Maman, j’ai mal au ventre….

img_0635.jpg

Coucou les amies !

Je réapparais à la surface de la terre, et aujourd’hui j’ai choisi de vous parler de p’tit poulet. On s’occupera du cas de sa sœur et de sa mère un peu plus tard (et y’a aussi des choses à dire bien entendu !!)

Donc, cette phrase …

Maman, j’ai mal au ventre !

Ça fait des années que je l’entends. Souvent le soir, au moment de manger, et encore plus, au moment d’aller dormir. Il y a eu des périodes ou ça durait des mois, puis parfois quelques semaines sans rien…

Alors quoi ? Gastro ? Mauvaise digestion ? Angoisse ? petits bonzommes verts ?

Je peux vous dire que depuis le temps, on a quasiment tout exploré.

Le basique : aller voir le médecin. Faire des prises de sang. Faire des échographies. Enlever le lait de vache. Faire attention au gluten.

Après ces différentes investigations, il est ressorti que monsieur aurait des ganglions dans les intestins, qui parfois sont très gros car ils se battent avec les microbes (dans le genre je vulgarise le truc je me pose là non ??) et qui génèrent des maux de ventre.

Du coup quoi faire ?

on lui a prescrit une semaine d’advil. Ouais, je sais, bof.

Mais on l’a fait, quand même ( on est discipliné avec papa délire)

Le résultat ? bof (sans blague).

Sans compter que donner de l’advil ou du spafon comme on distribue des smarties, ça me plaisait pas vraiment, en fait.

On a aussi cherché sur le plan psycho, monsieur poulet étant une âme sensible, se préoccupant de choses qui ne sont pas forcement de son âge :

Maman, t’as pensé à fermer la porte ? T’as pensé à sortir la poubelle ? Tu m’as bien inscrit au CP ??

Wwwooooo p’tit gars, doucement sur la charge mentale, profites de ta jeunesse pendant qu’il est temps !!

Bref, je me suis dit que ça vaudrait peut être le coup de l’emmener voir ma synergeticienne, qui peut faire évacuer des angoisses. Je ne vous ai pas parlé de ma synergeticienne ? ahhhhh il va falloir que je fasse un article rien que pour elle. Cette femme est extra.

Elle se sert de l’énergétique chinoise, un peu comme de l’acupuncture, mais avec les mains. Au départ je suis un être rationnel, je ne crois pas trop à trop ce genre de trucs. Jusqu’au jour ou je suis allée la voir… mais bon ca n’est pas le sujet du jour.

Donc elle a commencé par lui parler un peu, puis elle fait une séance avec lui. Sur le coup ça lui a fait du bien, mais quelques temps après, le mal de ventre est revenu. Pas mal donc, mais peut mieux faire.

Maman, j’ai mal au ventre, maman, j’ me sens pas bien…. 

(Souchon sort de ce corps !!)

On a aussi cherché du côté de l’école, et des copains pas toujours cool.. mais de ce coté là, pas de soucis à priori. (et on demande régulièrement, car en maternelle il s’était fait embêter plusieurs mois sans rien nous dire….)

Puis, en juin dernier, nous avons essayé un ostéopathe, du genre expérimenté et un peu touche à tout. C’est papa délire qui s’y est collé.

En revenant, il me dit :

il veut le revoir, il veut voir le carnet de santé, les vaccins, et il m’a posé des questions sur l’accouchement mais j’ai pas trop su répondre….

lolilol. T’inquiètes moi je m’en souviens un peu de l’accouchement, je pourrais lui en parler !! Dis donc il remonte loin le monsieur quand même !!!!

L’été s’est passé sans qu’on en entende trop parler. Puis, une semaine avant la rentrée…

Maman, j’me sens pas bien…j’ai mal au ventre.

Au point de pleurer toutes les larmes de son corps. Là, j’ai commencé à faire ma psy de comptoir, à l’interroger sur ce qui pouvait lui déclencher ce mal (-être ?), car j’avais comme même un gros doute sur l’aspect psycho du schmilblick.

Je lui ai demandé si il voulait revoir notre copine psy qu’il avait vu il y a un an. Mais non, il était ok pour me parler à moi..

Au bout de 15 minutes de tirage des vers du nez :

maman, quand on meurt, est ce que ça fait mal ??? 

euuhhhhh ça dépend. des fois on a pas le temps de se rendre compte, des fois oui… ça dépend ça dépasse

(vas y rame…..)

Le soir suivant, en larmes à table :

maman je vais être très triste quand tu vas mourir parce que t’es gentille » 

gloupppsss.

euuh oui, mais, je suis encore là, pas vrai ? alors profitons de ces moments sans penser à ce qui arrivera un jour ok ? 

mais quand mamie est morte t’étais triste ? 

(re-gloupppsss)

euh bah oui bien sur, mais maintenant ça va mieux, même si je suis triste, j’arrive à repenser aux bons moments ….

(beaucoup de rameur cette semaine, je vais avoir des bras en béton)

Et le dernier en date :

mais quand on meurt, est ce qu’on renait après dans un autre corps ?? 

aaaaaaahhhhhh personne ne sait !

(j’ai capitulé ! en même temps personne ne sait vraiment n’est ce pas ? )

Angoissé mon fils ? Je ne vois pas de quoi vous parlez.

Et la pucinette, pourquoi elle a pas mal au ventre, elle? Elle ne pense pas à tout ça ?

bah écoute si elle y pense, elle ne nous en parle pas… (ta sœur est dans une autre stratosphère … ) 

Dans ce contexte plus que réjouissant, j’ai donc amené monsieur poulet à son deuxième rdv chez le fameux ostéopathe cette semaine.

Un sacré bonhomme. sophrologue, méditation, hypnose, ostéopathie.. 40 ans d’expérience. Bon effectivement, il est pas fan des vaccins, ni même de la péridurale. Mais ce qui l’a plus interpelé, c’est que p’tit poulet a eu beaucoup de soucis de reflux les premiers mois de sa vie. C’est vrai qu’il hurlait p’tit choux, après les tétées.. ça s’est calmé après 3 mois, grâce à un produit naturel, le green magma (juste du jus d’herbe d’orge… qui contribue à faire maturer le système digestif). Là non plus la solution n’était pas venue de la médecine occidentale, mais de la médecine douce prescrite par une sage femme diplômée en médecine nutritionnelle.

C’est une séance d’ostéopathie plutôt surprenante à laquelle j’ai assisté : il l’a tranquillement emmené grâce à de l’hypnose douce, à réguler sa respiration pour faire circuler l’air dans le ventre et la colonne vertébrale, tout en gardant ses mains sur lui au niveau de la tête ou du ventre. Il a été surpris de voir que p’tit poulet a été non seulement réceptif mais surtout participatif. Il lui a dit « je peux te parler comme à un grand, tu sais bien t’y prendre !  » (il reçoit beaucoup d’enfants dans son cabinet..) J’etais quand même un peu fière : moi qui n’arrive pas à me mettre à la méditation, j’ai été bluffée par p’tit poulet…

Et donc, comment il s’est senti partant de là ?

bien mon général. Il est allé se coucher sans problème, en me disant qu’il avait beaucoup moins mal…

Hier soir, au dodo sans même me parler de son ventre ( je peux vous dire qu’on coche ces jours là sur le calendrier !)

Alors je ne me fais pas trop d’illusions, ça va certainement revenir… J’aimerais quand même bien venir à bout de ce truc qui revient constamment comme un serpent de mer, pour lui, et pour nous aussi…

Et vous, il y a des choses comme ça, qui reviennent régulièrement chez vos p’tits bouts ?

Allez la prochaine fois, je vous parle de miss pucinette et de son entrée en sixième…

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

A quel moment et pourquoi arrêtons nous de nous émerveiller ?

 

baby-20607_1280.jpg

Ça pourrait être un sujet du bac philo, vous ne trouvez pas ? (oui bon ok le bac des bisounours..)

 Bon en vrai, je me pose surtout cette question en faisant référence aux progrès de nos petits chérubins.

( on est bien sur un blog parental !)

 Je me faisais la réflexion ces derniers jours. J’ai sous les yeux en ce moment un mignon petit exemple, puisqu’une de mes amies découvre les joies de la maternité depuis quelques mois.

Elle me raconte quasi quotidiennement les progrès de son petit chou, et bien sur elle s’étonne tous les jours de le voir progresser.

 Bien sûr vous vous dites ? mais oui bien sûr ! Lire la suite

Conversation entre une pré-ado et sa mère sur la cigarette..

woman-1747263_1920.jpg

Bien le bonjour mes ami-e-s !

ça fait un bon moment que je voulais écrire ce billet.

La conversation que vous allez suivre date de l’automne dernier. J’avais envie de l’écrire pour en garder une trace, car je ne voudrais pas l’oublier ! Et puis j’avais envie de la partager avec vous également..

Je ne sais pas à partir de quel age on peut considérer qu’un enfant devient un pré-ado, mais 10 ans et des poussières ça me parait être dans la bonne tranche, non ? Et puis parfois la pucinette commence à souffler quand on lui demande quelque chose, donc définitivement, elle a des attitudes pré-adotiennes !!

Alors voilà. Je vous plante le décor : c’était un soir de semaine, à la maison, le grand et le petit délire étaient je ne sais plus trop où, bref, nous étions toutes les 2, la pucinette et moi, pour dîner.

Nous étions à table, quand tout à tout, sans crier gare, elle me lance : Lire la suite

Laissons les s’envoler …

birdcage-213139_1280

Je n’aime pas trop réagir à chaud mais là il y a quelque chose qui me fait gamberger. (bon au final j’ai quand même laissé se reposer ce billet quelques jours…)

Maman bavarde a publié un billet sur un traceur GPS à donner à ses enfants pour pouvoir les suivre à la trace, lors de leurs trajets seuls. (comme son nom l’indique)

J’ai tenté de laisser un commentaire 3 fois mais à priori ça bug.. bref. en lisant les commentaires, je me suis rendue compte que j’étais la seule à me dire que ça n’était pas forcément une bonne idée. Lire la suite

De l’utilité des enfants

img_0411

Non parce que c’est bien gentil les enfants, mais pour le coup, niveau utilité, c’est plutôt calme au départ, non ?

Incapables de se gérer tout seuls ! ça sait pas s’habiller, ni se nourrir, et même pas faire pipi tout seul. La loose quoi ! Leur seule utilité finalement, c’est que ça vous permet de revoir grande tata Odette avec qui vous aviez perdu contact, mais qui veut ab-so-lu-ment venir voir le bébé !! Et si possible avant qu’il ait un mois, après c’est plus si fun ! (alors que en fait si, je vous assure, un bébé de 6 mois c’est plus rigolo qu’a un mois quand il ne fait que pleurer ou dormir…)

Bref. Lire la suite