mes trucs et astuces d’écolo-bobo

 

nikola-jovanovic-631527-unsplash.jpgMais oui mes loutres aquatiques ! Je suis une écolo-bobo, et je dirais même de première heure.

Vous vous baladiez encore en couche culottes que je faisais déjà un exposé sur le recyclage et l’entreprise écoemballages, lorsque j’étais à l’IUT en 19… bref.

Donc oui depuis que je suis une jeune adulte, l’environnement ça me parle. D’ailleurs au départ je voulais trouver un job qui s’y rattacherait d’une façon ou d’une autre, mais à l’époque ça n’était encore aussi populaire que maintenant.

En tout cas depuis quelques temps j’avais envie de partager avec vous mes petites astuces du quotidien, parce qu’après tout, je me dis que ce sont des idées que tout le monde a sans doute, mais .. on ne sait jamais !

En plus je suis tombée sur l’article de miss texas (qui a dû scanner mon cerveau pendant mon sommeil) et qui parle de ces petits gestes que nous faisons à notre échelle, et qu’il faut valoriser car oui, ça vaut le coup.

Après tout, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières, non ?? ( hihi )

Mais remontons à la genèse (oui vous avez remarqué ? j’adore remonter à la genèse !!)

Je vous disais donc que j’avais fait cet exposé alors que j’avais à peine 20 ans, lorsque les écolos de tout poils n’étaient pas encore vraiment à la mode…

La seconde étape dans cette démarche, fut l’achat de notre première voiture avec papa délire. J’avais une 106 qui avait fait plus que son temps, qui méritait largement sa retraite. Au moment de choisir une nouvelle voiture, nous avons opté pour une toyota prius, une voiture hybride. Nos convictions écologiques ont été les plus fortes.  Plus forte que quoi me direz vous ? Je peux vous dire que ça m’a coûté un chouille d’amour propre de me dire que j’allais rouler dans une voiture ressemblant à un suppositoire. Je ne suis pas forcement branchée voiture, mais là j’avoue, j’ai eu un peu de mal. De plus à l’époque, il fallait attendre 9 mois entre la commande et la livraison !

Cette voiture nous l’avons encore, elle a 13 ans. Autant vous dire que cet achat a été largement rentabilisé. Elle consomme du 4,5L depuis 13 ans. je précise que c’est une essence. Le principe c’est qu’il y a des batteries électriques qui prennent le relais, lorsque nous roulons à faible vitesse ( coucou les bouchons) ou en décélération. Elle est automatique et gère toute seule l’alternance batteries électrique/moteur thermique. Les batteries se rechargent grâce au moteur thermique donc pas besoin de la brancher ou quoi que ce soit. Cette voiture est un roc, elle n’a jamais eu de soucis. C’est un super investissement que nous avons fait. Bref j’arrête là le cours de mécano !

Passons à ce que nous faisons, le plus souvent sans y penser, pour modérer notre empreinte écologique (comme c’est bien dit !)

Outre la voiture hybride, je prends le vélo pour me déplacer dès que possible. J’ai la chance d’habiter une petite ville avec des pistes cyclables. J’emmène mon fiston à vélo à l’école. (il marche à coté, il ne veut plus se servir de la trottinette !) De mon côté le vélo me permet de porter son sac (qui fait 49 kilos mais c’est un autre sujet), et de rejoindre plus vite la maison une fois p’tit poulet déposé.

Je vais prendre le pain en vélo, je vais à la gare en vélo.. sauf si il pleut des hallebardes (dans le sud ouest point de crachin : ou rien, ou des troooommmmbes d’eau)

Coté maison

Je suis très loin du zéro déchets, mais on limite ce qu’on peut. Les déchets organiques vont au fond du jardin pour le compost.

Récemment j’ai arrêté d’acheter des petits cakes à mes enfants pour le matin : un emballage carton, plus un emballage plastique individuel ! Maintenant je fais des muffins, une fois par semaine. j’ai calculé : ça me prend  en tout 20 minutes ! (déballage et rangement compris) . Sans parler de l’avantage financier ( j’ai fait le calcul : 17 euros le kilo pour les cakes acheté, 6 euros le kilo pour les fait maison)

Je ne vais quasiment qu’au magasin bio, dans lequel je prends tout ce que je peux (sucre, farine, céréales, mélange apéro…) en vrac ce qui limite les emballages.  Et évidemment les fruits et les légumes.

Vous allez me dire, ouiiiiiiiiii mais c’est cher le bio ! Sans doute oui. Mais le budget est équilibré par des économies ailleurs : nous consommons peu de viande ( uniquement le week end) . Que ce soit clair : j’aime la viande, mais je préfère en manger peu en privilégiant la qualité. Le soir au menu ce sont principalement des légumes et/ou des féculents. Et puis il y a d’autres dépenses qui sont limitées : par exemple nous n’avons aucun abonnement au câble, ni au satellite. Nous n’avons que les chaines de base avec la TNT. Nous achetons peu de vêtements… (oui on se balade en peau de bêtes chez nous ou en slip, ça limite les achats !! )

Niveau équipements, nous avons un ballon d’eau chaude au gaz, mais nous avons fait installer des panneaux solaires, donc dès qu’il fait beau, l’énergie solaire prend le relais.

Nous n’avons pas de sèche linge. Je me rends compte en parlant autour de moi que cet appareil est devenu presque aussi présent dans les foyers que le lave linge ! Je deviens une exception ? J’étends dehors, ou dans la salle à manger l’hiver. (une buanderie ne serait certes pas du luxe !) Vous allez me dire : ouiiiiiiii mais t’as un jardin ! Oui, mais j’ai vécu dans un 45m² et je n’avais déjà pas de sèche linge. C’est vrai que parfois c’est un peu envahissant le week end, mais ça ne nous dérange pas plus que ça au final.

Niveau consommation d’eau : lorsque nous prenons une douche, on coupe l’eau quand on se savonne et qu’on se shampoinne. ça me parait tellement évident ! Cela dit on a une cabine de douche, donc c’est vrai que ça reste chaud même l’eau une fois coupée. Les enfants ont été habitués direct comme ça, il ne reste pour eux qu’à progresser sur le temps ou ils restent sous l’eau… à rien faire d’autre que se mouiller (si le dieu des pré-ados veut bien me venir en aide sur ce coup là ).

Et nous allons même plus loin : on ne se douche pas tous les jours .

Horreur, malheur et putréfaction !

Non ne vous désabonnez pas de suite, promis on ne sent pas le chacal moisi ! Mais franchement, l’hiver, quand vous passez votre temps assis derrière un ordinateur, avec une température ambiante de 21 degrés, la crasse ne fait pas une couche de 5 cm !  Donc voilà, une douche un jour sur deux ça suffit. Evidemment en ce moment il fait 35 degrés, donc on est reparti sur la douche quotidienne, mais 8 mois de l’année ça n’est pas nécessaire.  Pour les enfants c’est le même principe, qu’on module en fonction du sport, s’ils ont couru à la récré… sans doute qu’à l’adolescence ils repasseront à une douche par jour, avec les hormones qui travaillent tout ça… N’empêche que pour eux ça dégage aussi du temps le soir, ou vous savez bien que le timing peut être serré ( surtout quand on rajoute les devoirs……)

Coté soin du corps

J’ai récemment acheté du shampoing en savon bio, ça limite l’impact des emballages, et il y a juste ce qu’il faut en matière ! J’en suis plutôt contente pour le moment, contrairement à d’autres shampoings bio que j’avais testé, il ne dessèche pas les cheveux. Coté corps, j’ai testé le gommage corporel maison avec du marc de café et un peu de miel : c’est fabuleux ! peau douce garantie, en plus le café, en partant dans vos canalisations, nettoie la tuyauterie ! Il faut bien penser à l’appliquer sur peau sèche au départ, ensuite on se rince et le tour est joué !

Coté ménage

j’ai testé depuis quelques semaines un détergent « maison » qui remplace… tout. Vous prenez un vaporisateur ( type détergeant salle de bains) vide, vous mettez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude, et une cuillère à soupe de cristaux de soude (qu’on trouve en magasin bio, of course !) , vous remplissez le vapo avec de l’eau chaude, vous secouez, et roule ma poule : salle de bains, cuisine, toilettes, tout y passe. Terminé tous les détergents !! Et cette fois niveau économique, c’est im-ba-tta-ble ! alors ok, ça mousse pas, et il n’y a pas d’odeur (il n’y a donc pas d’agents chimiques qui ne servent à rien…) . Mais c’est propre. Et croyez moi, je suis un tantinet maniaque. Pour l’odeur rien ne vous empêche de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix ! Je fais aussi ce petit mélange pour laver le sol. A priori le seul matériau à éviter avec ce mélange c’est l’aluminium.

Et puis d’une manière plus générale, plus ça va, moins j’ai envie d’acheter. Et si je peux privilégier l’occasion, je le fais. La télé est ridiculement petite par rapport à tous ces écrans que je vois chez nos potes. Elle a 10 ans. Alors c’est vrai, l’autre jour je me disais que Anne Sophie Lapix avait vraiment eu la main lourde sur le fard à joue, avant de réaliser que les couleurs étaient en mode saturation à fond, et plus moyen de le redescendre. Bon, elle commence à sentir la fatigue quoi (la télé, pas Anne Sophie Lapix !!) ( qui pour me dire dans quel film cette réplique ??) . Mais je ne vais pas changer la télé juste pour avoir un plus grand écran ! J’en rachèterai une lorsqu’elle ne marchera plus (du tout).

Voilà.

Je vais vous dire le secret, c’est de faire ce qu’on peut, et de ne pas culpabiliser, ou au contraire de ne pas se dire que ça ne sert à rien. Ça ne sert pas à rien. Oui c’est minime, mais c’est mieux que de ne rien faire. Chaque geste compte !

Et c’est pas si grave si on fait parfois l’inverse ! Il m’arrive d’acheter des salades composées individuelles pas bio emballées dans du plastique ou de prendre la voiture pour 2 kilomètres. Parfois l’eau chaude coule plus longtemps l’hiver car ça me fait du bien.. Et cet été, on va faire des milliers de kilomètres en avion…. On ne peut pas modifier à 100 % notre façon de consommer du jour au lendemain ! Alors on se prend pas la tête.

On fait ce qu’on peut, quand on peut. Et c’est déjà pas mal ! 

Et vous , c’est quoi vos astuces ?

Publicités

16 réflexions sur “mes trucs et astuces d’écolo-bobo

  1. J’adore ta dernière phrase! Parce que le tout à mon avis c’est justement de faire ce qu’on peut et de changer progressivement ses habitudes.
    A la maison par exemple on a remplacé le gel douche par du savon, j’ai opté pour le gommage maison, même si on se lave tous les jours, une douche c’est rapide, finis les bains pour loulou. La télé, du moment qu’on peut la regarder, pourquoi la changer! Quant au sèche-linge, je n’en ai jamais vu l’utilité. Et j’ai toujours vécu dans moins de 50M2.
    Comme toi plus de gâteaux industriels, j’en fais une batterie le weekend – au moins on sait ce qu’on mange!
    J’aimerais réduire la quantité de déchets, de plastique, recycler les épluchures, et faire ma lessive – en attendant j’utilise du bio (mieux que rien)…Ca viendra, je me laisse le temps.
    Bonne soirée ma belle.

    Aimé par 1 personne

    • tu as bien raison, tu fais ce que tu peux, je me doute bien qu’en ville faire du compost c’est une autre paire de manches ! moi aussi j’achète de la lessive bio, je ne me suis pas lancée dans le « faire ma lessive » un jour peut être ! bisous marie

      Aimé par 1 personne

  2. Chez nous c’est un peut comme toi a part pour la voiture. Quand j’ai changé la mienne il y a 5 ans j’espérai avoir une éléctrique mais c’était pas encorte au point et maintenent pas les moyens de la changer. Le sèche linge oui, 1 fois tous les 15 jours pour les serviettes de toilettes car on utilise pas d’adoucisseur. Et pour la lumière et l’eau, j’entend encore mon père me dire « je travaille pas chez edf, alors t’éteins quand tu sort d’une pièce ». Habitudes conservées et transmises à la progéniture. Pour l’alimention, on fait attention de ne pas abuser des produits exotiques (ouais foodistas les avocats et les mangues ne poussent pas ou très peu chez nous..), pour le 14 juillet on va se faire un apéro guacamole maison, j’en salive déjà. On achète de saison et le plus local possible, on à manger nos 1er tomates et courgettes ce week end. Depuis 2 ans nous vivons avec moins de revenus mais mieux pour moi, avec des choses moins superficielles.

    J'aime

  3. Super, c’est une belle organisation que vous avez mis en place dans tous les secteurs de la maison 🙂 Le secret est, je crois, d’y aller progressivement et ensuite, tous les changements ultérieurs coulent de source.
    Pour cette histoire de sèche-linge, j’avoue, je ne comprends pas non plus…Et le pire, c’est que les amis sont sciés quand on leur dit qu’on en a jamais eu. Ce truc, c’est un besoin 100% créé par la société de consommation ! Et je n’ai jamais eu ni jardin ni balcon…
    Je crois aussi qu’il ne faut pas culpabiliser, car nos impacts individuels ne font pas tout non plus. Le monde de l’entreprise est par exemple très polluant et je ne trouve pas productif de nous rendre malades pour un voyage ou autre qui représente une mini-goutte d’eau dans l’océan, alors qu’il va nous apporter bien d’autres choses par ailleurs.
    Bref, bravo pour tous vos efforts et je te souhaite de continuer sur cette belle route qu’est la réflexion écolo !

    Aimé par 2 personnes

    • oui tu as raison, malheureusement au niveau individuel on ne poullue pas tant que ça, surtout au regard des industries. ça n’est pas de prendre l’avion tous les 10 ans qui pollue la planète… si on enlevait ne serait ce que 50% des voyages d’affaires déjà…. une petite réunion par skype et hop, le tour est joué ! oui on continue la route, et on implante directement des réflexes chez nos enfants qui ne se posent du coup pas la question de trier ou pas les déchets etc…

      J'aime

      • Et les enfants sont super précautionneux une fois qu’on leur a bien expliqué les tenants et les aboutissants 🙂
        C’est clair que quand je vois tous les vols réservés à tour de bras dans ma boîte et que moi que je culpabilise pour un pauvre petit vol long courrier à 2, je me dis que le monde de l’entreprise a encore beaucoup de chemin à faire…

        Aimé par 1 personne

  4. Dis-donc, toi et moi, on est faites pour s’aimer aussi 🙂 et Merci pour le clin d’œil :
    Je fais tout comme toi niveau beauté (marc de café, shampoing solide etc…), ménage (vinaigre + bicarbonate) et achats (j’utilise mes vêtements jusqu’à ce qu’il crèvent). Le seul point de divergence, c’est le sèche-linge : je ne m’en sers qu’à la mi-saison, quand le chauffage est coupé mais qu’il ne fait pas encore assez chaud pour que ça sèche vite dehors. J’en ai tellement souffert, du linge propre mais qui pue quand même car il met des jours à sécher… Maintenant j’ai une terrasse et ça me change la vie !
    Par contre, la voiture hybride, je suis un peu circonspecte, car pour faire des batteries électriques, cela suppose extraire des métaux lourds polluants et toxiques; cela se passe en Afrique, la pollution est pour eux et non pour nous, on se contente de déplacer le problème loin de nos yeux. La voiture à cheval, il n’y a que cela de vrai 😉 (les Amish, quoi)

    Aimé par 1 personne

    • haha ! en même temps maintenant que tu as déposé cette expression, je suis obligée de te mentionner ! c’est malin, très malin ! ;-))) pour le seche linge, j’avoue que même en mi saison le linge ne met jamais plus de 24h à sécher, donc je n’ai pas de problème d’odeur. nous avons une bonne vmc donc l’air circule bien, ce qui doit sans doute améliorer son séchage naturel. Pour la voiture, tu souleves un point en effet . j’avoue qu’au moment de l’acheter, nous n’y avons pas pensé, tout simplement, et tout bêtement. nous avons vu progrès écologique, moins de consommation ect… j’avais lu un article qui comparait cette voiture avec le hummer, ce gros machin enorme qui consomme un max : si on prend tout en compte, de la fabrication au recyclage de la voiture, c’est le hummer qui gagne… car il est très facile a recycler, on refond le métal et basta…. donc oui, tu as certainement raison. le mode de transport pour les déplacements c’est un vrai problème a résoudre. j’ai justement fait 2 heures de cheval ce week end, mais j’ai encore des courbatures ! cela dit ça serait nettement plus agréable ! il faudrait juste prendre plus de temps pour aller d’un point à un autre…

      Aimé par 1 personne

  5. Merci pour toutes ces astuces! Alors je ne suis qu’une novice en la matière, mais j’ai une cup, j’ai viré les cotons démaquillants pour du lavable (c’est top!), je n’utilise pas bcp d’essuie tout mais plus de serviettes/torchons ou éponges, je fais ma lessive et certains détergents maison (et je vais me mettre au liniment aussi), j’espère arrêter les couches pour tester le lavable (we ll see), cosmétiques bio en grand format pour limiter le plastique; je ne prends pas la voiture mais les transports en commun, j’achète (et vends) énormément sur LBC et j’essaie de ne pas acheter frénétiquement « par effet de mode ». Côté alimentation je privilégie le bio et fait maison autant que possible. Apres ce sont des convictions personnelles et pas une tentative de démarche ecolo a 100%. J’adore aussi ta dernière phrase — on fait ce qu’on peut! Ps: pour les goûters j’ai trouvé une mega sachet de mini madeleines et pas de suremballage. Et en 2e goûter je mets des fruits coupés. Si compotes : dans des gourdes réutilisables. Ah oui aussi j’achète les gros pots de compote en verre et je fais mes yaourts maison ce qui supprime aussi des emballages.

    Aimé par 1 personne

  6. Hello,
    C’est par un abonnement en commun sur Instagram que je découvre ton blog et je me suis abonnée à ton compte IG. Dans la jungle internet, je retrouve dans tes articles beaucoup de ma propre expérience et de ma façon de penser. Je suis une quadra écolo et l’environnement, ça me parle depuis les années 90… Végétarienne depuis l’âge de 3 ans, je me suis longtemps isolée et marginalisée. Aujourd’hui, ma façon de vivre est tendance et les régimes veggie à la mode. Mais dans le fond, je suis aussi un peu rebelle et militante dans l’âme et être à la mode ne suffit pas. Bravo pour ce mode de vie, chaque geste compte, il faut faire sa part de Colibris, comme dirait Pierre Rabhi. C’est avec des personnes comme toi, comme moi, au quotidien, qu’on peut changer un peu les choses. Et sans culpabiliser (car ça, c’est pas facile ! Quand on a trop conscience de l’impact de sa rare salade composée industrielle… On l’achète mais on pense tout de suite au devenir de la barquette…). Bref. 🙂 🙂

    Aimé par 1 personne

    • oui j’imagine que ça n’a pas dû être facile pour toi quand tu étais petite.. merci pour tes encouragements. oui je pense a mon impact a chaque fois que je prends la voiture, ou que j’ouvre le robinet pour laver la salade… j’arrive a ne pas trop culpabiliser, par contre je fais toujours en sorte de faire couler le moins longtemps possible. ne pas culpabiliser, mais être conscient de chaque geste ! merci de venir chez moi en tout cas ! ce blog part un peu dans tous les sens, comme tu as dû t’en apercevoir, la propriétaire n’a aucune ligne éditoriale !!

      J'aime

  7. Pingback: Le fourre-tout de l’été, avec des considérations philosophiques et de vrais morceaux de livres dedans. – Les petits ruisseaux font les grandes rivières

  8. si ça te rassure je n’ai pas de sèche linge non plus, ni même de lave vaisselle….
    comme toi je dis toujours à mes enfants que les petits gestes qu’on fait sont déjà pas mal pour sauver notre planète et que si tout le monde en faisait un peu ça serait génial… je suis contente quand mes enfants me disent « maman regarde un papier par terre, c’est pas bien »… je ne les ai pas forcé à coup de reproches ou autre mais j’ai toujours montré l’exemple et pour eux c’est naturel de jeter quand ils voient une poubelle plutôt que de balancer par terre comme tant de gens le font… bref des petits gestes mais qui pourraient porter leur fruit si tout le monde avait cette façon de voir l’environnement sans pour autant trop se prendre la tête!

    J'aime

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s