Lettre ouverte à Virginie G.

img_2395.jpg

Comment ça vous ne voyez pas qui c’est Virgnie G. ? M’enfin vous étiez ou ces 3 dernières années ? Et depuis le début du moi de mai ? Vous n’avez pas vu passer cette déferlante d’étoiles ? Ça y est, vous l’avez ?

Bon.

Virginie. Grimaldi. Au fait, un rapport avec les Grimaldi du rocher ? non ? ah ok.

Reprenons.

Chère Virginie,

Enfin je dis chère, mais je ne te connais pas. A part sur les réseaux sociaux, j’entends. Par contre ce dont je suis sûre, c’est que toi, tu ne me connais pas.

Donc, qu’est ce que j’ai envie de te dire ?

J’ai envie de te dire que tu m’énerves un peu. Voilà c’est dit.

C’est vrai ça, tout le monde t’adore. Tu es partout, dans les magazines, sur facebook, sur instagram… Oui ok, tu me diras, si je te followais pas, je te verrais un peu moins, pas faux.

J’ai vu ce teasing de folaïe sur la sortie de ton dernier livre. Mais j’ai décidé que je ne le lirais pas pour le moment. J’ai envie de ne pas faire comme tout le monde. Parce que j’ai l’impression que tout le monde attendait, que tout le monde s’est rué dessus, et que forcément tout le monde adore. Et ça m’énerve.

Il parait qu’avant tu étais blogueuse, juste. Que tu faisais marrer les copines avec tes billets. Mais moi avant, j’étais pas blogueuse. Je t’ai pas trouvé, et on est pas devenues copines. J’aurais bien aimé pourtant. Cela dit, j’en connais quelques unes, des blogueuse, qui sont peut être en train d’écrire un livre, alors qui sait…..

Alors voilà, ça m’énerve. Je pense qu’on peut dire que tu as réussi ta vie. Tu fais un truc que tu kiffes à fond, et qui te met à l’abri pour tes vieux jours, enfin je suppose. J’espère que t’as des droits d’auteur au moins ? Sinon je te le dis, réclame !

Et surtout, tout le monde t’aime. Les gens font la queue le samedi après-midi pour te faire un câlin, et te dire qu’ils t’adorent !!! Tu te rends compte ? Oui je crois que tu te rends compte. Vu ce que tu écris après, tu dois te rendre compte. Ça doit être fou, de vivre ça.

ça doit être ça qui m’énerve. Je suis un peu jalouse en fait. Bouuuuuu c’est pas bien. Bah oui mais qu’est ce que vous voulez ma bonne dame, qui n’aurait pas envie qu’on vienne faire la queue pour lui dire « merci, vous m’avez fait vivre de si fortes émotions » !! Franchement qui ? Qui ?

Pourtant je ne veux pas devenir écrivain. Même si dans l’absolu, savoir écrire des histoires, raconter la vie de personnages, tout ça, ça doit être kiffant. Je me suis toujours demandée comment font les écrivains, pour avoir une telle imagination. Ça me laisse sur le cul (pardon).

Je me demande comment tout ça a commencé. Est-ce qu’un matin tu t’es dit  » allez hop, ras le bol, je deviens écrivain, allez c’est parti, j’écris un livre ! « Ou si tu as écrit en catimini, un peu sous le manteau, et que tu as juste envoyé à un éditeur ( ou 15000 editeurs ??) et hop ! Il a dit oui, et c’était parti.

Je crois que ce qui m’énerve, c’est que moi aussi, j’ voudrais juste réussir ma vie (#daniel). Et pour moi réussir ma vie, c’est donner du bonheur au gens, et faire en sorte qu’ils aillent mieux. J’essaye, mais pour le moment, j’arrive pas encore. Pourtant j’ai des ambitions moins hautes que toi, je ne veux pas que des millions de personnes fassent la queue pour moi, mais si je peux en aider juste quelques uns, ça me ferait déjà tellement plaisir. Pouvoir me dire que j’y suis arrivée.

En tout cas je le répète, je ne lirai pas ce bouquin qui parle d’étoiles et de road trip en camping car pour le moment. Malgré cette critique que j’ai lu hier, qui donne juste une furieuse envie de se précipiter dans la première librairie ouverte. De toute façon un road trip dans les pays scandinaves, j’ai déjà fait alors… Non, non et non.

Je boude.

D’ailleurs j’ai même pas lu l’avant dernier ! (pourtant il est à la bibliothèque de mon village c’est te dire si ça serait facile ! ). Non mais woooow il faut savoir résister dans la vie.

Oui bon ok, j’ai juste lu les 2 premiers. Le truc drôle, c’est que je les acheté séparément. Quelques temps après, je me suis rendue compte qu’ils étaient de la même auteure : toi.

Ce que j’en pense ? Ouais, pas mal. On passe un beau moment. (oui je sais, j’aurais pu être critique littéraire) . D’ailleurs ça me fait penser qu’il y a quelques mois, je me disais que je pourrais aller dans la maison de retraite de ma ville, passer une heure par semaine, pour discuter avec les pensionnaires. J’y ai pensé avant de lire « Tu comprendras quand tu seras plus grande » d’ailleurs ! Je m’étais dit que ça m’entraînerait dans mon nouveau métier, écouter les gens, c’est une partie de ce que je fais alors… Et puis on néglige trop les personnes âgées, je trouve, dans notre société. Enfin les gentils, parce qu’il y en a des méchants aussi. J’en ai connu malheureusement. Tu sais les vieux, c’est comme les gens, y’a des méchants, et quand ils vieillissent, bah c’est des vieux méchants. Bref, je m’égare. Bon j’ai pas encore osé y aller, mais ça c’est une autre histoire.

Enfin voilà. Je sais pas trop le but de cette lettre, c’est juste une idée qui m’est passée par la tête. Je pense que ce qui me touche, c’est que tu étais une fille comme moi, comme beaucoup d’autres avant. Juste normale, atteignable, avec qui on peut devenir copine. Et puis là, à un moment, ça décolle, et tu planes avec les étoiles. C’est fou quand on y pense !! Bon ce qui me rassure, c’est que t’as pas l’air d’avoir pris le melon. Mais ça doit faire bizarre, de se faire arrêter au rayon surgelés pour signer un autographe. A moins que tu aies une salariée qui te fait tes courses, les repas et le ménage ??? rhooo ce kifff.

Un dernier truc : je suppose qu’il y a aussi des gens qui ne t’aiment pas, peut être même qu’il y en a qui vont jusqu’à te l’écrire ? Si tu veux un conseil : tenarienafout’. C’est des jaloux, qui n’ont rien d’autre à faire. De toute façon, quand quelqu’un nous agace, c’est qu’on aimerait bien être un peu comme lui..

Alors profites, c’est tout ce que j’ai à te dire !

avec un peu de chance, je serai sélectionnée par hellocoton, et avec un peu de chance, tu  me répondras, sur ce blog mini riquiqui (quand tu auras répondu à tes 1458214 fans, et que tu auras envoyé péter les 4 haineux qui seront venus te dire qu’ils aiment pas tes bouquins). Au fait, tu chercherais pas un coach ?

 

Publicités

42 réflexions sur “Lettre ouverte à Virginie G.

  1. Je vais être franche, je ne connais pas cette auteure (ben oui j’y mets du féminin, le devrais-je? Est ce une faute de français ? #jenairienafoutre !!). Cela dit, ton article a à tel point piqué ma curiosité que je vais aller zieuter ça sur le net.
    Et bravo pour ton article, ton blog, ne lâche pas non plus tes projets de coaching, tu le sais, l’Univers s’occupe de toi, ma belle ! Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  2. Mais … Je ne la connais pas ! 😉 Tu as également piqué ma curiosité, je vais aller jeter un oeil.

    Je comprends ce sentiment, j’ai exactement le même ! Mais j’ai l’intime conviction que je vais y arriver … Non, pas à être riche et célèbre :p !!! A réussir ma vie. Je suis sûre que je suis déjà entrain de la réussir et toi aussi. C’est le début (ou c’est en cours), c’est tout.

    Aimé par 1 personne

  3. Et bien tu vois, moi, je la lisais quand elle bloguait et je n’ai jamais lu un de ses romans… Par contre, je dois débarquer d’une autre planète (ou d’un road trip en méditerranée), mais je ne savais même pas qu’elle avait publié un nouveau roman 🙄

    Aimé par 1 personne

    • ah oui tu la lisais ? mais comment tu n’a spas encore lu un de ses romans .. honte a toi !! bon pour le coup je crois que c’est effectivement parce que je traîne sur facebook et insta que je suis au courant … et j’ai plein d’amies qui sont fans…

      J'aime

  4. Moi je te prendrais en coach quand je serai célèbre et riche et inversement. Parce qu’on doit en avoir besoin pour arriver à gérer cette soudaine popularité…
    J’avais commencé son livre sur la maison de retraite, pas réussi à finir. Mystère que je ne m’explique pas vu tous les commentaires élogieux que j’en avais lu.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  5. Je l’ai connue par ce buzz autour de son livre précédent…je l’ai lu, par curiosité, mais j’avoue que je n’ai pas accroché et que j’ai été très déçue par rapport aux critiques dithyrambiques que j’avais lues. Hustoire de gout, mais je pense aussi qu’elle a réussi qu’elle a su séduire justement par sa personnalité et sa sympathie…

    Aimé par 1 personne

    • peut être que justement vu les critiques, tu en attendais trop ? c’est peut être ce qui me guette avec le dernier…. mais j’ai quand même bien envie de le lire (chhuuuutttt faut pas le répéter hein ? )

      J'aime

  6. Chouette article ! J’ai eu la chance de la rencontrer et elle est vraiment top… oui désolé 😉 Je l’ai interrogé sur comment elle s’est mise a écrire et les conseils qu’elle pourrait me donner (oui je suis bloggeuse et suis en train d’écrire un livre, ha ha ha 🙂 ) et elle a été adorable. Bon ce qui est bizarre c’est que je n’ai pas encore lu un de ces livres… ! Mais je l’ai acheté… y’a plus qu’a !

    J'aime

  7. Ton article m’a fait beaucoup sourire… je suis Ginie (ben pour moi elle reste Ginie) depuis bien avant qu’elle ne songe même a écrire son premier roman.
    Du coup, si son énorme succès actuel peut surprendre et paraitre ‘trop’, je le vis très différemment de n’importe quel autre matraquage médiathique : je n’en reviens pas, après avoir bataillé pour trouver son premier roman en librairie il y a 3 ans, d’avoir trouvé le petit dernier en tête de gondole le jour de sa sortie, à coté du nouveau Musso.
    Par ailleurs, je connais la réponses à certaines des questions que tu poses et je vais te dire un secret (j’espère qu’elle ne m’en voudra pas) : la vie de Virginie Grimaldi n’est pas paillette et strass. Pour ce que j’en connais, je suis heureuse pour elle mais ne l’envie pas. Parce que, pour devenir l’auteure qu’elle est, elle a connu des épreuves que je ne souhaiterai à personne.
    Autrefois elle a tout partagé avec ses lecteurs. Aujourd’hui elle est obligée de se montrer plus réservée… mais sa générosité et son humour transparaissent dans tous ses écrits.
    Bref, je ne l’envie pas, mais j’aimerai l’épouser un jour peut être 😉 , et à défaut (nous sommes toutes deux mariées), j’aimerai avoir la possibilité de lui faire un câlin un jour si elle se promenait de par chez moi !

    Aimé par 1 personne

    • oooohhh rassures toi je ne trouve pas que ça soit trop, même si c’est que j’écris dans mon billet.. et elle a certainement bossé dur pour en arriver là, ecrire un livre, et à plus forte raison 4, c’est quelque chose ! je n’aime pas trop ce que tu me dis sur les épreuves, ça me fait froid dans le dos. je pense à certaines que j’ai vécu, j’espère pour elle que ça ne sont pas les mêmes… j’aurai vraiment adoré qu’on soit copines blogueuses, mais c’est trop tard… snif.

      J'aime

      • Je ne bloggais pas encore quand je suivais Ginie… Et moi aussi je ne regrette de ne pas avoir pu la rencontrer en vrai avant le succès. Je fais partie des ancien et c’est un honneur… mais ce n’est pas pareil.
        Quand à la vie de Mme Grimaldi, elle en parle parfois et tu peux deviner encore aujourd’hui pas mal de choses en lisant la presse.

        Aimé par 1 personne

  8. Je suivais Ginie sur son blog (qui me faisait mourir de rire).
    Je n’ai pas accroché à son 1er roman mais j’ai bien aimé les 2 suivants où j’ai retrouvé son humour et sa sensibilité. Ils ne sont pas foncièrement originaux mais pour moi, l’émotion prime.
    Pour le dernier, je ne l’ai pas encore lu mais je le lirai car j’admire cette bloggeuse qui sait rester simple, drôle et fidèle à elle-même.
    On n’est pas copines mais elle m’est sympathique.:-)

    Aimé par 1 personne

  9. Je connais Virginie de nom seulement, je ne la suis pas sur les réseaux sociaux. Mais c’est clair que ce doit être grisant d’être populaire et de donner du bonheur aux gens! Certaines destinées sont vraiment inspirantes je trouve, servons-nous-en pour avancer et foncer! Gros bisous ma belle!

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour ! J’ai tenté de rebloguer ton article apprécié pour la première fois, je ne savais pas réellement où cela allait apparaître sur mon blog, ton article se trouve sur ma page d’acceuil, ne connaissant pas réellement les règles de ce genre de pratique, je préfère te prévenir. N’hésite pas à me faire part de ton avis. Bise

      Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s