Tu sais que tes enfants grandissent quand…

DSC_0579.JPGRetour à la genèse de ce blog : je suis une maman ! donc, aujourd’hui, on parle enfants !

Je me suis fait la réflexion, récemment, qu’il y avait pleins de petits choses qui avaient changées, sans que je ne les réalise vraiment, alors je les pose là !

Tu réalises que tes enfants grandissent quand :

  •  tu ne sais absolument plus depuis quand ton gamin a fait caca…. (alors qu’avant bien sur tu étais informée prestement de chaque passage aux commodités !!)
  •  ta fille te dit qu’elle a fait un lavage de nez à l’eau de mer toute seule. Yeah !
  •  tes enfants ont leur propre clefs de la maison ( et tu pris pour qu’un jour ils n’arrivent pas en te disant : je les trouve plus !!)
  • ta fille te pique tes chaussures parce qu’elle fait la même pointure que toi…
  •  le soir tu es couchée dans ton lit avec un bouquin et que c’est EUX qui viennent te faire le bisou du soir
  • le dimanche tu te lèves et que ton fils te dit  » ben moi ça fait une heure trente que je suis réveillé ! ah booon ?? et que tu lui réponds : t’aurais pu installer le petit déj’ !
  •  ils font leur liste de noël, et à coté ils mettent les montants repérés à Auchan pour voir si ça passe (bon même si ça fait 1000 euros ils se disent que ça passe).
  • tu vas les chercher à l’école et qu’ils te disent : tu peux partir devant m’man ?
  • ils rentrent seuls de l’école ( conséquence immédiate de la phrase ci-dessus) et ça te fait même plus peur !
  • les devoirs c’est plus réciter la table de multiplication, mais disserter sur les conséquences de la croissance démographique en Chine.
  • tu ne les as pas emmenés chez le médecin depuis 2 ans sauf pour les certificats médicaux pour le sport…
  • C’est eux qui se servent leur lait le matin, et c’est eux qui se font leur tartine , et y’a même pas besoin du karcher après !
  •  tu demandes une info sur les devoirs de ta grande et que l’autre maman te répond j’ai demandé au mien, il va demander au groupe snapchat de la classe !!
  • Quand le doliprane rose en pipette a disparu de ton armoire à pharmacie depuis longtemps, et qu’ils prennent la même chose que toi en cas de mal de tête : un sachet de 500 mg…( plus pratique quand on part en week end !)
  • Le dernier réveil nocturne à cause de tes enfants se compte en mois, voire en années ( oui je vous fait rêver là je le sais !!)

Et vous, à quoi vous vous rendez compte qu’ils grandissent, vos chérubins ?

Publicités

47 réflexions sur “Tu sais que tes enfants grandissent quand…

  1. Mes enfants n’ont pas encore l’âge des tiens mais je commence à sentir les prémices de ce que tu décris !
    Je me souviens que quand Salomé était toute petite, j’étais allée avec elle chez ma sœur qui avait des grands de 8-10 ans. Je la revois dire « Les garçons, allez prendre votre douche ! » et ça m’avait fait rire car j’en étais tellement loin avec mon bébé tout neuf ! Et puis le bébé tout neuf a maintenant 8 ans, et elle va prendre sa douche toute seule… Comme quoi, tout arrive ! Ce matin, elle a même fait une quiche toute seule (sauf la pâte hein ;-)) et j’avoue que j’ai trouvé ça bien cool ! Bon maintenant… je dois attendre que mon 5 ans grandisse un peu 😉

    Aimé par 1 personne

  2. En fait je suis en train de me demander si c’est pathologique et / ou grave mais j’avoue que pour le moment imaginer les miens grandir autant me rend… triste. Je ne sais pas pourquoi j’aime autant leur petite enfance, mais je sais que j’en suis nostalgique avant même qu’ils l’aient quittée. Pas plus tard que samedi je me suis retrouvée au rayon nouveau-né d’un magasin et une grande mélancolie m’a envahie à l’idee que je ne parcourerai sans doute plus jamais ces rayons pour moi. Mais j’espère que je découvrirai à mesure qu’ils grandiront de nouvelles façons de savourer leur présence. Peut-être que c’est juste l’inconnu qui m’effraie, j’espère.

    Aimé par 2 personnes

    • Oh la la, que ce commentaire me fait du bien 🙂
      Niveau pathologie, j’en suis à me demander si refuser de les voir grandir (et refuser de vieillir au passage) n’est pas une des raison qui m’a fait en avoir 4 (avec un petit dernier qui a deux mois, on est large niveau acquisition de l’autonomie).
      Bon, les ainées ont 7 et 9 ans, et ça fait bien longtemps qu’elles prennent leur douche seule, mais je crois que je me sens davantage prête à affronter l’adolescence (qui pointe sournoisement le bout de son nez) sachant qu’il m’en « reste » encore deux tout petits derrière… Parce que oui, qu’est-ce que j’aime cette première période de vie d’avant leurs 3-4 ans, où ils sont à la fois tellement drôles et tellement épuisants.

      J'aime

    • honnêtement moi aussi je pensais que je serais nostalgique et au final je ne le suis pas vraiment.. il y a des choses nouvelles avec eux tous les jours ! et quel plaisir de pouvoir discuter d’autre choses que des aventures de trotro !!! et en plus, je dirais que les miens sont plutôt câlins encore, du coup on peut encore en faire , on garde ce coté proche et chaleureux qu’on a avec ses bébés… et toi tu as encore de longues années avant que ça ne t’arrive ! alors profite !

      J'aime

  3. Je n’en suis pas encore au stade des tiens, mais quand même j’ai justement remarqué ces derniers temps un grand bond en avant dans leur façon de parler, de se comporter. Ils mettent la table sans qu’on ait besoin de leur demander 10 fois, ils répondent « avec plaisir » quand on leur demande de faire quelque chose, ils choisissent eux-mêmes leurs habits, ils décrètent certaines choses « trop bébé » en guise de collation à la récré, le grand n’aime plus les jouets et s’intéressent un peu plus vers les jeux scientifiques et d’expériences …

    Aimé par 1 personne

  4. Moi j’ai un pied dans les deux 😀 c’est l’avantage d’avoir ses enfants en deux fois ! Pour le moment je suis davantage en humeur de profiter à fond de mes derniers instants de bébé avec Lapin le Terrible. Et pour mon ado, je m’estime chanceuse : elle est bordélique, mais elle a bon fond et elle a une personnalité sensible. Chaque étape a ses bons côtés !
    et merci pour le clin d’oeil 😉
    et bravo pour le coup de coeur d’hellocoton !

    Aimé par 1 personne

    • oui toi tu arrives a te projeter plus facilement, tu vois déjà ce que ça donne quand ils sont plus grands ! c’est cool si elle a un bon fond, les miens aussi sont comme ça, même si il y a pleins de petits comportements qui nous irritent chez eux…. mais c’est le jeu ma pov’ lucette !

      J'aime

  5. À ma fille qui veut absolument m’aider dans les tâches quotidiennes, se servir seule. Qui ne veut pas franchement me faire le bisou en arrivant à l’école. Qui m’arrive presqu’au menton maintenant.

    Le médecin ,c’est un bien lointain souvenir aussi, sauf un peu cette année mais bon, je pense qu’il ne faut pas chercher bien loin l’origine de cette légère baisse de santé …

    Aimé par 1 personne

    • alors honnêtement je n’ai pas encore cette partie disons… un peu sensible ! ma fille ne me parle pas de maquillage, les sorties ça reste voir les copines l’après midi, pour le moment pas de boum à l’horizon ! ( de toute façon ça n’existe plus les boums non ????)

      Aimé par 1 personne

  6. Je me faisais la même réflexion ce weekend! Mon petit loup approche des 6 ans et je le vois changer à la vitesse de l’éclair.
    Jouer tout seul, m’aider à débarrasser la table, ne dire parfois qu’une fois les choses pour qu’il s’exécute (incroyable mais vrai! pas tous les jours quand même), faire ses lignes de lettres et de chiffres en s’appliquant…
    Pour le caca, c’est pas encore ça. On dirait même que c’est l’info la plus capitale de notre journée!!

    Aimé par 1 personne

  7. Je ne les vois pas grandir ….et puis hop un truc qui leur allait bien hier un matin ça ne va plus du tout…
    Ma grande fille me dépassera en taille c’est sur ….du coup de temps en temps je vérifie que je suis encore plus grande qu’elle…..

    Mais tu me fais rêver quand tu dis que tu peux lire un livre et aller te coucher Qd tu veux…..

    Aimé par 1 personne

  8. Bonjour,
    Votre p’tit poulet, c’est en quelque sorte le même que le mien. On l’aurait mangé de bisous pour l’étriper dans les 3 minutes suivantes tellement il était capable de nous pousser à bout. Cela dit, le fait qu’il ait dû gérer la séparation d’avec son père et la garde alternée alors qu’il n’avait que 2 ans y est certainement pour quelque chose ! Heureusement, il y avait son grand frère, de 3 ans son aîné, et ils pouvaient compter l’un sur l’autre… pour se taper dessus. J’ai été tenté à l’époque, de faire un blog avec ses bêtises : découpage de survèt, ou de cheveux de la copine de devant, shampooing dans les flaques d’eau, pipi dans la poubelle de la classe, etc, etc. En plus, il était tellement angoissé qu’il refusait de faire ses devoirs de peur d’échouer : le primaire a été un calvaire : il hurlait et sanglotait pendant une demie heure sans que je puisse lui faire écrire ou apprendre le moindre mot ! Tous les soirs je mettais un mot dans son carnet de correspondance pour dire que nous n’avions pas pu faire les devoirs. Je pensais qu’il n’aimait pas l’école. L’entrée en 6è a été un traumatisme puisqu’il a perdu ses camarades, son école, et que nous avons déménagé. L’infirmière m’appelait parce qu’il avait vomi dans la cour, ou qu’il pleurait en classe. Je ne savais pas quoi faire pour l’aider. S’en est suivi une période de repli sur lui même. Après les grosses colères, il est resté 4 ans dans sa chambre sur sa tablettes, ses consoles et autres ordis (son père et moi n’avons pas la même notion de cadeaux). Il est devenu un élève brillant, les félicitations du conseil de classe à tous les trimestres du collège, 18/20 de moyenne! En contre partie, des migraines terribles qui le laissaient sur le carreau parfois pendant un mois à dormir 17 à 20 heures par jour, et impossible d’en trouver la cause. Angoisse maternelle malgré les IRM, scanners et autres électro-encéphalogramme parfaitement normaux. Même les magnétiseurs, psy et ostéopathes n’ont jamais réussi à le soulager. Puis est arrivée la seconde. La veille de la rentrée, il m’a dit « si je suis tout seul c’est pas grave, j’ai survécu à la sixième, je peux tout affronter ! ». Il s’est fait des copains en 48h, a commencé la musculation (lui qui était un bel enfant rond – si si je suis parfaitement objective ) se forge son corps en transformation, il s’est mis à sortir, il fait de la basse, il est littéralement sorti de sa chrysalide !!! Il a aujourd’hui 16 ans et demi, est en 1ere S avec 14/20 de moyenne et il vit une adolescence épanouie. Il a un petit copain et je suis très fière de lui ! Je redoutais l’adolescence et finalement, c’est maintenant que nous vivons tous les 3 nos meilleurs moments. Ils échangent leurs vêtements avec son frère et ont une grande complicité. Le fait de les avoir laissé ensembles tout le temps malgré leurs disputes continuelles les a finalement rapprochés. Tout ça pour dire que la vie est très loin d’être un long fleuve tranquille, et bien que j’ai été une mère autoritaire, un peu psycho-rigide, souvent débordée, me sentant constamment coupable de ne pas être à la hauteur, j’ai malgré tout réussi à maintenir le dialogue (parfois avec l’aide de psy – surtout pour moi d’ailleurs). Nous sommes aujourd’hui une famille pas ordinaire, pas dans le moule, excentrique, qui chante et qui danse dans les files d’attente des grands magasins, qui délire la plupart du temps, et se marre bien (j’ai beaucoup utilisé l’humour pour dédramatiser les situations tendues), entre les coups de gueules, soyons réalistes ! Bref, c’est vrai qu’il est difficile de maintenir le dialogue quand ils font le contraire de ce qu’on leur a inculqué (le grand fume, arghhhh) et qu’ils nous reprochent les sacrifices qu’on a fait pour eux (« t’as pas de sous pour m’acheter la nouvelles console parce que tu payes la maison ? Mais on t’as rien demandé nous !!! j’veux pas un jardin, j’veux la nouvelle PS 42 ») !! Mais si on parvient à se dire qu’il faut leur laisser faire leurs propres expériences, en restant juste là en soutien, pour consoler et soutenir sans juger (quand on y arrive – Arrghh, la clope !!!), on peut passer une adolescence vachement sympa avec nos anges/démons. Les 2 miens m’ont fait suffisamment confiance pour faire leurs coming-out à 14 et 16 ans. Et grâce à eux, et leur confiance, j’ai enfin compris que j’étais une pas si mauvaise mère que ça !

    Aimé par 1 personne

  9. Je suis tellement contente de les voir grandir, se développer et s’affirmer. Le grand est fier d’être à l’école primaire, de savoir lire et écrire, de pouvoir avoir des conversations de grand. Ma moyenne continue à vouloir essayer d’avoir le même âge que son frère : à 4 ans et demi, elle a décidé qu’elle n’avait plus besoin qu’on lui essuie les fesses, qu’elle était assez grande pour le faire toute seule et elle veut apprendre à lire et à écrire. La petite observe tout ce monde s’activer autour d’elle et invente sa propre voie en riant.

    Aimé par 1 personne

  10. Le dimanche m’a fait rire..
    Ici aussi nos filles se réveillent avant nous le week end …mais elles ont 2 et 3 ans. On les laisse jouer une heure dans leurs chambres et on retourne se coucher (mauvais parents). Elles seraient ravies de préparer le petit déjeuner. ..nous moins (j’imagine même pas l’état de la cuisine) 😉

    J'aime

exprime toi, je suis toute ouïe !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s