’est marrant parce que j’ai été coup de coeur HC une fois, et j’avais eu la même réflexion que toi : ça devait clairement être l’article sur lequel j’avais passé le moins de temps et il avait été mis en valeur. Et puis, je me suis mis une pression et j’ai songé à fermer le blog. En tout cas, pour l’avoir lu, cet article méritait clairement ce big-up !

    Dernière chose : je suis ravie de ta proposition de TAG qui m’inspire. Je m’attelle tout de suite à la rédaction de l’article.

    Belle soirée

    Aimé par 1 personne

  5. Ça m’arrive très souvent. Passer beaucoup de temps sur un article qui finalement ne suscite pas plus d’intérêt que ça, puis publier un post écrit en 10 minutes sur un coup de tête qui fait une Une et ramène plein de vues. Je pense qu’il faut de tout. Pourquoi attendre d’avoir cet éclair, si tu prends aussi plaisir à écrire des articles de fond réfléchis qui te demandent du temps. L’essentiel est je pense de ne pas se forcer 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Pour le tag « flashback », imagine toi qu’avant même que tu ne proposes de le faire, j’avais envisagé de faire un article dans ce style … J’avais même une idée de la date de parution, c’est dire, mais les aléas de la vie ne m’ont pas permis de le publier !!! Ce n’est que partie remise 😉

    Sinon, pour Petit Poulet, moi, j’ai un Catboy qui est revenu en larmes début janvier parce-qu’il avait eu 2 bonhommes rouges dans la journée et que du coup, il était sûr et certain qu’il ne passerait pas en CP l’année prochaine !!! Tu peux m’expliquer d’où leur vient cette pression ???

    Et pour ton problème d’article, j’ai le même « souci » : ceux que j’écris sans réfléchir, sans penser à l’avance « marchent » mieux que ceux que je « travaille ». C’est énervant, à la fin :/

    J'aime

  7. J’aime bien les articles « dans les coulisses du blog » 🙂 . Concernant les articles à succès de mon côté il n’y a aucune règle : c’est bien simple je ne sais presque jamais à l’avance ce qui va marcher. Il faut dire que la réception d’un texte tient à peu de choses, il suffit que le même jour d’autres blogueuses publient des choses encore mieux par exemple. Bref il n’y a pas grand chose à faire, c’est imprévisible.
    En revanche de mon côté après un article qui a bien marché je ne cherche généralement pas à refaire immédiatement, j’ai justement souvent besoin de temps pour « retomber » – et je publie presque toujours derrière un truc sans prise de tête qui a priori sera moins lu / commenté (un résumé du mois en cours, un TAG pas trop engageant…).

    Aimé par 1 personne

  8. Pingback: [TAG] Flashback – Bouillon De Cerveau

  9. Comme quoi la spontanéité ça paye! Bon parfois il faut un peu de travail aussi.
    J’espère que la neige va consoler Petit Poulet. Avant c’était les parents qui mettaient la pression, maintenant ce sont les enfants qui se mettent la pression seuls – c’est triste.
    T’en fais pas pour la page blanche, on passe toutes par là! Et puis même quand tu n’as pas d’idée tu arrives à nous pondre un article qu’on aime!

    Aimé par 1 personne

  10. bon, je suis à la bourre dans la lecture… donc je ne sais pas de quel article génial tu parles, mais je vais vite réparer mon ignorance.
    En tout cas, moi aussi ça m’arrive de tourner devant l’ordi, et moi j’ai même pas de super top méga article qui apparaissent à la une d’hellocoton, donc je n’ai pas les mêmes exigences que toi lol, mais on connait tous ce passage…

    Aimé par 1 personne

  11. Ouais…je me souviens, à « la belle époque » d’Hellocoton, tu sais, celle où on était « en Une » ou « en Sélection », il m’arrivait souvent d’y être justement (en sélection) avec des articles écrit comme ça entre le fromage et le dessert et qui n’avait pas demandé beaucoup de temps. La preuve que ce ne sont pas de mauvais articles même s’ils ne donnent pas beaucoup de travail, c’est l’impulsion du moment, qui rend le billet sincère et agréable à lire je pense.
    Bref mon je n’y crois pas trop au syndrome de la page blanche, c’est plus une envie de garder des choses pour soi, ou alors tu te dit juste que ça ne sera peut être pas intéressant pour les gens de lire ce que tu as à écrire.
    En fait tu devrais te poser moins de questions, tu écris si tu veux, ce que tu veux, quand tu veux et pis c’est tout! Et comme je l’ai lu plus haut, il arrive que parfois on aime un billet mais qu’on ne sache pas quoi dire en commentaire c’est vrai…
    Pour le coup c’est pas mon cas là, vas-y que je te ponds du com’ fleuve en veux-tu en voilà, mais modère moi bordel!
    Hop j’y vais x)

    Aimé par 1 personne

  12. Zut, posté sans le vouloir… Je continue 😛 Je ne pense pas qu’il faille attendre deux mois pour que l’éclair de génie arrive. Parce que si ce dernier finit par arriver, c’est, selon moi, justement parce qu’on a fait un peu moins bien avant. Et franchement, es-tu réellement moins fière de tes articles parce qu’ils ont moins plu ? Et s’ils changeaient la vie d’une seule personne ? J’ai le même problème que toi: j’ai fait quelques unes Hellocoton, mais rarement pour des articles dont j’étais vraiment fière. Mais au final, je m’en fous ! C’est cool parce que ça amène du monde mais j’essaye toujours de me rappeler pourquoi je blogue: pour moi. Pour écrire et pour partager mes découvertes. Le reste n’a que peu d’importance. Et toi, pourquoi as-tu commencé à bloguer ? 🙂 Je crois qu’il faut que tu t’écoutes et que tu fasses à ton rythme. Belle semaine à toi !

    Aimé par 1 personne

  13. On passe toutes par là.. On pense qu’un billet n’est pas accrocheur, il le devient et vice versa :). Ne tkt pas, cela reviendra! Tu fait partie pour moi des grandes blogueuses comme Picou, Julie du blog Our Little Kosmos, ne le dites à personne, les délices de Framboise… Au plaisir de te lire ❤

    J'aime

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s