Mon fils a 10 ans… mais qui est-il ?

IMG_2508

Un petit client d’œil à cet article écrit il y a presque 2 ans pour sa sœur… et maintenant c’est son tour.

Cette fois ça y est, mes 2 enfants ont dépassé la dizaine. Fini la petite enfance, définitivement ! Mais j’avoue que j’aime aussi beaucoup cette période. On peut parler, expliquer, avoir des discussions un peu plus… élaborées .

Mais revenons za p’tit poulet.

Il a déboulé il y a 10 ans. j’avais raconté mon accouchement ici. Si vous avez la flemme de le lire, je vous la fait courte : première contraction à 23h15 (soit 15 minutes après que je me sois couchée ) Départ pour la maternité à minuit, péridurale à 1h30 – j’étais à 6 !!) et arrivée de p’tit poulet en fanfare à 3h05. pas mal non ?? (enfin quand je dis pas mal, si j’ai eu mal, mais la péri m’a sauvée !!)

Les premiers mois ont été chaotiques (ô surprise !!) surtout car il a eu des remontées acides dans l’œsophage qui le faisait hurler de douleur. Et puis il y avait sa grande sœur à gérer, qui n’avait même pas 2 ans… Nous en sommes venus à bout grâce aux bons conseils d’une amie de toujours, sage femme, mère, et spécialisée en médecine nutritionnelle, qui m’a dit de lui faire prendre du green magma, un jus d’herbe d’orge qu’on trouve dans les magasins bio. C’était notre premier pas vers des remèdes plus naturels. Et ça a très bien marché, nos oreilles nous disent encore merci, Et p’tit poulet aussi.

A part ça, P’tit poulet a toujours été plus ou moins dans mes pattes. La faute au congé parental ? La faute aux régurgitations des premiers mois ? La faute à sa sœur ? La faute à l’alignement des planètes? La faute de sa mère ? On ne saura jamais…

Cela dit, la rentrée à l’école maternelle s’était bien passée, pas de pleurs ni d’accrochage aux jambes de ses parents.

P »tit poulet, c’est le plus merveilleux et gentil des petits garçons. Souriant, qui veut aider, qui fait ses devoirs seul, qui fait des câlins à son papa, à sa maman, qui est loyal, qui est attentionné…

Un petit modèle, en somme. Et là vous vous dites : elle se fout bien de nous, la maman délire ! ça n’existe pas, un petit garçon comme ça ! Et bien si. je vous donne le 06 de mes copines qui le connaissent, elles vous le diront. (Et je ne les paie même pas pour ça)

La seule chose, c’est que ça, c’est le coté pile. Mais y’a aussi le coté face.

Le coté face, c’est la colère. la grosse colère. Et puis l’angoisse.

La colère, ça fait longtemps qu’elle est là, depuis tout petit. Elle déboule telle un tonnerre de feu, forte et puissante. Whaoou. Mais attention. Il ne la laisse sortir qu’avec nous, ses parents. Avec une bonne préférence pour maman. Pas à l’école, pas chez les grands parents, ni au centre de loisir. C’est dans l’intimité que ça se joue.

Cette colère qui nous a poussé à l’emmener voir une psy, il y a 2 ans. Et je peux vous dire qu’en 4 séances, elle a très largement diminué. Franchement, je suis contente de l’avoir fait et je ne peux que vous encourager à le faire, si vous avez des difficultés avec votre enfant.

Bien sûr elle refait surface de temps en temps, mais c’est plus rare, et puis elle repart aussi vite qu’elle est venue.

Les angoisses aussi, qui lui donnent mal au ventre. Depuis 3 ans presque. Mais j’y ai repensé récemment, et en fait, ce mal de ventre est en recul lui aussi. Car il y a 3 ans, il avait mal pratiquement du matin au soir… Et ces derniers temps, même le soir, on en entend plus parler. Par contre ça revient à chaque fois qu’il ne dort pas dans son lit.

Coucou la maîtresse qui m’a appelé il y a 2 semaines, le premier soir de la semaine en classe surf. Comment lui dire que le seul truc qui marche c’est un câlin de 10 minutes avec moi ???  J’ai pas passé une super soirée… mais finalement, il a réussi à gérer tout seul (avec ses 2 copains dans la chambre) bon.

Il prend les choses à cœur et au sérieux. J’ai du lui expliquer longuement que le puy de dôme ne rentrerait pas en éruption de suite, après notre visite à vulcania au printemps. Et des exemples de ce style, je pourrai en donner à la pelle.

A part ça, il est plutôt du genre… perfectionniste. Au CP, il jetait son crayon par terre quand il n’arrivait pas à écrire un mot correctement… Je lui ai expliqué un nombre incalculable de fois qu’il était là pour apprendre et que ça prendrait du temps, et que personne n’arrivait à tout faire nickel du premier coup ! C’est un peu rentré, mais c’est pas encore gagné.. Il n’est pas content quand il a en dessous de 16.

Pourtant promis juré craché, on lui met pas la pression ! C’est plutôt l’inverse.

On a donc 2 discours contradictoires entre sa sœur et lui, pas facile à gérer !

Cela dit c’est très reposant de ne jamais avoir à gérer les devoirs. Il les fait seul. S’il a besoin de réviser, il vient me voir avec le cahier. Je ne m’occupe de rien.

Il est très précautionneux et soigneux avec ses affaires. Il fait collection de pièces étrangères, (les euros des autres pays ). Ses grands parents lui ont offert un classeur pour les mettre, j’ai eu un peu peur en voyant le truc que ça ferait un flan, mais il était ravi !

Il est très respectueux des règles. Vous ne le verrez pas traverser en dehors de clous, et quand il voit passer un ado sur sa mob sans casque, ça le dépasse, et il nous le signale ! On a pris les paris avec son père en se disant qu’il deviendrait juge d’instruction plus tard, lol.

Bon c’est un fan de foot, personne n’est parfait que voulez-vous. D’ailleurs en ce moment je vois pas mal de matchs… On a tous un fardeau à porter !!

Finalement ce qui me fait un peu peur avec lui, c’est l’attachement qu’il nous porte, à son père et moi. Il est toujours en demande de câlins, d’attention, il veut qu’on joue avec lui, il nous raconte beaucoup de choses. Nous sommes son centre du monde, mais vraiment. ça me fait un peu peur. Déjà je n’ai pas connu ça dans ma famille, ça me surprend et ça me déstabilise un peu parfois. Il n’est pas prêt de quitter le nid ! On verra si c’est un Tanguy..

Voilà mon p’tit poulet, déjà 10 ans que tu es là ! Je me demande ce que nous réserve les 10 prochaines années.. Bon je vous laisse, j’ai des cartes de foot panini à aller acheter…..

 

 

Publicités

22 réflexions sur “Mon fils a 10 ans… mais qui est-il ?

  1. Bon anniversaire à ton maintenant grand… Je trouve à te lire que son portrait ressemble à celui des enfants un peu précoces, qui souvent montrent ces caractéristiques, l’angoisse, la difficile gestion des sentiments, l’attachement un peu fort… Il est grand déjà mais à encore tellement à grandir, comme tu le dis ça évolue, visiblement dans le bon sens, alors, laisses-lui le temps de se trouver encore! Et d’ici là profites des câlins tant que tu le peux encore ;o)

    Aimé par 1 personne

    • oui effectivement on m’a déjà parlé de précocité, notamment a cause de cette hypersensibilité à tout… cela dit je ne sais trop que faire de cette information. je pense que les câlins ne sont pas prêts de s’arrêter ! et tant mieux !

      J'aime

  2. Je me reconnais tellement dans ton fils. J’ai été et je reste comme lui, angoissée, parfois traversée par des bouffées de colère et de peur que j’ai du mal à contrôler, en permanence en recherche de câlins avec mes très proches, en souffrance à chaque séparation…Et…ne t’inquiète pas, tout ira bien pour lui 😉 La preuve, j’ai survécu. Il faut le surveiller et lui apprendre à se surveiller lui-même – ne pas hésiter à aller parler à un.e psy quand ça ne va pas. Il faut aussi, et je crois que ça m’a manqué dans ma famille, ne pas considérer comme anormal ou étrange qu’il fonctionne comme ça. Chacun.e ressent des choses qui lui sont propres. J’ai très mal vécu mes angoisses pendant longtemps et le jour où j’ai accepté que ça faisait partie de moi et que c’était comme ça, c’est devenu bien plus facile à porter. Très joli portrait en tout cas, l’amour est palpable 😉 Belle journée à toi et joyeux anniversaire à Petit Poulet 😀

    Aimé par 1 personne

    • merci pour ce beau témoignage ! je ne m’en fais pas trop pour lui au final. et je ne le considère pas comme anormal heureusement, c’est juste que j’aimerais qu’il profite de son enfance avec insouciance ! mais ça fait partie de lui, ça c’est sur…

      J'aime

      • J’ai mal choisi mon terme en fait, « anormal » est un vilain mot et j’aurai dû tourner trois fois les doigts autour de mon clavier avant de l’écrire (et puis après tout, qui est « normal » dans ce monde de fou ? ^^ Pas moi, ça c’est sûr !). J’ai l’impression que tu as peur que son stress le handicape dans le vie (et c’est complètement compréhensible !), mais je t’assure que ça ne sera pas le cas 🙂 Quand j’ai publié mon article sur mon quotidien d’angoissée chronique, j’ai réalisé que des dizaines de proches étaient comme moi…Et je suis un peu tombée de ma chaise ! L’essentiel est qu’il apprenne à accepter que ce qu’il ressent est légitime et tout ira très bien. Tu verras, Petit Poulet va faire des étincelles dans la basse-cour 🙂 Je te souahite un bon week-end !

        Aimé par 1 personne

      • déjà u as raison, la normalité est notion bien subjective ! et tu as bien compris, j’ai pas envie que ces angoisses lui pourrissent la vie. c’est génial que tu aies fait la paix avec cet aspect de ta personnalité, et j’espère qu’il fera de même. Il faut dire que mon père est aussi un grand angoissé, et franchement, il se rend malade pour pas grand chose et démarre au quart de tour. dès qu’un imprévu se pointe, c’est un grand pic de stress pour lui, c’est pas évident pour lui, et pas top pour les autres non plus.. j’ai cet exemple sous les yeux depuis des années et franchement je n’aimerais pas qu’il devienne comme ça…

        J'aime

      • Je comprends…C’est pas évident quand on voit le côté obscur de la force et dans la famille en plus…(Parce que c’est une réalité, ça peut devenir très handicapant et ça a été le cas pendant des années pour moi, je flippais à cause des contrôles, de parler en public n’en parlons même pas et tout un tas d’autres choses…). Mais j’ai ma technique et je ne dis pas que ça va marcher pour lui, mais perso, je me suis forcée à sortir en permanence de ma zone de confort. Ma vie est remplie d’imprévus, je décide d’un tas de trucs à la dernière minute et c’est juste devenu totalement banal. Peut-être qu’en incluant plus d’imprévus, il va finir par les considérer comme « la routine », c’est une piste à essayer 🙂

        Aimé par 1 personne

      • oui j’espere qu’il suivra ce chemin devenu adulte. en attendant de l’imprévu il en a : quand on part en vacances en combi et qu’on ne sait pas ou on va dormir le soir…. le pauvre on ne le sent pas tranquille ! et des qu’on arrive dans un camping, c’est la libération !

        J'aime

  3. Joyeux anniversaire à ton fils ! Il me fait penser au mien, qui peut être doux comme un agneau, mais qui peut parfois avoir des sursauts de colère qui sortent de je ne sais où et qui sont très déstabilisantes. Je sais qu’il se construit bien avec de belles valeurs donc je n’ai pas tellement d’inquiétudes, mais j’ai un peu plus de mal avec le regard des autres… Mais c’est ainsi de toute façon ! Des bises maman délire !

    Aimé par 1 personne

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s