Comme un vent de liberté….

 

jonathan-daniels-364475-unsplash.jpg

ouais, c’est presque moi quoi !!! 🙂

Pour le moment c’est comme une petite brise, douce et rafraichissante.

 

Ça fait du bien au visage, ça allège.

Bon il se pourrait qu’il y ait des bourrasques qui décoiffent un peu, mais c’est le prix à payer, je suppose.

Mais enfin de quoi qu’elle cause ?

Des enfants bien sûr !!! Et surtout des enfants…. qui deviennent grands.

Et qu’on est plus obligé de trimballer partout, dès qu’on a oublié d’acheter le sel à l’inter du coin.

Non parce que franchement, c’est pénible, faut bien l’avouer. Je me revois en train de les habiller pour sortir, l’un , puis l’autre, enfiler les manteaux, mettre les chaussures, ne pas oublier son sac, puis les faire rentrer dans la voiture. Les attacher dans la voiture, évidemment. Je ne vous parle pas de p’tit poulet qui a eu sa période je-m’arqueboute-de-colère-pour-ne-pas-que-maman-m’attache, c’était plutôt sympa !

Une fois arrivée au supermarché, descendre tout le monde de la voiture, aller prendre un caddie -en surveillant qu’ils suivent(les gosses, pas le caddie)- ou les porter et se péter le dos.

Puis revenir, rebelote, dans l’autre sens. Vider et ranger les gosses, et déshabiller les courses. Ou le contraire, je ne sais plus très bien.

Et le sport !

Courir à droite, à gauche, et toi la mère, qui voudrait t’inscrire à la gym volontaire (tout un programme !) mais ça colle pas parce qu’à ce moment là ton mouflet à judo aquatique.

Bon, bah tu feras du sport l’année prochaine…

Je suis sûre que ça parle à certaines d’entre vous… hein ?

Mais voila, que maintenant, tout cela est bien derrière moi.

Car oui, je peux les laisser seuls à la maison.

Bon, on en est pas encore à partir en week end en amoureux et en leur laissant les clés de la baraque, faut pas pousser. Mais mais mais, si je dois aller à la mairie/à la poste/chez le médecin, pas besoin d’emmener ma petite cour avec moi, telle le roi la reine soleil.

Et le sport ? Bon. J’emmène encore p’tit poulet quand je vais au karaté minceur ( je ne vous ai pas encore parlé du karaté minceur !!!) car sinon il serait seul de 19h à 20h (papa délire et la pucinette font sport ensemble, viet vo dao !) , et il ne le sent encore pas trop pépère. Alors il vient avec moi, prend une BD et reste assis dans le coin. (et j’entends les mamans dire « qu’il est sage, il bouge pas ! » #mamanfiere ).

Mais bientôt il restera à la maison et me préparera à manger pour quand je reviens du sport affamée (#onpeutrever).

En tout cas, je peux vous dire que ça redonne du souffle, et qu’on se prend un peu moins la tête, nous qui n’avons pas de famille à proximité.

Et puis j’ai bien muri, depuis cet après midi, il y a 1 an et demi, ou j’ai failli tomber dans les pommes. Maintenant je gère la fougère, tranquille. Ma fille revient toute seule du collège chaque jour. Même qu’elle oublie pas ses clés, trop forte !

Tenez au dernières vacances, je suis allée faire les courses, 2 bonnes heures je crois, et bien les 2 sont restés sagement à la maison. Même qu’ils m’ont aidé à ranger les courses après que j’ai demandé 5 fois . Donc Voilà, après environ 10 ans à vivre enchainée à sa marmaille ( oui c’est fort mais rélaliste, non ?) la vie quotidienne devient plus facile à gérer.

Bon il faut encore bosser sur la prise d’autonomie  :

mais maman, tu me dis de ranger, mais qu’est ce que je fais avec tout ce qui traine sur mon bureau ? 

Voilà voila. Du coup je fais du coaching en rangement, lol.

Mais d’un autre coté, comme je l’avais initié aussi il y a quelques temps, j’ai des petits aides de camp. Un coup de main pour vider le lave vaisselle ou pour faire à manger, ça ne se refuse pas ! (enfin le lave vaisselle c’est moi qui demande, plutôt fermement )

Et puis ils ont beau grandir, ils n’en demandent pas moins de câlins, et ça finalement, c’est plutôt agréable !

Voilà, j’espère vous donner du baume au cœur, vous qui ne pouvez vous déplacer sans votre marmaille. Je compatis, mais un jour, vous serez plus libre de vos mouvements. Même qu’ils sauront…. se moucher tout seuls ( et ça, on dira c’qu’on veut, on préfèrerait presque se faire faire un frottis)( calmez vous, j’ai dit presque !)

Allez hauts les cœurs !

 

 

 

Publicités

40 réflexions sur “Comme un vent de liberté….

  1. C’est l’un de mes fantasmes absolus. Tu me fais rêver…ce que tu décris est selon moi, l’inconvénient numéro 1 quand on a des enfants en bas-âge. Allez, encore minimum 7 ans et mes entraves seront derrière moi (soupir). Tu me fais vraiment rêver…

    Aimé par 1 personne

  2. Oh merci pour le vent d’optimisme que tu fais souffler dans mes cheveux tout raplaplas d’avoir passe la nuit a tenir la jambe a ma fille qui n’avait pas tres envie de dormir, elle!… Allez, un jour viendra… 😉 Des bises 🙂

    Aimé par 2 personnes

  3. C’est le bonheur de pouvoir les laisser quelques heures seules. Par contre, j’ai eu le malheur de ne pas répondre a leurs appels pour savoir si elles pouvaient boire le jus d’orange du frigo, j’ai pas non plus répondu a celui pour savoir si la pendule de la cuisine est a l’heure. J’ai eu droit a quelques réflexions sur la mère indigne que je suis, mais je m’en fou : je peux les laisser seules !!!!

    Aimé par 2 personnes

  4. J’adore le « mais maman, tu me dis de ranger, mais qu’est ce que je fais avec tout ce qui traine sur mon bureau ? » !!! Moi, j’ai le « Mais ze ne sais pas ranzer moi !!!! » … Je ne les laisse pas encore vraiment seuls à la maison et pour ce qui est d’aller seuls à l’école, comment dire ? Ma fille me le réclame mais je lui objecte que le chemin est mal fichu, qu’elle a pas mal de trajet sur la route, sans trottoir et que les gens roulent comme des débiles ici … Bref, pas prête à lui lâcher la bride :’D

    Aimé par 1 personne

  5. Vivement dans … quoi, 5 ans alors ?! Parce qu’on les aime nos petits boulets; mais c’est clair que j’ai souvent cette impression d’avoir toujours les bras pleins (de sacs, de cartables, de manteaux, de bébés…) et l’impression vraiment d’avoir des petits boulets accrochés qui limitent un peu mes déplacements … 😉 Donc effectivement, dans quelques années je pourrais courir au Karaté Minceur ?! non mais qu’est ce que c’est que ça ??!! Il va falloir que tu nous expliques ça !!

    Aimé par 1 personne

  6. Bon bin c’est pas pour bientôt pour moi car je rempile pour encore pas mal d’années 🙄 mais c’est vrai que ça doit être agréable surtout pour les ptites courses où on n’a pas forcément envie de venir avec toute la marmaille. Profitez bien de cette nouvelle liberté retrouvée !

    J'aime

    • oui mes les premières années sont belles aussi, moi les bébés sont loin maintenant ! Et ils ont leur mots à dire à chaque fois qu’on fait quelque chose ! (quand ils sont bébés on les trimballe ou on veut !)

      J'aime

  7. Comme cela me parle.
    Je le vis avec les deux grands de mon mari et je trouve cela tellement chouette de les voir autonomes…
    Je sais qu’un jour les 4 le seront et même si cela amène d’autres problèmes, je suis sûre que ce sera chouette !
    Et sinon, le judo aquatique, on en parle ?

    J'aime

  8. Hahaha ! Et puis un jour, on se dit « où est passé mon bébééé ?! »… 😀

    Ok, ok, je me moque (gentiment), mais même sans le vivre, je le conçois très bien ! Et je trouve ça beau de voir les enfants grandir et devenir suffisamment autonomes et « sérieux » (tout est relatif hein) que pour pouvoir leur confier des responsabilités, comme rentrer seul ou gérer quelques heures d’absence des parents.

    Tu dois ressentir beaucoup de fierté ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Ton article me met du baume au coeur. Il y a donc une sortie au bout du tunnel! J’en chialerais de bonheur. Et sinon, il faudra quand-même que tu nous causes de ton karaté minceur.

    Aimé par 1 personne

    • Mais oui ma belette, je sais que tu n’as pas des moments facile avec 2 petits encore en bas âge. Mais promis, un jour ils t’apporteront ton mojito que tu siroteras au bord de ta piscine, et même ils te proposeront un massage des pieds ! Karaté minceur ? tout un programme en effet !!

      J'aime

  10. Ah, je peux le faire avec les grands 😀mais pas encore avec les petits 😭 ! parfois, les petits gardent les grands (non pardon ! le contraire !) mais on n’en est pas encore à laisser tout le monde seul pour un week-end en amoureux.

    Mon défi actuel consiste à trouver une solution acceptable pour refourguer les deux mini-moi hyperactifs, le week-end de l’ascension, à leur(s) grand-mère(s) et les retrouver tous, enfants et grand-mères, vivants à notre retour : c’est pas gagné.

    Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s